ZAD de la Cassine à Chambéry

[4 novembre 2014] Murage d’une nouvelle maison par Chambéry Métropole ; des opposants au projet de centre d’affaire présents sur place ; communiqué sur le blog de la ZAD de la Cassine : http://zadcassine.noblogs.org/

[20 octobre 2014]

cassine_1ernovBonjour au Collectif de Résistance du TESTET, à celui de NDDL, à la Confédération Paysanne Savoie,

Vous trouverez en pièce jointe l’affiche de mobilisation de notre Collectif :
“Sauvons la ZAD de la CASSINE à Chambéry”
créé suite à plusieurs rencontres autour de la sauvegarde de Jardins potagers alors que l’Agglomération veut les détruire pour un projet de “Centre d’affaires” avec la probable (mais incertaine) arrivée du Lyon-Turin, projet qui a du plomb dans l’aile (voir le Rapport de la Cour des Comptes)

Les jardins, qui existent depuis plus de 70 ans, propriété d’un maraicher, ont été achetés par l’Agglomération, des entreprises détruites ainsi que des maisons dont les propriétaires ont été expulsés (avec indemnisations ….. et pressions)

Sur un terrain de 80 ha, les jardins d’1 ha, qui représentent un poumon vert dans ce quartier, sont donc plus que menacés ! Nous en occupons une grande partie avec l’Association “Jardinons la Ville” depuis 2 ans. Il y a aussi d’anciens jardiniers qui sont restés malgré lettres, menaces ……

Notre collectif se bat contre la démolition prochaine de 3 maisons (fin octobre)et nous avons un contre -projet de création ”d’une Maison du Peuple et des Luttes” dans l’une de celles-ci. Les habitants du quartier participent aux actions plus ou moins.

Notre ZAD ne doit pas être détruite !
Nous vous tiendrons au courant des suites.
Bon courage pour vos luttes face aux Politiques qui détruisent les sites agricoles.
Une coordination des luttes, y compris avec les militants de la Confédération Paysanne qui vont passer en procès pour leurs actions à la Ferme des 1000 vaches.

A bientôt et amitiés de la Savoie.

Publicités

10 réflexions au sujet de « ZAD de la Cassine à Chambéry »

  1. Ping : TGV Lyon Turin – ZAD de la Cassine à Chambéry – 1er novembre 2014 | collectif Rhône de soutien à la ZAD de Nantes

  2. bonjour, Etes vous sur d’avoir les bonnes infos sur la cassine ? le quartier, qui inclus les entreprises ne fait que 15 hectares (et pas 80 comme vous l’indiquez). Savez vous que les jardins ont des sols complétement pollués et qu’il est totalement déconseillé de manger les légumes qui ont poussés sur ces terres ? Savez vous que les allemands ont bombardés ce quartier en 45 et qu’il est possible qu’il reste des bombes ? est ce que vous pensez aux emplois qui pourraient être créer ?
    mais je suppose que mon article va être censuré et qu’il ne sera pas publié sur votre site …

    • Et vous êtes vous sur d’avoir de bonne info ?
      Il y a bien une teneur en plomb cuivre supérieur à la normal dans les sols, mais cela n’indique pas que ces métaux se retrouvent dans les légumes (en effet, aucune étude scientifique ne prouve une corrélation entre le taux de plomd dans le sol et dans les produits du sol). Le collectif est entrain de mettre en place une analyse de ce genre.

      Sinon, le coup sur les bombardements, lol quoi… La france entière à été bombarder par tout le monde. Si il y a un danger à ce niveau là à la cassine, alors il y a un danger partout …

      Aucun emplois ne serait créer. Tout simplement parce qu’il ne suffit pas de créer des bureaux pour que des entrrprise viennent s’y installer (la vie réelle, c’est pas simcity), et il y a déjà 8000m² de bureau vide à chambéry.

    • « est ce que vous pensez aux emplois qui pourraient être créer ? »
      Déjà, le conditionnel est effectivement de rigueur. Comme pour toute création d’infrastructure, les créations d’emploi ne sont que suppositions vendeuses pour les promoteurs du projet.

  3. Moi ce qui me laisse pensive ce sont toutes les actions (on boit, on mange, on s’indigne…) mais qui de la culture des jardins ? A part quelques personnes que je vois régulièrement, je ne vois pas beaucoup de gens de votre collectif jardiner. Donc à quoi sert votre action ?
    Lulu

  4. C’est bien de rayer les commentaires gênants … Cependant à un moment il faudrait répondre !
    Je demande à nouveau : à quoi sert votre action puisque vous ne jardinez pas du tout cette portion ??

    • On boit, on mange, certes ^^ Besoin naturelle à assouvir. C’est aussi très conviviale et c’est pas négligeable par les temps qui court.
      Sinon, on s’organise, on construit (dernièrement une yourte).

      Il y a des gens qui cultivent les jardins parmi nous et pour les autres nous sommes toujours ravis de filer un coup de mains aux jardiniers quand il y a besoin. De plus, le nombre de parcelles et limité.

      Cette zad à la cassine est implanté sur les jardins mais nous proposons un projet qui ne se restreint pas à leur défense.
      Les jardins ne sont en effet qu’une partie du projet (sur les 15 hectares) et concerne aussi la destruction de logement (maison, immeubles) et de zone artisanale.
      Notre projet est de ne pas laisser se construire encore des bureaux (il y a 8000m² de bureaux vide à chambéry) alors que sont nombreux les personnes mal-logé sur chambéry, que la zone à été vider de ses commerces de proximité.

      Nous souhaitons faire de la cassine une zone où les gens peuvent se rencontrer, partager et pas encore une énième zone dédié à la « croissance », au capitalisme.

      Sinon on ne mord pas, vous pouvez venir faire un tour sur la zone un de ces quatres 😉

  5. La SITUATION au 20 mars 2015 :

    La ZAD de la Cassine a été évacuée sans aucun préavis par les « Responsables » de l’AGGLOM2RATION de CHAMBERY (Savoie) regroupant 24 communes à partir du3 février 2015 avec des pelles mécaniques qui ont tout détruit : enclos des parcelles, caisses à outils de jardins,
    abris, toilettes sèches, yourte, figuiers cinquantenaires, plantes aromatiques, fleurs et légumes restant ! Les Jardiniers n’ont rien récupéré !
    C’est cela la Concertation ?
    Où est passé « du11 janvier ? A la poubelle !
    Depuis, l’espace d’1 ha a été clôs, interdit au public, des panneaux explicatifs sur « la dépollution posés » et la manifestation à la Mairie le soir du 3 février n’a rencontré aucun Elu, mieux, elle a été évacuée par les Forces de l’ordre !
    Depuis, pas d’informations officielles si ce n’est un « transfert » dans un autre lieu non aménagé et lointain pour « les anciens jardiniers ! » Pour les autres ?

    Des travaux de démolition de maisons continuent à proximité des jardins (désamiantage sans grande protections), d’autres continuent dans le quartier où les habitants restant ainsi que des entreprises se posent beaucoup de questions.
    L’information est inexistante !

    Le bétonnage risque encore de continuer et s’agrandir pour ce projet INUTILE d’un CENTRE D’AFFAIRES en lien avec l’arrivée peu probable du TGV-Fret Lyon-Turin contesté par
    20 associations, collectifs et partis politiques (coût de 26 miliiards d’€ !) alors que les voies existantes ont été modernisées et peuvent accueillir tout de suite les camions sur le strains et non pas dans ….30 ans !
    Sur Chambéry il y a 8 000 m2 de bureaux vides.

    Elle est belle la Concertation de l’Agglomération.
    La mobilisation avec les habitant-es continue ! La ZAD n’est pas morte !
    Des rencontres continuent ! HALTE au bétonnage !

  6. Nous sommes le 28 mars 2015 et aucune communication officielle des Elu-s-désignés responsables de l’AGGLO !
    Le terrain qui a été défoncé sans nousaviser (je le rappelle !) à partir du3 février par deux
    pelles mécaniques et qui a tout détruit sans la possibilité aux Jardiniers anciens et ceux de « jardinons la ville » reste en l’état, entouré par une clôture et de joliçs panneaux expliquant le but de la DEPOLLUTION.
    Mais il n’y a que les panneaux, le reste ?
    Des solutions de rechange étaient prévues pour les Jardiniers.
    Le site de LEMENC avait été évoqué. Mais depuis ?
    Il est plus facile de détruire le quartier de la Cassine que de proposer des solutions !

    Les 2 maisons « ex-PERROUD sont en train d’être désamiantées dans des conditions de protection douteuses pour la population.
    Il faudrait communiquer avec elle et prendre toutes les mesures et précautions nécessaires.

    Les entreprises restantes n’ont aussi aucune information sur leur devenir.
    La COMMUNICATION ne semble pas être le point fort des Elus-désignés de l’Agglo.
    RESTONS MOBILISES ! Ce projet de Centre d’Affaires est pour l’instant un LEURRE alors qu’il y a sur Chambéry 8 000 m2 de bureaux vides !
    je signe : Gérard ETELLIN, de « jardinons la ville 73 »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s