Le Barrage

Le projet de barrage de Sivens a été analysé sous toutes ses coutures (et fort bien démonté) par le collectif pour la Sauvegarde de la Zone Humide du Testet. Le site de ce collectif présente toutes les infos techniques sur ce projet inutile et imposé ainsi que l’historique des démarches -juridiques notamment- et actions entreprises par le collectif Testet.

Sur cette page, vous trouverez un récapitulatif de toutes les adresses et emails des entreprises, structures semi-publiques et politiques impliqués dans la réalisation de ce projet.

-> La Compagnie d’Aménagement des Coteaux de Gascogne choisie pour réaliser ce projet surdimensionné…après avoir réalisée toutes les études préliminaires quelques années auparavant ! A son conseil d’administration, la mafia PS locale dont certains des membres siègent au Conseil Général.

-> Administations diverses : le projet est porté par le Conseil Général du Tarn (CG) et notamment sa direction de l’eau et de l’environnement. La préfecture en est le bras armé. La DREAL a délivré pas mal de dérogations pour que le projet se fasse, du temps du précédent ministre de l’Environnement (Mr Martin). L’agence de l’eau Adour-Garonne finance le projet à hauteur 50%. Son rapport prospectif Adour-Garonne 2050 est le document favori de nos politiques qui le citent à qui mieux mieux. Ses conclusions : pour lutter contre le réchauffement climatique tout en préservant l’irrigation massive en Midi-Pyrénées, il faut construire des barrages (cela va faire plaisir à la CACG…co-signataire de ce rapport !).

-> Les entreprises qui en profitent, quitte à détruire notre mère Nature sans vergogne: la SEBSO, Agri 2000 et Mr Aversenc qui ont saccagé de la zone humide et mis en danger à plusieurs reprises la vie des militants qui tentent de s’opposer aux travaux (notamment les grimpeurs). Et les premières boites de BTP identifiées.

-> Les forces armés du coin que l’on voit trop souvent sur le site.

teste1-01

Publicités

25 réflexions au sujet de « Le Barrage »

  1. Je ne trouve pas normal qu’ un tel projet ne soit pas discuté avec la population de la région… je suis de Toulouse et je n étais même pas au courant. Je pense que sur les réseaux sociaux ça va se répandre et que, vu la violence que vous mettez en œuvre pour dissuader les militants , nous allons aussi les soutenir… vous avez choisi des méthodes qui se font ailleurs mais pas ici… mettez en place un vrai dialogue ce sera plus intelligent… sinon ça va tourner à l émeute.

  2. C’est affligeant toutes ces violences d’Etat à l’encontre du peuple. Très choquant et honteux. J’habite à l’autre bout de la France, mais je soutiens ces militants, qui défendent une cause noble, foncièrement noble puisqu’elle se nomme Nature.
    Quand le peuple n’est pas d’accord avec un projet économique, on frappe, on cogne jusqu’au sang, on gaze. Est-on en France au 21 ème siècle ? Ou dans un pays de barbares où la parole, le langage, l’échange ne font pas encore partie des acquisitions humaines ?
    De plus, personne n’est plus dupe : on sait que ce genre de projet financé par de l’argent public profite surtout à quelques uns… du privé…
    J’espère que vous reviendrez sur vos décisions et arrêterez de massacrer des arbres comme de l’humain.

  3. courage à vous tous pour votre vision humaine malheureusement le Conseil génèral socialiste du tarn a décidé de faire le lit de l’extrème droite et donc de supléer aux pedzouilles de la FNSEA
    Cette societé n ‘a vraiment rien retenue de la collaboration et de ses conséquences, c est lamentable…et scandaleux…
    BON Courage

  4. que de violence , je suis horrifiée, scandalisée !!! Il me semble que Mme Royal doit étudier la question , donc pourquoi continuer à employer la force .. Nous sommes en France et en République : est ce que la population en veut de ce massacre écologique ???

  5. Pour info, retour de mail, adresse incorrecte:
    andre.cabrol@lacaune.com,
    michelle.rieux@tarn.fr
    joseph.dalla-riva@tarn.fr
    polezh8@cg81.fr
    jeanlouisfournier@carlo.fr
    l.trouvat@cacg.fr
    b.balas@cacg.fr
    nicolas.bouretz@eau-adour-garonne.fr
    jean-gabriel.mccook@eau-adour-garonne.fr
    remis.codis@eau-adour-garonne.fr

    et celui la aussi, recu en retour (Compagnie d’Aménagement des Coteaux de Gascogne)
    Bonjour,
    Compte tenu de mon départ à la retraite, pour répondre à vos besoins, veuillez vous adresser aux personnes suivantes qui sauront vous orienter :
    – Dossiers Captage Eau Potable : Mme Alexandra EHINGER ou M.Christophe DOUCET- et M.Philippe GARNIER, Directeur des Opérations, pour toute autre demande.
    Cordialement,
    Jean-Pierre TOMASINI (cacg.fr)

    Courage a tous.

  6. Je tiens juste à rétablir une vérité. Un ami à moi, bossant au conseil général du Tarn, à filmé les scènes de cette manifestation. Voilà donc comment ça c’est passé :
    Un groupe d’hommes et de femmes entre dans le cg en hurlant qu’il voulait voir M.Carcenac, pour parler pacifiquement du projet de ce barrage. Or, M.Carcenac était à Paris
    Un groupe de ses personnes c’est retrouvé à tagguer sur les murs du cg ( dont une tapisserie, certes l’aide, mais qui datait des années 50 par un grand artiste) renversé les pots de fleurs, étalant de la terre partout, prenant en otage les employés, criant d’étage en étage ou est Carcenac (il est à paris!!!!!!) et menaçant de ne pas quitter les lieux du cg tant qu’il n’auront pas eu une discution pacifique ( mais certains des manifestants avaient prévuent batte, gants en fer, cagoules,….)
    Le cg à donc fait appel aux forces de l’ordre pour évacuer les manifestants. La suite, vous la connaissez, les manifestants ce sont ruer sur eux, blessant un agent de police. Donc, avant de crier au scandale contre le cg, renseigner vous sur tout les angles de vues. Je ne connaît pas ce projet, je ne donnerais pas mon point de vue, mais je trouves ça scandaleux se qu’on fait ses manifestants. J’espère juste que je ne vais pas payer les dégâts qu’ils ont causés.

    • Proposition de réponse au commentaire de M. Calcel :
      Salut à tou-tes,
      j’étais présent à l’action CG 81 hier et tiens à exprimer mon profond désaccord aux remarques de M. Seb Calcel dans son mail du 10/09 en copie ci-après.
      On peut lire dans ce mail une tentative d’intimidation ou de décrébilisation de notre action et de notre mouvement, objectif prévisible dans le contexte actuel de guerre d’image entre pro et opposants.

      Nous aurons très bientôt (sinon déjà) nos films de l’ensemble de l’action et pourrons alors analyser et commenter ensemble voire publiquement les images. On peut aussi demander à voir les images citées par ce M. Calcel.
      – oui: un groupe d’opposants est rentré en demandant à rencontrer M. Carcenac avec force bruits, comme dans toute manif sauvage! L’objectif de l’action était -faut-il le rappeler- de faire du bruit sur le fond du projet, d’aleter le public et les décideurs en somme, pour forcer le débat public contradictoire qui n’a jamais été proposé.

      – oui: une tapisserie a été taguée, des pots de fleurs renversés. On peut aussi reprendre le commentaire de cette employée du CG, horrifiée devant de la terre renversée sur les carrés de moquette grise: « c’est un massacre! » et se demander s’il est juste ou excessif. Faut-il proposer à Mme ou M. de visiter la rive gauche du Tescu au niveau du lieu-dit Barat pour se donner une meilleur idée des dommages irréversibles provoqués par l’autisme du CG? Ou faut-il leur obtenir des visas pour Gaza, pour aller rencontrer les familles des 2,140 victimes des massacres dûs aux bombardements israéliens cet été ?

      – non: une prise d’otage, ce n’est pas ça. Les employés ont tous été encouraé-es à se positionner librement, se solidariser ou non avec l’action et les revendications, et laissé-es libres de quitter le CG à leur demande. Aucun-e d’entre eux n’a été menacé, forcé à rester ou a fortiori sequestré. Une prise d’otage, c’est par exemple quand une personne en force une autre sous la menace d’une arme à aller quelque part ou faire quelque chose contre son gré. La prise d’otage implique la mise en danger de l’intégrité physique, ce qui ne peut en l’occurrence pas s’appliquer aux actes des manifestants contre les employés mais plutôt aux forces de police déployés par la suite, à l’encontre de l’ensemble des personnes sur place.

      – non, les manifestants n’avaient pas prévu d’armes, et ne portaient aucun « ant en fer » ou barres. Mais pour certain-es effectivement de quoi masquer son visage. On peut rappeler le contexte décennal d’accélération et d’élargissement des dispositifs et technologies de surveillance limitant de plus en plus les libertés individuelles et collectives.

      – non, nous ne nous sommes pas rués sur les forces de l’ordre. Nous étions présent-es au RDC et au 1er étage, notamment sur des fauteuils au sommet des escaliers dans une mise en scène du pouvoir arrogant, occupés à scander (oui) et discuter (oui) avec les employés et avons aussi pris le temps de discuter avec les forces de police déployées. Comme le montrent les images, des tactiques de blocage non-violent ont été utilisées (tortue, bloc, nudité partielle, …) et les violences ont été, à l’exception du coup de poing d’une personne désormais poursuivi pénalement pour son acte, dans leur quasi-totalité le fait des forces de police contre les occupants du CG.

      Les revendications sont inchangées:
      MORATOIRE immédiat sur les travaux de déboisement, défrichage préalables aux travaux de construction du barrage de Sivens,
      REEVALUATION du dossier au fond garantie par une expertise indépendante.

      GARDAREM LO TESTET
      amicalement, un-e habitant-e de la forêt

      • Ce n’était ni une tentative d’intimidation ni de decrebrilisation, mais juste une mise au point suite au discours du député des verts qui c’est exprimé sur M6.
        Je pense ensuite comme vous sur ce que cette personne a dit « c’est un massacre ». Tout comme comparé ce qui c’est passé au cg avec gaza, les circonstances ne sont pas les mêmes et je pense que le peuple de gaza, s’ils tombés sur votre comparaison, auraient un rire jaune…
        Je me pose ensuite une question. Si vous vouliez parler pacifiquement avec Carcenac, n’aurait il pas était juste, avant cette opération, de savoir s’il était ici…. Remarque, quand les gens à qui vous voulez parler sont ici, tout comme les experts envoyés par Mme Royal, vous les boudés et refusés le dialogue.
        Et en parlant du terme pacifique, je me pose cette question.
        Pourquoi venir avec des bombes pour tagguer, des gants en fer ( même si ce n’était qu’une personne, il était bien là) si on veut être pacifique.
        Mon pote m’as appelé vers 11h ou un peu plus tôt pour me dire qu’il ne savait pas s’il pourrait rentrer chez lui à midi. Avouez que vous ne les avez pas renseigner avant sur vos actes à venir… Du coup, bcp du personnels ce sont retrouvés bête en tournant en rond. Il faut avouer que c’est toujours intimidant ce genre d’action.
        Ensuite, je le répète, si je m’adresse ici, ce n’est pas pour ce barrage. J’avoue ne pas mettre pencher sur le dossier. Mais il est dommage de couper une forêt pour un barrage. Ni avait il pas d’autres solutions?
        Je reproche juste les dégâts que vous avez causé, qui se sont pas pacifique.
        Pour les vidéos, j’ai demandé à mon ami de les mettre sur YouTube. La depeche était d’ailleurs sur les lieux et le « photographe » officiel du cg, Donatien, était sur les lieux. Je pense que nous verrons donc, en effet, des vidéos.
        Mon ami a d’ailleurs lu l’article de la depeche et à retrouvé ce qu’il a vécu dans ce qui été écrit.

    • et payer leur barrage ça te dérange pas? notre argent qui va financer du privé?
      c’est la mort que mérite les gens qui desside de faire du fric sur le dos de la nature!
      tu viens pleurer pour un bout de tapisserie ou aujourd’hui des milliers d’artistes s’impatiente de pouvoir afficher leur art…
      et d’un peu de terre renversé, mon dieu

      • Aaaaaaah. Et voici le roi des abruti!!
        Lit TOUT le texte avant de déclencher ta mémoire sélective
        J’ai jamais dit être pour le barrage, je dénonce juste les actions qui sont faite par votre collectif.
        Et penser la mort de certains gens est juste digne d’un dictât. Je plaint vraiment les gens qui t’entourent…

  7. Les actions utilisées par le collectif sont logiques et cohérentes. 20 paysans vont coûter des millions d’euros à la collectivité, et 360 000 euros de maintenance chaque année. Qu’en est il de l’empreinte laissée par la destruction d’une zone naturelle, de ses 90 espèces qui y vivent? Et pour ceux qui se cachent derrière leurs arguments fallacieux, que feriez vous si on vous délogeait, si on vous chassait, si on construisait un commerce inutile à la place de votre maison.

    Calcel, tu utilises des images dénuées de sens, sorties de leur contexte, tu ne réfléchis pas. Tu as oublié de regarder d’autres images : celle d’une zone qui accueilleras du béton, celle d’un endroit sans arbres. Ta drogue c’est TF1, tu as peur de ceux qui expriment des idées, tu es un enfermé du système. On espère tous un jour que tu ouvriras les yeux, que tu apprendras à voir et à regarder ce qu’il se passe vraiment ici.

    Ca fait plaisir que certains aient les « couilles » d’aller au CG, de lutter contre l’oppression qui pèse sur notre planète. Parfois un peu de violence est nécessaire, car quand le dialogue démocratique est bafoué, quand le peuple est lésé, quand on utilise nos deniers pour favoriser une entreprise privée, que nous reste t il? Une tapisserie de 50 ans a été taguée, des arbres centenaires ont été massacrée par des bûcherons qui ne sont pas français : car lequel des nôtres aurait le courage de faire cette basse besogne?

    Avec des copains on vient quand on peut, on essaye d’aider le collectif, malheureusement on ne peut pas être là tous les jours, et on pleure de voir que le massacre de la zone continue. Merci de faire tout cela, merci de veiller, merci de faire ce que vous pouvez…
    Aujourd’hui un député m’a répondu, sa langue de bois a fourché, ses arguments m’ont mis en colère.
    Je veux bien payer pour récolter quelques pneus brûlés, je veux bien payer pour les quelques dégâts occasionnés, mais mon coeur saigne de savoir que je paye les gendarmes qui vous tapent dessus, les machines qui broient notre nature, et pour cela, je reviendrai : j’ai honte de mon pays et de ma soit disant démocratie.

    Vous défendez de belles idées, vous défendez une cause juste : continuez.

    Sachez que tout ceci aura du sens un jour, car si vous n’êtes pas nombreux, une idée germe dans la tête des gens.
    De plus en plus de gens vous soutiendront, et si ce n’est pas à Sivens, ce sera ailleurs. Un jour tous ces technocrates payeront. Un vent de révolte se lève, il est temps de mettre fin à cette allégorie de la caverne, à tout ce sophisme.

    Nous n’oublierons pas, nous ne pardonnerons pas, nous sommes le peuple, et ces crimes ne resteront pas impunis.

    Courage à vous, et pour cette cause, on continuera à donner, et à s’investir.

    Bises à vous tous.

    • Je tiens juste à rétablir un point, je déteste TF1…. Je pense juste qu’il y a d’autres moyen d’action, même si je sais très bien que, parler à ce genre de personnes qui pensent marcher sur des pavés en or, est très compliquer.
      J’avoue avoir les yeux fermés par ma naïveté mais je ne veux pas payer vos dégâts. En agissant comme ça, vous savez très bien que les journalistes vont automatiquement le retourné contre vous, et que c’est les habitants d’Albi qui vont payer les dégâts.
      Ensuite, je te rejoins sur la théorie de la caverne, j’en suis persuadé que notre société en fait son adage. Mais aujourd’hui, la caverne est devenue une grande boîte noire avec pleins de jolies images qui nous terrorise jour après jour.

  8. Voici la lettre que j’ai écris à tous les responsables… Si elle vous parle, n’hésitez pas à l’utiliser !

    « Mesdames et Messieurs responsables du carnage aux Testets,
    Je vous écris une lettre par colère et désarroi face à la situation à laquelle vous contribuez. Est-il nécessaire que je vous rappelle les faits ? Je ne pense pas. La seule parole que je peux élever aujourd’hui, à défaut de matraque ou autres engins « démocratiques » est celle-ci.

    Vous rendez-vous compte de la bêtise outrancière dans laquelle vous nous plongez tous. Pourquoi ? Pour qui faites-vous ça ? Pour vos enfants, vos petits-enfants ? Quel monde leur offrez-vous ?

    Je suis mère de famille, je paye mes impôts, mes loyers et tout le reste et ma parole (comme toutes celles qui s’élèvent depuis un an), ici en France doit être entendue selon notre législation.

    Je suis réellement scandalisée de votre indécence et de votre surdité.
    A quel moment, prenez-vous le temps d’entendre ce qui est dit, ce qui est défendu ?

    Certes, cessez les travaux de destruction de la forêt, c’est au-delà de vos intérêts propres mais ils seront réduits en poussière eux aussi vos intérêts « sales » lorsque vous serez comme nous tous un jour dans la tombe, au fond d’un trou de terre, celle-là même que vous offensez. Vous n’êtes pas éternels, Messieurs et Mesdames et personne ici ne l’est !
    Alors par pitié, ouvrez vos yeux au moins une minute devant votre miroir, en vous rasant ou en vous coiffant pour faire bonne figure et tenter de percevoir ce qu’il reste d’humanité en vous. Vous savez certainement que nous sommes tous dans le même bain.

    Alors cessez de barrer le dialogue avec vos armées, vous en deviendrez certainement plus vivant. Cessez vos barrages et laissez couler ce qui doit être, vous n’en coulerez pas pour autant. Vous êtes tous acteur du massacre d’une forêt mais aussi du massacre d’une démocratie car je vous le rappelle, la France n’est pas une oligarchie ! Vous ne pouvez pas être les seuls à décider !
    Et de plus, j’apprends que sans vergogne vous matraquez des personnes pacifistes qui n’étant pas entendues, sont obligées de remplacer les arbres par leurs propres corps pour qu’au moins à défaut de vos oreilles sourdes, vos yeux les voient ! Mais merde, prenez le temps d’embrasser vos enfants, vos êtres chers, peut-être que ça calmera vos appétences démesurées !

    Qui que vous soyez dans cette chaîne infernale de mise en place de barrages, cessez, cessez vite car cet acharnement pour le profit (car nous le savons tous, c’est essentiellement de ça dont il s’agit !) se retournera forcément contre vous. Et malheureusement contre nous aussi car nous sommes dans le même bain…

    Je vous salue.
    C.A

  9. Quand la police est utilsée sans conscience, c’est la porte ouverte à toutes les tyrannies et des abérrations économiques. Qu’en est-il vraiment du tournant énérgétique ?

  10. Email envoyes en masse, je vous soutien et suis totalement opposé à ce projet. Courage dans la lutte, il vaut mieux etre seul contre tous, que tous contre un!
    Ne lachons rien!
    PS petite phrase de Valls samedi sur inter, « rien ne peut justifier la violence » lol, ca s’ invente pas!

  11. « Quand le dernier arbre aura été abattu, quand la dernière rivière aura été empoisonnée, quand le dernier poisson aura été pêché, alors on saura que l’argent ne se mange pas. »

  12. A quand une vrai democratie ? Ce genre de travaux, et autres decisions qui nous concernent tous, devraient au moins etre voté par referendum !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s