22/10/2017

Belle journée à Sivens aujourd’hui. De l’émotion et beaucoup d’interventions intéressantes:

  • sur le front judiciaire, avec des points sur l’affaire Rémi Fraisse, mais aussi sur la destruction de la Métairie Neuve, avec un exposé technique mais enlevé de Bernard Viguié, du comité Sivens, ou encore  à propos de la restauration « incomplète » de la zone humide.  Trois ans après, il y a encore différentes procédures en cours. On vous tiendra informé.
  • sur le projet de territoire, avec notamment une intervention reprenant en partie le texte bien documenté « Après les pyromanes, les pompiers? – les dessous du projet de territoire de Sivens – » dispo sur iaata.info  ou sous forme d’une tribune publiée dans  Reporterre
  • des témoignages, de personnes ayant subi la répression à Sivens et aussi une belle lettre de Robin, mutilé par une grenade à Bure l’été dernier

Pour finir, l’article de Reporterre Sivens, Rémi Fraisse, trois ans après, où en est-on ? qui offre une vision synthétique de la situation actuelle et détaille certains points évoqués ci-dessus. Nuls doutes que sur les fronts judiciaires et « Sivens 2 / projet de territoire », les choses ne devraient  pas tarder à bouger…

Publicités

Bouille Hebdo de reprise : octobre 2017

Quelques nouvelles importantes, suite à l’été :

  • La zone humide a été « restaurée » : finie la dalle d’argile, plus d’Altitude, etc…reste à attendre que la Nature reprenne ses droits. Photos sous peu.
  • Rémi Fraisse : on n’oublie pas  et on n’est pas les seul-e-s. On relaie donc l’appel ci-dessous :

Bouilles Hebdo estival : mi-juillet / mi août

Juste avant le break estival (à passer pourquoi pas du côté de Bure ?) une bonne nouvelle  dégotée lors de notre lecture quotidienne du recueil des actes administratifs du Tarn (page 89 et suivantes) :  un arrêté préfectoral  à propos de la ré-habilitation de la zone humide du Testet…début des travaux fin août.

Et aussi du côté de Val Tolosa, une nouvelle victoire juridique pour les opposants !

Enfin, les dernières news juridiques avec le départ du procureur Dérens vers d’autres cieux et la réaction de B. Viguié:  Le procureur Dérens peut-il bénéficier tranquillement d’une promotion?

Bouilles Hebdo du 26 juin au 14 juillet

On s’y attendait malheureusement : le procureur de Toulouse a requis ce mardi 20 juin le non-lieu dans l’affaire Rémi Fraisse. Voir l’article de Reporterre sur le sujet : Rémi Fraisse : le procureur veut le non lieu, mais oublie des éléments décisifs.
Il y a aussi un article de Médiapart sur le sujet, pour les abonnés…
Sur le même sujet, un communiqué du collectif Testet qui rappelle des éléments factuels importants et peu mentionnés par ailleurs, dans sa seconde partie (Mort de Rémi Fraisse : Valls savait déjà que le barrage de Sivens était illégal).

Enfin, le WE prochain, tous et toutes à Salau ! 

Bouilles Hebdo du 29 mai au 25 juin

Ci-dessous,  une photo de l’article du Canard Enchainé de la semaine dernière, « Délits d’Opinel »,  qui évoque le traitement par la justice tarnaise de 2 affaires liées à Sivens : l’aggression de trois jeunes filles par un pro-barrage forcené le 23 octobre dernier, lors d’un hommage à Rémi Fraisse, et les poursuites abracadabrantesques intentées contre un copain pour des faits remontant à fin 2014.
Ce dernier passait en procès aujourd’hui (!) : relaxe pour vice de procédure (ce qui n’a pas eu l’air de ravir la juge, mouarf). A notre connaissance, aucun couteau n’a été saisi à l’entrée du tribunal…

Ceci met en lumière les disfonctionnements (c’est peu dire) de la justice locale quand il s’agit de Sivens. On lira sur ce sujet, avec attention,  une mise en cause du procureur du Tarn C. Dérens, publiée tout récemment sur Médiapart, par B. Viguié

Sinon, pour comprendre la récente passe d’arme Mélenchon-Cazeneuve (le premier attaquant le second sur ses responsabilités quant à la mort de Rémi Fraisse, ce dernier menaçant de porter plainte…chiche ?), relisez l’article de Reporterre : Les responsables sont Place Beauveau et à Matignon et aussi cet article plus récent sur cette polémique, tjrs sur Reporterre  : La polémique entre Mélenchon et Cazeneuve sur Rémi Fraisse : 7 réponses pour comprendre

Et on avait oublié de le signaler : l’interdiction des grenades offensives est effective depuis le 12/05/17…

Pour finir, nous vous invitons à suivre de près  les infos en provenance de Bure, où l’actu est chaude, avec plein de belles choses en préparation : www.vmc.camp

Bouilles Hebdo du 24 avril au 21 mai

Un lien vers la dernière version, revue et encore améliorée, de la vidéo : « Thierry Carcenac, vous êtes responsable ! », avec en point d’orgue son entartage, dans un village perdu de l’ouest du Tarn…l’année dernière. A voir et revoir !

Val Tolosa : un article récent de Reporterre, qui fait le point

On vous invite à suivre les infos en provenance de Bure, où la menace d’expulsion se précise et avec plein de RVs importants à venir : www.vmc.camp

Les bordelais de Villenave d’Ornon nous envoient un lien intéressant  vers « le documentaire « Pour quelques hectares de plus » paru sur France 5 le 6 Décembre 2016, retraçant à partir de plusieurs exemples (le Village Décathlon dans le Loiret, le grand stade de Lyon, la ferme des 23000 porcs dans l’Ouest) les méthodes « légales » mais douteuses employées pour le grignotage des terres agricoles en France. Il fait très profondément écho à ce qui se déroule à Villenave-d’Ornon sur le domaine de la Plantation et l’ensemble des terrains du pourtour de Bordeaux métropole. »
https://www.youtube.com/watch?v=zUayX2wzNvA
« Avec 29 millions d’hectares de terres cultivables, la France est la première puissance agricole d’Europe. Mais cette superficie ne cesse de se réduire : chaque année, dans l’Hexagone, 60 000 hectares de terres agricoles sont transformées en hypermarchés, en stades de football, en immeubles de bureaux ou en parking. A ce rythme là, deux millions d’hectares de ces terres auront disparu d’ici à 2050. Aux confins du Loiret, du département du Rhône et de la Vendée, Nicolas Vescovacci a sillonné la France pendant six mois à la rencontre de ceux qui grignotent la France des territoires. »