Soutiens

Vous êtes nombreuses et nombreux à nous soutenir, voici quelques uns de vos messages :

[22 mars 0215] On reçoit cette lettre de soutien datant de septembre dernier ! Elle est adressée à Carcenac…(scan1  et scan 2). Ici, une lettre au procureur datée du 18 mars…(scan 1 et scan 2).

Un texte en lien avec les récents évèvenements sur la ZAD : René Bousquet reprend du service…

Et un poème…

[05 janvier 0215]

        La Gazette de Gouzy
Gazette de BD spéciale Barrage de Sivens

À tous les amoureux des ZAD,
À tou-te-s celles et ceux qui y voient de l’espoir,
À tou-te-s celles et ceux qui aimeraient les voir fleurir ici et partout,
À tou-te-s celles et ceux que cela interpelle…

Le Collectif de la « Gazette de Gouzy » vient de sortir un numéro spécial « barrage de Sivens » dédié à la mort de Rémi. Ce numéro est un hommage aux solidarités et aux expérimentations des ZAD et à l’espoir qu’elles portent ! La question des « Grands Projets Inutiles et Imposés » (GPII) y est également abordée.

Il s’agit du troisième numéro d’une gazette mensuelle et gratuite de bande dessinée dont le mot d’ordre est: « Réflexion, Expérimentations et Luttes sociales ». Notre gazette est diffusée sur internet (via notre site web) et commence à l’être en papier sur Tours (37) et Poitiers (86). Nous comptons progressivement étendre sa diffusion.

Si vous le souhaitez vous pouvez imprimer ce numéro et le diffuser autour de vous, relayer l’information sur sa sortie, nous contacter pour nous dire ce que vous en avez pensé ou si vous avez aimé… Tout coup de main est le bienvenu ! Laissons libre cours à notre imagination !

Les fichiers à lire et imprimer sont sur cette page: http://gouzy.darkentworld.fr/art-88-La-Gazette-de-Gouzy-Janvier-2015

Très bonne lecture !

ZADistement,

Le Collectif de la Gazette de Gouzy.

Site web : http://gouzy.darkentworld.fr/
Email : gouzy (@Robase) darkentworld.fr

[22 octobre 2014]

Bonjour Mon ami(e)

Tu me dis que tu es triste,   moi aussi , il m’arrive d’être triste

hier  midi sur france intter , j’ai entendu josé bové cirer les pompes de christophe de marjorie patron de total décédé le pauvre prématurément , tu sais ce grand patron de l’industrie française, cet homme chaleureux, jovial, ouvert, à l’ecoute le patron de total , ami de hollande, valls , sarko, poutine et de la junte militaire en birmanie,

tu sais total,   c’est l’entreprise,  qui, pour de juteux profits, dégaze en mer ses résidus de pétrole et deverse via l’érika sur les côtes bretonnes un produit pétrolier hautement cancérigène que nous,  petits soldats écolos  avons nettoyé avec nos pelles et nos seaux (le seau c’est  l’outil du sot)

josé bové sur france inter le mardi et au testet le samedi,??????? et bien vois tu, j’ai été triste de l’entendre,  bien que je n’ai aucune illusion sur la nature humaine

Je ne crois pas aux politiques et  peu aux hommes

le problème est simple, les hommes sont versatiles tellement habitués à monter librement dans les trains que quand le fascisme arrive  et bien,  ils sont prêts à les conduire ……….les trains

Cela explique qu’une poignée hommes, (allemands au temps de nazisme, français au moment de la colonisation de l’algérie, américains éliminant les indiens) ,  ait pu exterminer tant de personnes

alors, moi, petit bonhomme, je n’ai pas la  souplesse de josé le contorsionniste,  sûrement !  j’ essaie simplement  d’être fidèle à mon éthique, à mon goût pour la justice et la liberté le prix à payer est lourd,  très lourd …………souvent  la solitude et parfois de belles rencontres

Alors moi aussi parfois je suis triste mais ils m’arrivent aussi d’être joyeux …………………………….. joyeux de te savoir avec moi, avec nous au testet,  quoiqu’il arrive,

Gardarèm ta joie, bisous et bonne journée

[8 octobre 2014]

Message du 08/10/14 09:14
A : legta.albi@educagri.fr
Objet : A l’attention de la direction

Bonjour

Dans l’article de la Dépêche du 6 octobre, il semble que vous, des enseignants, leur syndicat et des élèves soient contre l’hebergement des Garde Mobiles qui opèrent (hors de toute déontologie) contre les opposants au barrage de Sivens

POURQUOI NE PAS ORGANISER UN MOUVEMENT DE GREVE ???
OU FERMER L ETABLISSEMENT TEMPORAIREMENT ???

Si vos syndicats vous soutiennent, OPPOSEZ- Vous CONCRETEMENT !

Tous les jours, il y a de nombreux blessés sur la ZAD … Allez vous cautionner encore longtemps les exactions des GM ???

Merci pour mes amis qui combattent pacifiquement, pour mes enfants, pour Notre Planète …

8 octobre 2014 :

« RRRRRRRRRRRRRRRRRR »

Restez racines rouges, rugueuses, rêches et rageuses,
Ressentez la rage pas si triste des résistants, pacifistes mais ne rampant,
Repoussant les renforts racistes, d’irrespectueux robots radicaux,
Rhabillés d’armement renforcé, renvoyant lacrymos,
Rappelant avec ruse au reste, avec muse de radios,
Et raccourcis, que si tu résistes; rafles dans ta tronche: tu dépéris,
Que repoussent branches et ronces, que se rouvrent fleurs et bourgeons,
Que fleurisse Vie et réponses, et rugisse de la population:
« REVOLUTION »!

« Air, Eau, Terre et Feu »

j’ai besoin de respirer de l’air pur, non pollué par toutes ces voitures,
je n’ai pas besoin de respirer du tabac, de l’herbe ou du shit,
pas besoin de respirer des produits chimiques
des usines, des centrales; qui m’assassinent jusque dans les entrailles.
besoin de respirer de l’air pur, pour mes parents, mes enfants; mais surtout pas pour les ordures

j’ai besoin de boire de l’eau claire, non souillée par les centrales nucléaires,
je n’ai pas besoin de boire du vin, du café ou de la bière,
pas besoin d’industrie agroalimentaire,
de forages, de barrages et d’aéroports; qui me donnent la rage et qui veulent ma mort.
besoin de boire de l’eau claire, pour les plantes et les animaux; pas pour tout ces gros porcs et ces gens un peu idiots.

j’ai besoin d’une terre saine, non appauvrie et non meurtrie,
je n’ai pas besoin d’OGM, de pesticides et de javel,
pas besoin que bétonnée soit la Vie,
aseptisée par les médocs et par les nettoyants; trop de place pour les faux ‘c, pas assez pour les paysans.
besoin d’une terre saine, pour la cultiver et manger; pas pour des projets de quelques industriels quelque peu déséquilibrés.

J’ai besoin du feu, tout au fond de mon coeur,
Qu’il rallume les braises du messager que je suis,
Parcourir la Terre, portant cette lueur,
cette lueur d’espoir que rien n’est finit,
Que tout commence enfin pour tout les êtres humains, loin de toute cette bande de crétins en uniforme,
besoin du feu, tout au fond de mon coeur; car Dieu ne sera pas indulgent envers le malin…qui se croit tout permis avec leurs normes
Quelques peu orientées pour asservir le Monde Entier au service de la loi du marché.

Sincèrement,

Mikeup

6 octobre 2014 :  Une lettre à Ségolène Royal, depuis la Manche !

25 septembre 2014

Bonjour à vous,

 L'association Las Abejas, Chiapas, Mexique s'est déclaré ce 22 septembre en
solidarité avec la ZAD du Testet:

" Ainsi comme nous avons lister l'imposition des mégaprojets ici au Mexique, le
mauvais gouvernement de France veut aussi construire un barrage dans les zones
humides du Testet, Tarn, France, et les conséquences sont pareilles à celles
dont nous souffrons les peuples, c'est à dire la spoliation, la répression, et
la destruction de la Terre Mère. Donc, nous disons aux companeras et companeros
zadistas qui défendent les zones humides du Testet, Tarn ayez beaucoup de force
dans votre lutte, bien que nous soyons loin géographiquement, bien, d'une
certaine manière nous sommes proche car notre lutte de la défense de la Terre
Mère nous unie."

le communiqué complet:
http://espoirchiapas.blogspot.mx/2014/09/la-societe-civile-de-las-abejas-se.html

S'il nous était possible de nous assurer que lemessage traverse les km jusqu'à
bons et bonnes entendantes cela réchaufferait les coeurs en luttes. Si un
message pouvait nous revenir du Testet vers le Chiapas, nous en serions que plus
forts et plus unis.

La lutte est mondiale, la résistance aussi! Restons unis!!

We are everywhere

 

 

 

 

3 septembre 2014

Non au Barrage du Testet ! Résistance !

Depuis lundi matin, le déboisement a commencé sur la ZAD du Testet sous la protection dense de 200 gendarmes mobiles, PSIG et brigade canine.
Les opposant-e-s sont écarté-e-s très violemment (gaz lacrymogènes, tirs de flashball, matraquage,...), des affrontements ont lieu, et il y a déjà plusieurs blessés ainsi que des interpellations. Et aujourd'hui, la violence des forces de l'ordre est encore montée d'un cran.
La préfecture et le Conseil Général du Tarn montrent une nouvelle fois leur mépris pour le dialogue et les opposants ! Ils ont décidés de passer en force, sans attendre l'issue des recours juridiques déposés.

Depuis 2011, le Collectif pour la sauvegarde de la zone humide du TESTET lutte contre ce projet de barrage qui entraînerait la destruction de la dernière zone humide importante du bassin du Tescou, dans le département du Tarn, et qui abrite au moins 94 espèces animales protégées et 353 espèces de plantes vasculaires.

Depuis le 27 août, des militants de ce collectif ont entamé une gréve de la faim jusqu'au retrait du projet. Déjà 7 jours sans qu'aucune réponse concrète n'ait été donnée par les acteurs de ce projet.
Pendant que sur le terrain, les ZADistes du collectif Tant qu'il y aura des bouilles et opposant-e-s de divers horizons essayent par tous les moyens d’empêcher la destruction de cette zone humide.
La manière dont les autorités locales ont géré et manipulé ce projet rappelle les méthodes utilisées dans d'autres projets inutiles comme celui de l'aéroport de Notre Dame des landes.

Face à ce passage en force et à tous ces mensonges, le Npa81 appelle à poursuivre et à renforcer la mobilisation contre le déboisement qui est en cours. Nous apportons tout notre soutien aux résistant-e-s mis en garde à vue, aux grévistes de la faim, à tou-te-s celles et ceux qui luttent et qui résistent contre ce projet inutile et destructeur.
Rejoignez nous à la ZAD de Sivens ! C’est maintenant ou jamais !

 

1er septembre 2014

Bonsoir et bravo pour votre persévérance face à l’injustice et à l’autoritarisme. Sachez qu’on parle de votre lutte et qu’on vous suit de loin, voire de très loin (Grèce, Italie, Espagne, Mexique…). Aujourd’hui le débat à Parikia, sur l’île de Paros, contre la privatisation des plages a vite tourné aux demandes de nouvelles à votre sujet. Nikolas Kolaros, secrétaire de Syriza Paros vous transmet son soutien fraternel. Quant aux camarades et compagnons d’Exarcheia, s’ils étaient moins loin du Tarn… Inutile de vous faire un dessin ! Courage !
Des soutiens continuent à arriver :
- - -
Anne ARGOUSE, réalisatrice
José BOVÉ, député européen EELV (je n’ai pas réussi à joindre José au téléphone, mais à ma connaissance il est, évidemment, d’accord, et il est déjà venu soutenir)
Gérard COURANT, réalisateur, créateur du Cinématon
Raoul-Marc JENNAR, essayiste, militant écosocialiste (très solidaire au téléphone, qui vous embrasse bien fort fou-te-s)
Nikolas KOLAROS, secrétaire de Syriza Paros Grèce
Vincent LUCAS, photographe altermondialiste, facteur d'images
Christiane PASSEVANT, journaliste Radio Libertaire
Pascal POLISSET, Naturaliste, vice-président de l'Office Pour les Insectes et leur Environnement-Midi Pyrénées, Parti de Gauche
Benoist REY, cuisinier libertaire, écrivain gastronome
Samuel WAHL, journaliste, réalisateur
Pascale ZANELLI, chanteuse Compagnie Jolie môme
- - -
Récapitulatif :
- - -
Anne ARGOUSE, réalisatrice
Paul ARIÈS, politologue, rédacteur-en-chef de Les Z'indigné(e)s
AUREL, dessinateur (Politis, CQFD)
Geneviève AZAM, économiste, membre du conseil scientifique d'Attac
Jean-Claude BESSON-GIRARD, fondateur de la revue Entropia sur la décroissance
Martine BILLARD, réseau européen de l'écosocialisme, Parti de Gauche du Tarn
Jean-Pierre BOUYXOU, journaliste, chroniqueur
José BOVÉ, député européen EELV
Jean-Marie BROHM, sociologue
Zoé CASTORIADIS, architecte (veuve de Cornélius)
Eric COQUEREL, secrétaire national à la coodination politique du Parti de Gauche
Pierre CONCIALDI, économiste et chroniqueur
Gabriel COLLETIS, économiste et écrivain
Maxime COMBES, économiste, membre de l'Aitec et d'Attac
Bernard COTTAZ-CORDIER, Parti de Gauche du Tarn
Annick COUPÉ, syndicaliste Solidaires
Gérard COURANT, réalisateur, créateur du Cinématon
Thomas COUTROT, économiste, coprésident d'Attac, membre des économistes atérrés
Guillaume CROS, Conseiller Régional EELV, Président du groupe EELV au Conseil Régional Midi-Pyrénées
Françoise DEDIEU-CASTIES, Conseiller Régional EELV, Vice-Présidente du Conseil Régional Midi-Pyrénées
EDIKA, dessinateur
Loïc FAUJOUR, dessinateur
Véronique GALLAIS, socioéconomiste, membre du conseil scientifique d'Attac
GELUCK, dessinateur
Sergio GHIRARDI, écrivain, traducteur
Noël GODIN, écrivain, entarteur, porte-parole de l'Internationale anarcho-pâtissière
Gunter GORHAN, philosophe, juriste
Evelyne GRIEDER, enseignante, responsable de l'association Les Colibris de l’Autan
Thierry GROSJEAN, CAPEN 71, fédération départementale de 24 associations, membre de la FNE
Thierry GUILABERT, écrivain, cofondateur des Editions Libertaires
Eric HAZAN, écrivain, fondateur des éditions La Fabrique
Raoul-Marc JENNAR, essayiste, militant écosocialiste
JIHO, dessinateur, créateur du Festival International du Film Grolandais de Toulouse
André LANGANEY, généticien
LASSERPE, dessinateur non génétiquement modifié
Michel LEPESANT, animateur du Mouvement des Objecteurs de Croissance
Etienne LIEBIG, éducateur, écrivain et chroniqueur
Yan LINDINGRE, dessinateur, rédacteur-en-chef de Fluide Glacial
Vincent LUCAS, photographe altermondialiste, facteur d'images
Xavier MATTHIEU, ouvrier, syndicaliste CGT, comédien
Jean-Henri MEUNIER, réalisateur
Corinne MOREL-DARLEUX, secrétaire national à l'écosocialisme du Parti de Gauche
Gérard MORDILLAT, écrivain, cinéaste
Laure NOUALHAT alias Bridget KYOTO, journaliste
Christiane PASSEVANT, journaliste Radio Libertaire
Serge PEY, poète
Pascal POLISSET, Naturaliste, vice-président de l'Office Pour les Insectes et leur Environnement-Midi Pyrénées, Parti de Gauche
Didier PORTE, journaliste, chroniqueur et humoriste
Serge QUADRUPPANI, journaliste (ArticleXI, etc.), écrivain et éditeur
Maurice RAJSFUS, journaliste, historien, président de l'Observatoire des libertés publiques
Jacques RANCIÈRE, philosophe
Jean-Jacques REBOUX, écrivain, éditeur
Xavier RENOU, désobéissant
Benoist REY, cuisinier libertaire, écrivain gastronome
Nicolas ROMEAS, journaliste, écrivain, fondateur de Cassandre-Hors-Champs
Daniel SIMONNET, conseillère d'orientation-psychologue, secrétaire nationale du Parti de Gauche
SINÉ, dessinateur, fondateur de Siné Mensuel
Christian SUNT, animateur du Mouvement des Objecteurs de Croissance
Pierre THIESSET, journaliste de La décroissance, fondateur des éditions Le pas-de-côté
TIGNOUS, dessinateur
Aurélie TROUVÉ, économiste, coprésidente du Conseil scientifique d'Attac
Serge-UTGÉ-ROYO, chanteur anarchiste
Raoul VANEIGEM, écrivain
Samuel WAHL, journaliste, réalisateur
Yannis YOULOUNTAS, écrivain, réalisateur
Pascale ZANELLI, chanteuse Compagnie Jolie môme
- - -
Sans oublier le soutien des collectifs du quartier d’Exarcheia à Athènes avec Dimitra ANTONOPOULOU (alias Mimi) et Vangelis NANOS disponible sous la forme d'une vidéo de soutien filmée à Exarcheia :
https://www.youtube.com/watch?v=sRrWMHzs8oM 
et de Nikolas KOLAROS, secrétaire de Syriza Paros Grèce
- - - 
A l’inverse, signalons le soutien au Président du Conseil Général du Tarn, pour le barrage :
Alessandro DI GIUSEPPE, Pap40 de l'Eglise de la Très Sainte Consommation
Vidéo à l’appui de sa déclaration de soutien à Thierry CARCENAC :
https://www.youtube.com/watch?v=gE-LrAWU2o0
- - - 
Courage pour demain. 
Amitiés solidaires,

 

Bonjour à tous,

Alors peut-être qu'au vu de la situation ce n'est pas le moment mais juste
un mot d'accompagnement, de force mentale et de bonnes énergies. Je suis
venue qqs fois au campement au cours du mois de mars, et puis les études
m'ont menés en Colombie pour un stage avec des organisations indigènes,
afros et paysannes. Des organisations qui luttent avec acharnement contre
ce système dominant qui continue de croire que nous allons nous plier et le
regarder nous écraser et nous détruire à petit feu.
Alors sachez, que autre part dans le monde, des hommes et des femmes
seraient prêts à traverser l'océan armés de pioches mais surtout de argne
sans rage ni colère mais avec la conviction qu'on peut changer ce qui se
passe aujourd'hui.

*Cambiar el mundo no viene de arriba sino de abajo, changer le monde ne
vient pas d'en haut mais d'en bas.*


Toutes mes pensées et mes énergies positives vous accompagnent, ce que vous
faites est nécessaire et un jour aboutira, ils ne pourront pas toujours
gagner, autant commencer aujourd'hui.

 

31 août 2014

Soutien du PAP 40 au président du Conseil Général du Tarn

 

29 août 2014

  Message de Grèce pour les collectifs des ZAD du Testet et de NDDL

 

36 réflexions au sujet de « Soutiens »

  1. « Comment se fait-il que ségoléne royal ministre de l’écologie ne soit pas en première ligne pour défendre son écologie, la jeunesse de notre mouvement attaquée par les pouvoirs policiers et judiciaires ?

    Vous avez réagi vivement contre les agressions violantes des gendarmes, bien sûr, mais pourquoi aucune mobilisation pour empêcher cette répression ciblée sur la jeunesse, pourtant si nécessaire à notre lutte ?

    Restons unis ! Ne cédons pas au désir des partis politiques (verts, PS, UMP etc.) et des différents pouvoirs de nous diviser. Nous devons rester solidaires avec toutes les composantes de la lutte. En interne, on peut discuter, débattre nous confronter. Mais vis-à-vis des pouvoirs : UNITÉ et RESISTANCE. Nous assumons ensemble pour empécher la construction du barrage.
    Nous sommes fiers de votre courage et des barricades qui jalonnent l’ histoire.
    « nous sommes tous des anarcho-autonomes venus de partout ». El pueblo unido, jamas sera vencido.

    Que le pouvoir se le tienne pour dit, nous serons toujours du côté de la jeunesse, de la zad, de la liberté qui s’y expérimente.

    En toute amitié »

    Collectif LE-MAQUIS ZAD NDDL

  2. Bonjour à voûtes et vous!

    Suite à une impro que j’ai lancée avec des inconnu(e)s « Je propose que chacun(e) fasse deux lignes et donc qu’à plusieurs, nous fassions un poème », voilà ce que ça a donné:

    « 25/10/14 »

    Perché sur une branche, je vois passer dans le champs,
    d’étranges silhouettes étanches, lançant du gaz au vent,

    Au clair de lune, sur ma branche
    je regarde celles qui se déhanchent

    Il est vrai maintenant que j’y pense,
    Que c’est beaucoup plus joli une belle femme, qu’un policier avec une arme

    Un policier avec une lame
    Un beau licencié avec une larme

    Oh oui que j’aimerai apercevoir de l’amour, lorsque je regarde tout autour,
    Mais en même temps dans mon coeur, il y a un peu de tristesse,
    Lorsque j’entends mes frères et soeurs en détresse,
    Qui de nature pacifiste, se font agressés par des terroristes,
    Et que malgré les journaux, ce ne sont pas les zadistes,
    Mais c’est bien les militaires et la police,
    Qui frappent mes frères et font régner l’injustice,
    Alors si vous aussi vous voulez d’une démocratie,
    « le pouvoir au peuple », il faut que l’on crie,
    et le 25 octobre 2014, en soutiens au Testet,
    tous et toutes dans le Tarn, il faut nous mobiliser.

    Et bien sûr pouvoir contempler un peu de verdure, un peu de forêts,
    Pouvoir faire l’amour à la femme que j’aime,
    pouvoir regarder le jour et ne plus alimenter les problèmes,
    bien sûr que ce qui nous sauvera, sera de ne plus être inquiet

    Plus de peur, que de la joie, du bonheur et d’Etre soi,
    C’est tout ce que je souhaite au plus profond de mon coeur,
    ne plus être au service de la terreur,
    de l’ignorance et de la manipulation, de la violence de la répression
    ne plus entendre de pleurs, de cris de douleur,
    mais l’enfance et la guérison, la confiance et le pardon.

    A tout les jeunes et les Hommes qui luttent ici et ailleurs pour un monde meilleur.

    Sincèrement,

  3. Souhaitons que cet article soit lu par le plus grand nombre et ainsi permette de redonner la possibilité aux citoyens de ré-apprendre les mots « militantisme » , « vigilance » et « perspicacité » …. mais surtout le mot « GARDE-FOUS »

    http://www.legrandsoir.info/quand-le-mot-ment.html

    ! »Les plus déterminés que nous sommes à vouloir transformer nos sociétés dans le sens de la justice pour le plus grand nombre se font avoir et voient leur esprit manipulé par les spécialistes en communication qui ne datent pas d’hier. À notre corps défendant, on use de termes qui ne servent pas notre combat, voire qui le ruinent. »

     » Démocratie:
    Même ceux qui estiment que nos sociétés ne sont qu’un semblant de démocratie ne peuvent s’empêcher d’utiliser ce terme pour désigner nos systèmes politiques. Les manipulateurs d’opinions ont réussi à faire passer dans les esprits même les plus affranchis que nos sociétés occidentales oligarchiques bénéficient du meilleur système politique qui soit, la démocratie quasi-parfaite, indépassable. Il faut casser cet automatisme : élections libres = démocratie. Le « pouvoir du peuple » a été précisément confisqué par les élections qui ont l’énorme avantage pour leurs promoteurs de nous clore le bec entre deux scrutins et qui n’ont jamais rien changé d’important et ne le feront jamais. La démocratie c’est « tous dans la rue ! » sinon c’est du vent. »

  4. Apparemment le Tribunal européen n’a pu intervenir à temps, toujours les mêmes problèmes de lenteur administrative…Mais on ne lâchera rien, car du Conseil général du Tarn, au préfet, FNSEA et autres corrompu(e)s, tous devront comparaître et payer pour leurs écocides et crimes économiques ! Je suis membre du comité de pilotage de l’ESS d’Ariège, et prépare 1 grande manif’ sur Foix. J’ai déjà interpellé les autres sur la signification d’Economie Sociale et Solidaire.
    On ne lâchera rien : l’événementiel du 25 et du 26/10 doit se passer malgré tout ! Les coupables ne doivent pas croire que tout est fini ! Nous non plus !
    En résistance, quand la racine est profonde, elle ne craint aucune tempête !

  5. hommage a Remi toute mes pensées sont avec lui et ses amis et proches
    un c’est trop
    ne nous laissons pas abattre et se laisser entraîner dans la spirale infernale des violences suite a son décès
    merci a tous qui ont participé aux hommages qui lui ont été rendu

    BON COURAGE A TOUS

  6. Rémi, on ne t’oublie pas. Ce qui est arrivé n’aurait jamais dû se produire. Mes pensées t’accompagnent, et je veux exprimer toute ma tristesse à tes proches.

    Maintenant ils ont du sang sur les mains, les gendarmes soldats de l’Em-pire, le préfet fasciste, les élus autistes qui ont imposé ce projet. La colère me ronge. La colère nous ronge tous, je le sais…
    Amis des bouilles, prenez soin de vous, je ne suis pas occupante des lieux, mais je suis avec vous depuis le début. Votre courage, votre détermination, votre engagement vous honorent et forcent l’admiration!
    Pas comme cette armée de gardes mobiles ou autres CRS en armures et en armes, accourant de toute part sans raison ce samedi après-midi, sous nos regards médusés. Intervention inutile pour protéger… un terrain vague? Provocation gratuite!
    Ou encore hier, dans Albi, présents partout, en armures et en armes, pour « encadrer » une manifestation non violente en mémoire de Rémi… QUELLE HONTE!
    Comment empêcher le débordement de colère quand les premiers coups de matraque ont été portés??? Les mots me manquent pour dire toute ma peine, ma colère, ma révolte!!!

    Mais je ne me laisserai pas déborder par la haine, ils n’attendent que ça pour démontrer que nous sommes des acharnés extrémistes et dangereux… des « djiadistes verts » qu’ils bien obligés d’abattre.
    Nous ne sommes pas comme eux, ce n’est pas par la force ou la violence que nous ferons partager notre vision d’un autre monde possible, un monde où chacun a le droit de s’exprimer à visage découvert sans craindre de représailles, un monde où tous se respectent, et respectent le Vivant, la VIE.

    Nous sommes en deuil.
    Nous ne lâcherons rien, ensemble.

  7. Ci-dessous ce que j’ai répondu à 1 camarade du comité de soutien aux luttes 09, qui a proposé que nous portions plainte chacun(e) de son côté…
    Flora, vaut mieux grouper les témoignages et les soutiens pour le dossier de l’avocat de la partie civile : porter plainte simplement ne rime qu’à y consacrer du temps de perdu.
    Par contre, manifester nombreux pour réclamer la démission d’1 gouvernance qui a laissé faire en espérant que nous baisserons les bras et la sortie de la Véme république, oui !
    Faut que les contribuables arrêtent d’entretenir des parasites, que ce soit de droite ou de gauche !
    Le silence, voire même l’indifférence (pour avant le meurtre de Rémi, car maintenant ils en font tant de cauchemards qu’ils n’ont même pas la décence de s’excuser auprès de la famille de Rémi. Ou trop occupé(e)s par les pleurnicheries suite au décès du patron d’1 entreprise qui compte parmi les + écocideuses) , ces ministres et de leur pantin de président, des complices indirect(e)s du crime officiellement organisé !

    Ugh !

    Darna

  8. Merci beaucoup, vous les braves, qui vous battez pour nous ! On est coincés dans nos vies, dans les transports en commun, avec les enfants, avec le poids du quotidien. On n’a pas le courage de tout lâcher pour vous rejoindre. Mais nos cœurs saignent de voir notre beau pays, notre belle campagne, défigurés par des travaux voulus par les politiques qui oublient qu’ils sont censés nous représenter NOUS, et pas les boîtes de BTP ! Merci de nous montrer que la résistance est possible ! Que le monde n’est pas si gris, qu’il y en a encore qui croient au vert, au rouge ! Mais tout ce combat, si essentiel, ne devrait pas être, si le pouvoir ne montait pas à la tête des dirigeants, si l’argent ne régnait pas en maître, personne n’aurait l’idée de détruire la Nature pour un putain d’aéroport, un putain de barrage ! Merci à vous, mais surtout courage ! Ce n’est pas normal de voir que vous vous prenez des coups, que vous demandez de l’arnica ! Je pleure en pensant à vous, je pleure en pensant à Rémi ! Mourir face aux cons ! La cause est belle mais putain, la peine est dure !

  9. http://actualites.nouvelobs.com/obs/societe/20141028.OBS3346/sivens-cazeneuve-a-la-responsabilite-de-la-mort-de-remi-fraisse.html?cm_mmc=Acqui_MNR-_-NO-_-WelcomeMedia-_-edito&from=wm#xtor=EREC-210-%5BWM%5D-20141028 et n’oubliez pas l’infiltration des nazis au campement de la Métaierie : on pourrait y ajouter aussi meurtre avec préméditation dans le cas où les encagoulé(e)s feraient encore partie de la stratégie policière pour casser de l’écolo. On ne lâche rien et on déterre tous leurs magouilles !

  10. Tout mon soutien pour votre juste lutte et toutes mes condoléances pour Rémi, à sa famille et à ses camarades.
    Quelle est cette France où les manifestants dans leur bon droit se font matraquer par des forces de police militarisées, et où il faut la mort d’un jeune de 21 ans pour que les politiques daignent parler?
    Je regrette de devoir dire que je ne suis pas étonné, puisque déjà en mai 1968, ou dans le Larzac dans les 70’s, ces mêmes violences, ces mêmes provocation du pouvoir, étaient déjà à l’œuvre.
    Aujourd’hui je suis triste, parce-qu’un camarade est mort, parce-que le monde ne change pas, parce-que la démocratie n’est toujours qu’une douce utopie.
    Aujourd’hui je suis en colère parce-qu’il faut, au XXIème siècle, mourir pour défendre la Terre qui nous accueille et nous nourrit, parce-que l’intérêt privé prime toujours sur le bien commun, parce-que le lobbying, parce-que les conflits d’intérêt…
    Je vous souhaite donc tout le courage et la force qu’il vous faut aujourd’hui et qu’il vous faudra demain.
    Avec toute ma sympathie, et très cordialement, je vous souhaite bonne chance et réussite.

  11. La nuit où les clowns ont sauvé la ville de Gaillac.
    Ce jour là, nous étions plusieurs milliers de personnes à pleurer la mort d’un jeune homme. Beaucoup d’entre nous avaient depuis des mois multipliés les appels et les témoignages contre la violence déployée par les forces de l’ordre sur la zone du Testet, à quelques kilomètres de Gaillac. Dans la soirée, beaucoup étaient venu à Gaillac pour dire leur émotion, leur colère aussi. Ils ont débattu longtemps, laissant circuler la parole espérant qu’elle suffirait à libérer l’émotion et apporter la paix. Mais ce qui venait de se passer était trop grave et venait après des mois de lutte, la colère l’a emporté sur la raison. S’engageait alors un affrontement rendu inévitable entre les opposant au barrage les plus radicaux et les CRS, les même qui la veille avaient reçu l’ordre irresponsable de défendre une zone vide de tout enjeu avec les conséquences qu’on connait, et qui maintenant se retrouvaient à devoir protéger le centre ville d’une émeute. A ce moment là, un groupe de jeunes zadistes qui avait défendu avec conviction l’idée d’une opposition pacifiste depuis le début du mouvement se sont levés et sont venu se placer directement dans les nappes de gaz lacrymogène se positionnant entre leurs camarades et les casques, les boucliers et les matraques. Conduit par une trentaines de clowns, bravant la violence des CRS qu’il connaissait parfaitement, se laissant encercler par eux au risque d’être piétinés et battus par ces hommes qui le jour même avaient très probablement tué un des leurs. Avec leur nez rouges, avec des ailes en carton sur le dos, faisant des grimaces, dansant, sautant, ils ont réussi à force de patience à désamorcer une situation qui sans eux avait toutes les chances de finir dramatiquement. Ni la raison, ni la force ne pouvait réussir ce qu’ils sont parvenu à faire, les hommes politiques avaient failli à leur rôle et brillaient par leur absences, les force de l’ordre ne pouvaient qu’engendrer une escalade terrifiante, mais les clowns étaient là ! Par leur courage et leur détermination, par leur créativité, leur capacité à improviser des réponses à des problèmes auxquelles semblait n’exister aucune solution, ils ont fait la démonstration de la valeur des idéaux pacifistes qu’ils portent et c’est un formidable espoir en ces temps où la violence de quelques uns se conjugue à l’inertie et à la résignation du plus grand nombre. Certes, ils n’ont pas à proprement parler sauvé la ville mais ils l’on sauvé de la honte qui aurait pu résulter de victimes supplémentaires.

  12. Pöur faire taire quelques approximations,les soi disant preuves relevées à l’endroit du  »crime » ne sont pas valables car la zone n a pas été sécurisée par les  » délégués à la justice ». Un sac à dos ou quoique ce soit retrouvé après s’ils existent ne peuvent être élément de preuve car donné ou trouvé bien après donc arrêtez de demander aux gens de soi disant amener une pièce  » à conviction » Rémi est mort d’accord nous savons tous dans quelles circonstances, nous savons pourquoi la police et la  »justice? » ne sont pas venus tôt le lendemain pour sécuriser et entendre les témoignages. A présent ils racontent ce qu’ils veulent c est à dire n’importe quoi!

  13. Oui, j’étais là aussi, et on peut saluer leur courage et leur efficacité! Ils ont grandement contribué à ramener le calme, bravo à eux! Et face à leur drôlerie, c’est un tel régal de voir ces gendarmes tellement ridicules avec leurs déguisements de guerre!

  14. « …arrêtez de demander aux gens de soi disant amener une pièce » à conviction »… »
    Ce mmmmm serait-il 1 infiltré ? Rémi fut assassiné et il est d’accord !!!
    « …la zone n a pas été sécurisée par les » délégués à la justice »… » Mais ce mec se fout de nous ou quoi ? Leur putasserie de justice a même été fichue de condamner France Nature Environnement à 1 amende : eh l’abruti ou le malin (tout dépend de ses intentions), il n’y a pas que des bleus inactifs sur cette liste !
    Toutes les pièces à conviction peuvent servir, car ne comptons pas sur François Hollande pour éclairer quoi que ce soit : lui plutôt doué pour étouffer l’affaire !

  15. Rémi Fraisse mort pour la France.
    Une grande tristesse du plateau de Millevaches, condoléances sincères à la famille de Rémi, continuez la lutte mais n’oubliez pas  » maudite soit la guerre » écrit sur le monument de Gentioux. Mort à la féodalité socialiste!! « Il n’y a point de plus cruelle tyrannie que celle que l’on exerce à l’ombre des lois et avec les couleurs de la justice. » MONTESQUIEU
    Eric et Natalie Mouveroux Gentioux Creuse

  16. Nous sommes des syndicats d’établissement et des étudiants à l’Université Paul Sabatier où Rémi Fraisse faisait des études. Dès aujourd’hui nous voulons vous témoigner notre soutien, et nous sommes bien certains que d’autres suivront sur notre campus.

    Face aux gouvernements libéraux successifs du parti socialiste ou de la droite, nous luttons depuis de longues années contre un projet régressif de long cour à l’Université. A de nombreuses reprises les jeunes se sont portés en première ligne avec nous, et ont été les premiers à prendre les coups ici à Toulouse !

    Comme lors du mouvement contre la mise en place d’un enseignement supérieur et d’une recherche à deux vitesses en 2009, où Joan, étudiant à Toulouse, a perdu un œil du fait d’un tir de Flash Ball, on assiste à une militarisation du contrôle social par la police (emploi systématique d’armes dîtes « moins létales », hélicoptères, …) On ne peut dénombrer tout ceux qui ont subis la répression, la stigmatisation _ et la criminalisation parce qu’ils portaient l’espoir d’une société plus juste et plus démocratique.

    ÇA SUFFIT!

    Ici à l’université, nous faisons face à une dégradation continue des conditions de travail, avec des tentatives de suicides, des personnes en arrêt maladie, en souffrance, des formations au rabais données avec cynisme aux étudiants… donc la lutte et la mort tragique de Rémi nous touche au plus haut point !

    Nous exprimons nos condoléances et notre solidarité à la famille et aux amis de Rémi. Personne ne devrait mourir, ou être blessé parce qu’il lutte contre l’injustice.

    FERC CGT du Site Paul SABATIER (INSA, UPS et CNRS), Section NPA Paul Sabatier

  17. Eh les étudiant(e)s qu’est devenu Vera Cruz ?
    Histoire vraie et drôle pour soulager les douleurs et les indignations :
    Il était 1 fois 1 roi qu’a mis ses + beaux atours pour aller chasser. Il rencontra 1 paysan avec son âne qui le salue :  » Sire, est-il raisonnable de vous promener ainsi, car la tempête ne tardera à se manifester… ». Comment, lui rétorque le sire en question, mon météorologue officiel m’a assuré d’1 temps sûr et clément. Allez va espèce de gueux, je suis de trop bonne humeur pour ne pas te couper la tête pour avoir osé me contrarier !
    Quelques heures plus tard 1 sacrée trombe tomba sur le sire et sur sa troupe de robocops.
    Tout mouillé et puant de rage, il limogea son météorologue pour qu’il aille prédire le temps ailleurs. Il ne pouvait pas le condamner à mort, car le bougre avait la liste des maitresses du sire en question…Dès lors, il convoqua le paysan et lui propose de reprendre le portefeuille du congédié. Celui lui répond : mais je n’y connais rien à votre météoooorololologie. M’enfin, c’est quand mon âne baisse ses oreilles, que l’orage se pointe… »
    Ainsi sa monarque décida d’embaucher l’âne et créa l’ENA : Ecole Nationale des Anes !
    Ugh !

  18. Bonjour

    Toute l’équipe de l’expo de plantes de Saint Elix est à vos côtés.
    Depuis 1989 le 4° week end d’octobre « Tout Talent Vert » manifestation botanique militante et engagée organise conférences, débats, ateliers , projections de films sur l’environnement. Nos invités et compagnons de route sont Koko Pelli, Bernard Bertrand, Les Fous du Bois et tant d’autres qui depuis plus de 20 ans se relaient sur cette manifestation pour propager un message aussi évident que vital : sauvegarder l’environnement, protéger la biodiversité car c’est notre plus précieux trésor, dire encore et encore comme il est essentiel de lutter contre la folie des trusts consuméristes qui n’en mettent plein les fouilles et empoisonnant nos frères , nos enfants et redire sans cesse ce message magnifique et juste des indiens « on n’hérite pas la terre de nos ancêtres, on l’emprunte à nos enfants » .

    Ce week end l’état à tué un de nos enfants qui défendait notre terre !!

    A l’instant ou nous apprenions la mort révoltante de Rémi, nous projetions le film de Marie Monique ROBIN  » Les moissons du futur »……. Tous les gens présents sur notre manifestation se sont figés à l’annonce de ce drame, certains sont partis aussitôt sur le site, sur Toulouse, sur Gaillac. Nous sommes tous indignés contre la bêtise de ce projet absurde, qui va encore pourrir un site préservé, révoltés par la violence de l’état, et profondément malheureux pour Rémi, ses parents, sa copine, ses amis.
    Vieux briscards de la lutte contre toutes les folies de l’homme, frères de tant de barricades,vieux 60huitards, nous sommes dégoûtés de voir que rien n’avance, que la réponse des gouvernements qui se succèdent reste la même : la violence et la force. Que font les « écolos » du gouvernement ? qui ose parler de démocratie ? qui défend l’urgente nécessité d’une planète plus viable, plus douce , plus propre et plus harmonieuse ? …… nos élus ? mais bien sur que non !!!!! ce sont nos frères, maintenant nos enfants,, …………. et on leur tire dessus.
    cette mort nous fait si mal, qu’on voudrait tous demander pardon, effacer ce crime gerbant.
    Nous ne pouvons que rendre hommage, vous dire notre admiration pour votre détermination ,votre courage, votre engagement….. et vous dire merci.

  19. Pas de prochaines élections : actuelle préparation à la sortie de la Vème république de pacotille, dont les lois organiques sont truffées de protections juridiques par rapport aux abus de pouvoir

  20. Je pense beaucoup à Rémi, et je me dis que demain, au train ou vont les choses, ce crime ne restera pas impuni.Seule la résistance paye, et vous nous montrer cette vérité! Merci à tous, vous qui vous battez sans répit, vous nous montrer le chemin à prendre, vous nous montrez votre courage et donner l’envie de rentrer dans ce combat juste et nécessaire.
    Je pense aussi aux personnes interpellées et condamnées aujourd’hui même à Toulouse. Courage à vous, vous n’êtes pas seuls!
    Je voudrais tant venir sur le terrain, mais ma petite de 4 ans m’en empêche pour l’instant! Je suis de tout cœur avec vous, mes tripes et mon cœur saignent quand je pense à Rémi et à tout(e)s, victimes de la barbarie de cet état policier dans lequel nous vivons. Pour nos enfants, je me battrai, j’agirai!
    Bien à vous tous compagnons.
    Gardez la force et le joie de vivre.
    Une résistante de l’ombre.

    Muriel. Toulouse

  21. C’est en participant à une action contre le grand stade de foot à Décines, tout près de Lyon, que j’ai appris le décès de Rémi, çà a pas mal gambergé dans ma tête le soir qui a suivi, et même les jours suivants. Après un moment de haine contre la police, j’ai participé à deux rassemblements à Lyon en hommage à notre camarade Rémi, qui a eu le courage et l’intelligence de défendre ses idées jusqu’à la mort( n’en déplaise à certains politicards). Le premier rasemblement s’est passé dans le calme, grâce à nous manifestants, mais aussi…à la police qui a calmé nos joutes verbales avec des personnes à leurs balcons, visiblement pas acquises à nos idées. Le second rassemblement fut l’occasion de lire, sur de grandes banderolles, un très beau message d’hommage à Rémi, mais, sur une autre banderolle, un appel à la vengeance auquel je ne souscris pas, Malgré tous les mois de répression infligées aux zadistes pacifiques au Testet, orienter toute notre agressivité envers les flics serait une grave et lourde errreur, Rappelons nous que le gouvernementest bien plus responsable encore, que les flics. Pour ma part, je réduis le montant de mes impôts en court-circuitant la TVA, grâce aux récupérations de fruits et légumes en fin de marché, grâce aux achats sur des sites de petites annonces comme le bon coin, grâce au xacht sde vêtemenst d’occasion dans les friperies. Je réduis le montant de mes impôts pour moins financer les boîtes privées et les gros exploitants agricoles qui détournent l’argent public. Les big farmers qui veulent profiter d’un barrage à Sivens pour irriguer leurs champs de maïs, détournent l’argent public, légalement certes, mais illégitimement. Quant à l’argent que j’économise avec mon boycott de la TVA, je le reverse aux caisses de solidarité, et aussi à des ONG , ma démarche est contraire à celle des associations anti impôts poujadistes, parfois proches des partis d’extreme droite.
    Christian

  22. UNE BALLADE A LA ZAD DU TESTET

    par un bel après midi ensoleillé le jour de l’An, nous nous sommes dirigées vers la zad le coffre lourd hi hi, ceux qui me connaissent ne s’étonneront pas que j’ai fait 3 fois le tour de la foret de sivens avant de trouver les zadistes !!
    ce qui m’a permis de voir énormément de chasseurs à l’ hectare !!!
    petit détail vers puycelsi surprise un enclos avec des faisans ???
    les lachers cé pratique assassins! si quelqu’un y passe avec un outil …..anti filet…
    j y ai retrouvé une atmosphére de camaraderie, de bonne humeur, tout a été nettoyé et j’ai ressenti quelque chose d’autre harmonie, équilibre, paix , ententes entre les gens , des paroles des sourires entre promeneurs ,
    nous nous sommes retrouvées au milieu de l’énorme terrain et le soleil nous caressait,
    ma fille m’a dit maman je veux rester quelques jours ! ce n’était pas possible bien sur mais on s’était compris!!!
    oui ! une AME veille sur cette zad bien particulière !!!!!
    cé ma 1ere zad et elle reste dans mon coeur
    petit détail : la disparition de nuisibles …. y est peut etre pour quelque chose qui sait ……

  23. Chers Amis et Résistants je vous salue du fond du coeur!
    Cette dictature qui n’en finit plus de s’installer n’a de cesse de clapper sa  » démocrassie » à tout vent.Cela suffit; désormais lorsque le Peuple dira NON à un projet quel qu’il puisse être surtout destructeur, cela restera désormais NON et un NON DEFINITIF. Nous allons devoir faire bloc tous ensemble pour un futur proche, le Tarn détenant la palme des scandales ( projets à venir!)
    Nous sommes cernés par des projets sous-jacents, inconscients et ruineux (ah oui, nous sommes en crise) face aux catastrophes naturelles que vont amorcer ces derniers.
    Cela restera donc un non au barrage de Sivens et un non définitif!
    Il faudra désormais tenir compte de l’avis des INTERRESSES et surtout auparavant, les mettre au courant des projets envisagés..

  24. BENEDICTION APACHE

    « Puisse le soleil
    t’apporter une nouvelle énergie chaque jour.
    Puisse la lune
    doucement te soigner chaque nuit.
    Puisse la pluie
    te nettoyer de tes soucis.
    Puisse la brise
    nourrir ton être d’une force nouvelle.
    Puissent tes pas
    doucement traverser le monde et découvrir sa beauté chaque jour de ta vie. »

    A vous toutes et tous!

    Parce qu’à Nantes j’ai failli perdre ma mâchoire au flashball, et me faire embarquer par un flic, et que grâce à la solidarité de nos coeurs et de nos esprits, un manifestant au parapluie vert fluo a pu rejoindre notre tribu grâce à notre soutien spontané le sortant des griffes des forces répressives.

    A vous toutes et tous!

    Parce que je sais la violence policière et que retourner dans ce foutoir après s’en être pris plein la gueule est plus que courageux et courageuse. Et que vous y retournez quand même!

    A vous toutes et tous, parce que c’est l’amour qui nous guide mais qu’ils ne nous laissent la place qu’à la rage.

    A aussi toutes les clowns et clownes qui tentent d’apaiser les tensions par l’humour et la dérision.

    A aussi toutes et tous qui voient leur peu d’affaires personnelles saccagées, et les forces de l’ordre soutenir des groupes violents de consanguins .

    A aussi toutes et tout les musicien(ne)s qui nourrissent les coeurs et les esprits.

    A vous toutes et tous, qui êtes sur place et qui risquez votre intégrité physique, et votre avenir professionnel, au service de votre intégrité de l’Ame et du bien commun.

    La nature n’a pas besoin de nous mais nous en sommes les gardiennes et les gardiens. Je tiens à vous remercier, pour ce rappel que vous faites!

    Le plus riche de cette expérience est celui de retrouver une famille: notre famille.

    A vous frères et soeurs, je ne suis pas prêt à vous rejoindre aujourd’hui, car mon chemin n’est pas celui-ci Ici et Maintenant.

    Mais je construis aussi à ma manière la lutte, en m’investissant pour donner la possibilité à des enfants d’apprendre à faire pousser des légumes, à faire du compost, des mangeoires,…et à s’épanouir et s’émanciper individuellement et collectivement.

    Nos luttes sont nécessaires et complémentaires.

    Ce qui est sûr c’est qu’au Walhalla, il y aura une place pour nous toutes et tous…

    Bref, finis de blablater « parler ne fait pas cuire le riz ».

    Juste que je tiens à vous profondément.
    Juste parce que vous n’avez pas à souffrir de la sorte.
    Juste parce que vous ne les changerez pas et qu’ils s’entrainent avec vous, pour mieux le faire avec la population entière d’ici les prochaines années.

    Juste parce que votre Vie est précieuse et qu’il faut que vous en preniez soin.
    Juste parce que les derniers seront les premiers et qu’il est temps de lâcher le rivage.

    Juste parce que notre colère les nourrit et que ce serait bien qu’eux aussi fassent une grève de la fin.

    Que dans vos songes:
    l’eau qui coule sous la Terre, que les racines cachées sous les feuilles, que le vent qui bruisse dans les branchages, que les animaux blottis dans les herbes, les marres et les arbres; que les étoiles et la lune vous murmurent:

    « toi fils, toi fille, nous savons que tu es brave et courageux (se), nous savons que ce que tu fais est juste, mais sache que le plus important c’est que depuis le jour où tu t’es incarné(e) sur cette Terre, nous savions déjà que tu étais beau (belle), et que tu respirais l’Amour.
    Tu n’as plus rien à nous prouver: vas semer l’Amour dans le coeur des Hommes: ton espèce souffre, n’accorde plus d’importance aux gens et aux choses négatives: ils sont déjà perdus.
    De nombreux projets sont à construire partout dans le monde. Et pour qu’ils voient le jour, nous avons besoin de toi. Maintenant que tu as retrouvé certains de tes frères et soeurs, il est temps pour toi de construire ton projet.
    Car le monde auquel tu te rattaches n’existe déjà plus…mais nous te remercions d’avoir pris ce temps pour te reconnecter à toi, en te rapprochant de nous »

    Je vous envois tout mon Amour. Parce qu’au fond, nous en avons essentiellement besoin.

    Prenez soin de vous toutes et tous, et que la Beauté rayonne autour de vous par toute l’attention que vous lui accorderez en vous.

    Et surtout que les palettes vous isolent de la boue, que la boue vous isole du déboisement, et que l’absence de déboisement vous isole des forces de l’ordre et vous rapproche des forces de l’arbre.

    Parce qu’une zone humide a besoin de la pluie et que nous avons besoin des zones humides.
    Et surtout, soignons nous avant de tomber malades: SOYONS NOUS !

    Bisous et Embrassades sur la ZAD « Zone d’Amour à Donner » car « Le contraire de l’Amour n’est pas la Rage, mais l’Indifférence ».

  25. Oeuvrons concrètement à faire de nos différences une complémentarité plutôt qu’un perpétuel rapport de force entre les egos. Les zadistes de France et d’ailleurs sont les seuls ( mais pas les 1ers) à pratiquer l’auto-gestion économique et politique, au-delà des discours politiciens de la plupart des mouvances. « Tous candidats » commence par apprendre à vivre, oeuvrer et respecter ensemble le monde du vivant auquel nous appartenons, au delà des risques et périls externes…et des différends internes. Encore merci et à bientôt, après mon retour du Cambodge où j’apporterai toutes les riches expériences de coeur et de justesse, des résistances de France.
    Je vous aime, Ami(e)s de la Création….

  26. Poème de soutien à toutes les ZAD, tous les résistants du nouveau monde, tous les camarades de lutte pour la liberté et pour la (vraie) démocratie. Pour tous mes frères et sœurs, pour l’avenir et pour un monde meilleur, je vous dédie ce texte, venant de mon cœur.

    ——————————-
    La Marche des Révoltés
    ——————————-
    (janvier 2015)
    ——————

    Au masque des républiques,
    Leurs porteurs tyranniques,
    Envoient le peuple à coup de fric
    Dans les fosses démocratiques.

    Alors ils abandonneront leur rang,
    Se rassembleront par millions,
    Un à un, s’enrôleront combattant,
    Unis, dans la même direction.
    Détrôner l’économie des truands,
    À l’heure de la rébellion.
    S’il le doivent, verseront leur sang,
    Pour que vive la révolution.
    Hisseront leurs étendards,
    Drapeaux aux mille couleurs,
    Se dresseront face aux remparts,
    Du système manipulateur.
    Sans nation, sans papier,
    Sœurs indignées et frères insurgés,
    Avanceront vers leur liberté.
    La marche des Révoltés.

    Les chiens assoiffés de pouvoir et d’argent,
    Commanderont à leurs armées
    De sonner le silence, chez les manifestants.
    Mais le silence aura assez duré.
    Ils se lèveront partout sur Terre,
    Par delà les tropiques,
    Dans tous les hémisphères,
    Ils seront héroïques,
    Cesseront de se taire.
    Les états pris de panique,
    Retourneront dans les enfers.
    Enfin le peuple sera fier.
    De sortir de leurs quotidiens moroses.
    De se battre pour l’avenir de la Terre.
    De défendre la vie, d’assainir l’atmosphère,
    Pour les prochaines décennies.
    L’avenir des enfants,
    Héritiers d’un peuple indigne,
    Pendant longtemps hypocrites,
    Mais réveillé à présent.
    Une vraie justice, sans insigne.
    Enfin libérés de ses chaînes, de ses usines.
    Le système, l’économie s’effondreront.
    La vérité ne sera plus clandestine.
    Les loups déserteront.

    Puis dans leur monde imparfait,
    Renaîtront les humains, en paix.
    Les Terriens en osmose.
    Enfin le bonheur, si on l’ose.

  27. Je ne peux finalement me rendre sur site, j’en suis attristé mais la joie de savoir qu’un satané projet de plus ne se fera PAS, me rend finalement rêveur et heureux. Stop à tout ça ! Je sais que beaucoup de gens de là-bas ou d’ailleurs, soutiennent et font bloc, le peuple-société civile a les capacités de renverser la vapeur, trop d’exemple nous le montre désormais. COURAGE ! Merci au bon sens ! IL est l’heure …

  28. En ce 05/03/15, je decouvre qu’1 camion entier de dons a ete requisitionne par le blocage a l’acces aux zadistes : nouvelle fraiche recue d’ami(e)s ariegeois(e)s.

    J’espere que la passation des dons a ete photographiee et signee officiellement, car ainsi ils devront les restituer aux zadistes ainsi que convenu. Bon, on peut comprendre qu’ils aient peur que des bombes ne se cachent dans les pates (des fois y’en a marre du clavier anglo-saxon, car moi maniaco maniaque en orthographe et surtout en vocabulaire, surtout lorsque les mots sont pervertis par le « politiquement et correctement hypocrite » !). C’est que des « djihadistes verts » peuvent etre aussi dangereux que des ragondins qu’il faut ecraser avec les saints tracteurs de la sainte Fnsea, voyez vous ?!

    Voila, malgre ma mission au Cambodge, je pense fort a vous Resistances de France et d’ailleurs, car ici c’est fort rude et en pire…
    La Force reste avec nous, ne lachons rien !

    Darna

  29. Salut les gars,

    un message de soutien internet c’est un peu rien, mais voilà, je ne peux pas être là.
    Tout semble futile parfois quand la vie se passe loin de soi.

    Je voulais vous dire que je vous aime, même si je ne suis pas toujours à 100% sur ce qui se fait au nom du Testet et de la ZAD.

    Tenez bon, restez surtout en un seul morceau dans la tête et le corps, ça c’est essentiel.

    Guillaume de Toulouse

  30. J’y était ! On était nombreux sur place à pouvoir le dire : pendant toute cette semaine de séquestration et de violence de la part des pro-barrage, agriculteurs de la FDSEA et leurs soutiens organisés en milices fascisantes : les gendarmes n’ont bougé qu’en présence des médias, le reste du temps ils ont assisté sans bouger aux violences, destructions et provocations incessantes. Le mardi 4 mars, un hélico stationne au-dessus de la zone pendant une demie-heure. A son départ, les opposants au barrage découvrent un camion renversé et deux voitures vandalisée, des cabanes, équipements et un chapiteau détruits auxquels ils ont tenté de mettre le feu, un mat symbolique mis à bas, des animaux éparpillés de la bergerie où un feu a été allumé. La gendarmerie non seulement observait la scène depuis l’hélico, mais une fois encore n’est pas intervenue ! Bien au contraire, s’assurait-elle que les exactions des milices se déroulent sans problèmes, on peut se poser la question, mais mon avis est clair.
    Sylvie

  31. Paris samedi 07 mars 2015, rassemblement de la vélorution et du soutiens au Testet: un aperçu de ce rassemblement sauvage.

    Bises et Embrassazades

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s