Bouille Hebdo de rentrée, 22 août 2016

Mis en avant

Sivens tout d’abord, avec un tract faisant suite aux récentes décisions de justice: Sivens : une victoire des opposant-e-s au barrage ! L’illégalité a changé de camp ! A imprimer et diffuser !
Pour rappel : cf. également le dernier communiqué de presse du collectif Tant qu’il y aura des Bouilles  pour celles et ceux qui auraient loupé un épisode.

Des nouvelles des ami-e-s :

Et on remet à jour l’agenda, avec tout près de chez nous notamment, une soirée de soutien à la ZAD de NDDL ce vendredi et la semaine du Vent chez nos potes aveyronnais-s-es du 27 août au 2 septembre : texte de présentation et  programme

Canon Inc

Bouille Hebdo Juillet – Aout

Voici quelques infos, avant une  bonne trêve estivale qui s’annonce plutôt calme par chez nous.
Déjà une bonne nouvelle, le commissaire enquêteur a donné un avis défavorable à la vente de chemins ruraux sur la commune de Lisle sur Tarn…On se faisait l’écho de cette histoire en reproduisant un trac émanant de citoyens membres de l’assoc’ Lisle Environnement. Après, l’été  ne sera pas si calme partout :

  • Dans la Montagne Noire, du côté d’Albine, la résistance se met en place contre un projet d’éoliennes inductrielles.  Ils et elles ont besoin de mobilisation pour ralentir voir empêcher le chantier d’avancer, c’est urgent!
    A suivre donc, cf un lien vers un article de France 3, en date du 11 juillet…
  • Du côté de la ZAD Villenave d’Ornon : Cf. un témoignage que l’on reçoit d’un-e ex de Sivens : SOS Lanceurs d’Alertes et un article de Fabrice Nicolino sur le sujet (paru dans Charlie Hebdo)
  • Du côté de Bure : http://vmc.camp/2016/  où le Bois Lejuc est réoccupé depuis le samedi 16.

 

Bouille Hebdo du 4 au 11 juillet

Jeudi 7 juillet : Expulsions à Villenave et Bure !

Lundi 4 juillet : Le collectif réagit aux récentes décisions de justice dans un communiqué de presse.

Reporterre boucle une série d’articles d’investigation cruciaux sur la mort de Rémi Fraisse. A lire absolument  !

Une pensée aux ami-e-s qui turbinent tout l’été, à NDDL et aussi à Bure et Villenave d’Ornon :

 

4 Juillet 2016 : communiqué de presse du Collectif

Le collectif Tant qu’il y aura des Bouilles prend acte des décisions de justice qui viennent d’être rendues, concernant le projet de barrage de Sivens :
– la déclaration d’utilité publique (DUP) est annulée.
– la déclaration autorisant la dérogation à la loi sur les espèces animales protégées est annulée.
– la déclaration autorisant le déboisement est annulée.
Il regrette le non-lieu sur la déclaration d’intérêt générale (DIG) qui met quasiment hors d’examen de la justice les exactions, les destructions, toutes les violences d’Etat qui ont accompagné les travaux. Les responsabilités seront plus difficiles à établir, les dommages ne seront pas chiffrés, les réparations difficiles à obtenir.

Sans l’occupation de la zone humide du Testet, initiée par le Collectif Tant qu’il y aura des Bouilles, nous aurions aujourd’hui un barrage illégal dans la vallée du Testet, comme à Fourogue. Le collectif et les occupant-e-s ont agi en état de légitime défense face à un écocide et, dans ce cas de force majeure, ont joué un rôle de lanceur d’alerte, rôle qui doit être souligné et reconnu.

Ce jugement donne tort à la préfète Mme Chevalier et au ministre Mr Martin qui ont signé les autorisations, tort aux 43 conseillers généraux qui se sont alignés sur la position de Thierry Carcenac, leur président au département, tort à la CACG, à la fois « experte » en analyse des besoins en eau et fabricante de barrage, tort aux quelques agriculteurs productivistes qui escomptaient profiter à moindre frais de l’investissement public, tort à l’Etat qui a envoyé police et armée sur un chantier illégal.

Que ceci soit aussi un encouragement pour les acteurs des autres luttes en cours ou à venir. Nous pensons particulièrement aux occupations récentes du bois de Mandres à Bure et à celle de Villenave d’Ornon près de Bordeaux qui montrent que notre mouvement, loin de se tarir, se développe. Réaffirmons la légitimité de toutes ces luttes contre l’aménagement du territoire, y compris celle de Notre-Dame-Des-Landes que la mascarade de référendum n’invalide pas.

Le Collectif restera vigilant sur les conséquences de ces jugements. Les responsables du désastre, à quelque niveau que ce soit, doivent être clairement identifiés. Les opposant-e s qui ont été condamné-e-s doivent être amnistié-e-s. Toutes les personnes ayant subi un préjudice pour s’être opposées à ce barrage, doivent obtenir réparation.

Justice doit être rendue à la famille de Rémi Fraisse.

Bouille Hebdo du 27 juin au 3 juillet

Vendredi  dernier a eu lieu l’audience au Tribunal Administratif concernant les différents arrêtés permettant le projet de barrage de Sivens.
Le rapporteur publique  a présenté ses conclusions et cette étape précède le jugement en lui-même. Le juge peut décider de suivre ou non ces conclusions qui vont dans le sens des opposants au projet. Le rendu aura lieu probablement à la mi-juillet. On croise les doigts.
-> un exposé plus détaillé sur le site du Collectif Testet, avec un lien vers les réactions de certain médias
-> nous avons reçu plusieurs commentaires sur cette audience, qui se retrouvent dans la rubrique dédiée de la page Expression Libre

Sinon, toujours du mouvement au niveau de la ZAD de Villenave d’Ornon. Samedi prochain, le 2 juillet : opération nettoyage du site.  RDV à partir de 10h sur le parking de Décathlon pour une petit déjeuner tous ensemble préalable au nettoyage).

 

 

26/06/2016 : Refonte du site

En attendant le prochain Bouille Hebdo, chargé, voici 2-3 choses à noter concernant la nouvelle architecture du site.

En gros, nous avons principalement re-organisé le contenu. Les archives du fil d’actualités, classées par mois et accessibles depuis la page d’accueil (Cf. colonne de droite) constituent sans doute le contenu le plus important et une mémoire inestimable des années passées.

A partir des onglets/menus placés sous la photo, vous  trouverez tous les documents ayant trait à la ZAD du Testet, le projet de barrage et le Collectif Tant qu’il y aura des Bouilles (textes « fondateurs » notamment). Plus une médiathèque que l’on est en train de classer, une compil’ de lien vers les sites d’ami-e-s de lutte et des rappels concernant différents aspects légaux  (dont des compte-rendus d’audience de la Legal Team). Ce contenu n’évoluera plus (hormis le travail de classement et de re-organisation qu’il reste à finaliser, merci de votre compréhension).

Outre le fil d’actu et son « Bouille Hedbo », seront mises à jour les rubriques suivantes:
– l’agenda
– la page d’expression libre, très vivante avec surtout la polémique sur l’aspect judiciaire de la lutte
-les actions (c’est calme en ce moment mais sait-on jamais !)

 

Bouille Hebdo du 20 au 26 juin

Ce vendredi aura lieu l’audience au Tribunal Administratif concernant les différents arrêtés permettant le projet de barrage de Sivens (notamment celui déclarant le projet d’intérêt général et celui le déclarant d’utilité publique), attaqués par le collectif Testet et d’autres assocs fin 2013. Il s’agit d’un moment important, très attendu par celles et ceux qui croient encore en la justice de notre pays. Les décisions finales du tribunal seront connues plus tardivement, peut être durant la torpeur estivale, mais on devrait en avoir une petite idée ce vendredi.
Pour avoir une idée des débats, le comité Sivens qui a toujours critiqué la stratégie juridique suivie par le collectif Testet (cf un rappel émanant du comité Sivens ici), nous fait parvenir son dernier mémoire, joint en fin d’instruction.

Ailleurs, comme prévu, cela a bien bougé du côté de Bure, où une occupation a démarré (Cf les infos en live sur le site Plus Bure sera leur chute, tout comme du côté de Villenave d’Ornon (cf  un article de synthèse de Reporterre et  par exemple un article de Rue 89  en date de ce lundi) où cela bouge d’heures en heures avec les premières arrestations lors d’un blocage mercredi 22 matin. Un site avec les infos, en cours de contruction : https://angievizz.wordpress.com/

Et de bonnes nouvelles du côté de Val Tolosa, le permis de construire est annulé : Cf. la page du collectif Gardarem la Ménude