Dimanche 22 octobre à Sivens : programme

On nous envoie le programme du 22 octobre. Cf ci-dessous:

Comme expliqué sur le flyer, le RV initial est à 10 h30 à Pique Rouge (Gaillac) pour un départ  groupé en voiture à la Maison de la Forêt (impérativement par la D 999 en raison du rallye des côtes du Tarn qui interdit de passer par la D32 qui va de Gaillac à Barat).
Début des interventions entre 14h et 14h30 suite au pique-nique. Le temps pour chaque intervention est limité à 5 mns.

1ère partie : violences policières  et  répression :

  • Chansons proposées par Jacques en introduction
  • Intervention de Claire Dujardin concernant le procès des responsables de la mort de Rémi, et le traitement des nombreuses autres plaintes datant notamment de février et mars 2015.
  • Intervention du comité « Vérité et justice  pour Jérôme Laronze  » (ce paysan tué le 20 mai dernier par un gendarme)
  • Intervention de Y. accusé à tort par la police
  • Lecture de B. d’un témoignage en provenance de Bure
  • Lecture d’une lettre de Robin, blessé à Bure le 15 août dernier

2ème partie : destruction de la Métairie Neuve et question agricole :

  • Intervention de Bernard Viguier sur la Métairie Neuve
  • Intervention des Lacoste à propos des terres agricoles
  • Intervention de Rémi Serres sur la question agricole

Intermède avec la chorale de Vaour

3ème partie : réhabilitation de la zone et projet de territoire :

  • Intervention de Christian Conrad à propos de la zone humide
  • Intervention d’Hélios sur les dessous du projet de territoire

Chants de la chorale  la Canaille du Midi
Chants de membres de l’Amassade

Un moment d’échange avec le public est prévu à  l’issue de chacune des 3 parties (questions, interventions, commentaires du public)

Publicités

Bouille Hebdo de reprise : octobre 2017

Quelques nouvelles importantes, suite à l’été :

  • La zone humide a été « restaurée » : finie la dalle d’argile, plus d’Altitude, etc…reste à attendre que la Nature reprenne ses droits. Photos sous peu.
  • Rémi Fraisse : on n’oublie pas  et on n’est pas les seul-e-s. On relaie donc l’appel ci-dessous :