Témoignages

Violences policières, dévastation de zone humide, fragments de lutte, répression institutionnelle, vie et visite sur la ZAD, quelques témoignages de ce que l’on vit ici…

[le 23 mars 2015]  un témoignage poignant entendu dans la dernière émission de « là-bas si j’y suite » à propos des violences policières et de la mort de Rémi Fraisse.

[le 22 mars 2015] Un témoignage/analyse pertinent  de Camille, occupant depuis les premiers jours de la ZAD du Testet…

[le 12 mars 2015] un beau témoignage de R., sur son passage à la ZAD…

[mis en ligne le 30 octobre 2014] Témoignage :  Entre tristesse et colère on continue aujourd’hui à parler de la mort de Rémi et de ses suites. De nombreuses manifestations ont eu lieu en France hier, d’autres se préparent. Il ne faut pas laisser retomber la pression et continuer à dénoncer ces violences policières et le mensonge d’Etat : Rémi a bien été assassiné !Ainsi nous avons reçu un témoignage d’une personne présente au moment du meurtre.  Celui ci ne laisse planer aucun doute sur la responsabilité de la police.« Dans la nuit de samedi à dimanche, je me trouvais tout près du chantier, dans un endroit surplombant les affrontements entre des opposants du barrage du Testet et les gendarmes mobiles (GM). Dans l’obscurité, seuls les phares de trois véhicules des forces de l’ordre et quelques-uns de leurs spots éclairaient la zone où ils étaient retranchés.Vers 2 heures, j’ai vu l’explosion d’une grenade explosive à environ 30 mètres du portail où se situait le camp des gendarmes mobiles, positionnés sur le parking du chantier. C’est la seule explosion que j’ai vu aussi près de la position des GM – les autres grenades explosives ayant jusqu’alors été tirées sur des groupes de manifestants bien plus loin de leur position.Quelques instants après, les gendarmes ont tiré d’importantes salves de gaz lacrymogène absolument partout autour des manifestants. Dans la densité des gaz, des projecteurs ont été braqués sur la zone où avait eu lieu l’explosion. Un groupe de GM est sorti du périmètre grillagé du chantier pour la première et unique fois de la nuit et a rapidement avancé sur une dizaine de mètre jusqu’au lieu de l’explosion de la grenade. Ils se sont rapidement repliés. Les deux derniers GM portaient un corps inerte par les bras et les jambes.Ce mouvement des flics m’a surpris car jusqu’à ce moment là, quand des manifestants étaient blessés devant le portail, les GM autorisaient 2 personnes à venir les récupérer.Les affrontements se sont poursuivis.Une dizaine de minutes s’est écoulée et j’ai aperçu alors un gyrophare bleu ; c’était les pompiers. Ils sont arrivés sur la zone derrière les fourgons des GMs. Et d’un coup, c’était le blackout. Les projecteurs lumineux ont été éteint et tout le chantier a été plongé dans le noir pendant environ 20 secondes.Puis la lumière est revenue et les pompiers sont repartis.Les affrontements se sont ensuite poursuivis jusqu’à tard dans la nuit. »

Samedi  18 octobre  : Témoignage d’Aurore sur les violences policières (datées du 29/09).

Mardi 7 octobre 2014 :

Comme tous les matins, je me lève à 7H00, je prends un café mange un bout
de ce qui traîne dans mes placards et décolle de la ZAD pour aller
travailler.

Ma journée de travail terminée à 17H00 , je retourne à la ZAD, et décide
de partir sur le « front », je pars donc de la Met vers Gaza à pied il est
17H45 quand j’arrive sur place.

Des copains sont déjà présent sur zone, je décide de traverser le Tescou
et monte vers les bois, j’entends un ou deux tirs de lacrymo les GM face au
copain commence à charger et en même temps une équipe du PSIG ( je pense
que c’est le PSIG car ils savaient courir dans les bois pas comme les
autres qui n’ont jamais marché dans une forêt ) descend par la forêt, je
suis encerclé cours sur environ 150 mètre tente un saut par dessus le
Tescou, trop large, je tombe dans le ruisseau, remonte quelque mètre plus
loin une équipe m’intercepte «  Couches toi ! Bouge pas ! Donne ta main !
Tes mains » je fais ce qu’on me demande, ensuite menottage et malgré ma
totale collaboration il ne peut s’empêcher de me tordre le bras alors que
je suis menotté, on m’emmène derrière.

«  Monsieur, on vous a arrêter à 18H10 votre garde à vue à commencé à
cette heure »  on me lit à moitié mes droits arrive ensuite les motifs, les
personnes qui m’ont arrêté viennent donner leur version « il caillasse
depuis ce matin, jet de pierre et autres » je prends la parole et dit « tu
fais une connerie mec, c’est pas bien de mentir » , « pourquoi tu dis ça »
, « je viens de finir le boulot j’arrive juste à l’instant », il part
ensuite voir son supérieur je pense … il revient et me dit : « Mr vous
n’êtes plus en garde à vue » on m’emmène ensuite pour un simple contrôle
d’identité à la gendarmerie.

La question que je me pose c’est si je n’avais pas dit que je travaillais
toute la journée est ce qu’il m’aurait garder en garde à vue ? J’aurais
ensuite pu facilement prouvé que je n’avais pas pu caillasser toutes la
journée et que je n’étais pas présent, si il y a eu des jets de pierres
dans la journée et ainsi les décrédibiliser.

Vendredi 3 octobre 2014 : nouveau passage des GMs à la maison des druides

Vendredi 3 Octobre, Forêt de Sivens, Maison des Druides, deuxième fois en 10 jours que je viens manger un délicieux repas vegan dans ce lieu participant à la lutte contre le projet de barrage de Sivens. 15 h 20, le repas est fini, s’engage d’intéressantes conversations lorsque quatre Gendarmes arrivent vers nous d’un pas décidé. Mes quatre camarades et moi restons assis, sereins car nous n’avons rien à nous reprocher et le lieu n’est pas expulsable. Après un cordial “Bonjour messieurs” deux de ces “représentants de la loi “ se regardent sans rien dire puis une question fuse: “Qui a lancé la pierre sur le camion ?”. Nous ne sommes pas au courant et il est évident que nous venons de finir de manger, la vaisselle autour de nous en atteste et nous la leur montrons. Cela ne stoppe pas leur colère et un de ces énervés lance une grenades lacrymo dans la maison , une manière “subtile” de rendre la nourriture, les couvertures etc…. inutilisable. La violence et la haine (la bétise ?) deviennent palpable, un copain se lève et sort un appareil photo pour filmer la scène, il est immediatement pris pour cible par ce qui semble être un flash-ball en direction de la tête à quelques mètres de distance. Le copain recule, garde son calme, demande de ne pas tirer ce qui en l’empêchera pas de faire usage gratuitement de la force, la détonation est puissante, la balle en caoutchouc frôle les copains qui sont à présent à environ dix mètres distance. Une copine fond en larmes devant la violence de la scène, un des quatre militaires lui dit avec toute la gentillesse qui le caractérise de ne pas pleurer, le chef croit bon d’ajouter “qu’il repassera nous défoncer tous” que “si on veut jouer, ça tombe bien lui aussi” . Son plus jeune compère rajoute “ Et rangez votre bordel” .. et oui, il reste encore quelques affaires carbonisées par leurs soins lundi dernier au mileu du camp.

http://www.dailymotion.com/video/x278teg_maison-des-driudes-vendredi-3-oct-testet_news

Finalement vendredi soir les gendarmes reviennent plus nombreux, chargent violemment et atrappent un copain qu’ils matraquent et bousculent, ils brulent toutes les étagères de rangement et tous ce qui n’avait pas brulé le lundi (quelques couvertures, une échelle, des palettes ….), et mettent aussi dans le feu le matelas et les couvertures du copain en camion et lui crêvent encore un pneu. Quelques documents officiels dans la cabine irons eux aussi alimenter le brasier.

Mardi 30 septembre 2014

Gazad, mardi 30 septembre

Bonsoir,
J’étais sur la ZAD aujourd’hui. Je joins ces quelques photos de Gazad prises au zoom. Ce matin, les GM étaient en train d’assiéger Gazad : la tente bleue et la caravane (sur l’une des photos, on voit le journaliste de Radio Albigés, qui a pu passer avec sa carte de presse, interviewer la personne occupant la caravane). J’étais témoin (planqué dans le bois en face), quand le GM crie : « Hé Conchita, où tu vas là ? » Cette personne veut sortir de la tente en prétextant quelque chose. « Je m’en bats les c…, tu restes là, tu bouges pas » hurle le GM. Les GM s’adressent aux citoyens de manière ordurière et méprisante. Le dispositif de gendarmerie était disproportionné, au moins 3 cars de GM + 5 à 6 camionnettes de gendarmerie + 2 camions de l’armée + 1 voiture privée (la blanche, la BAC ?) On aurait dit qu’il y avait eu un attentat, un crime, une prise d’otages. Sauf que ce sont eux qui retiennent en otage des innocents pacifistes. Les camions de l’armée servaient vraisemblablement à débarrasser et piller ce qu’il reste sur le camp. On voit des packs d’eau minérale sur la photo. Seul lot de consolation : les arbres sauvés sont toujours occupés par les grimpeurs et à la métairie c’est calme. Mais pendant ce temps, les travaux ont commencé . D.

zad-30-09-01 zad-30-09-08 zad-30-09-21

 

 Lundi 29 septembre 2014 : saccage de la Maison des Druides

Lundi 29 septembre 14 h 10,

Les gendarmes équipés "anti-émeutes" attaquent la
maison des druides. Ils matraquent directement une
des deux occupants présent sans sommation. Les deux 
occupants tenus à l'écart, ils cassent tout ce qui 
casse facilement, sorte le reste des affaires et les
brûlent, percent les bidons d'eau, crève un pneu
d'un véhicule présent et partent à 15. Les affaires 
personnel de cinq personnes ont brûlé, y compris
papiers, cartes, clés... ainsi que de nombreux
outils, matériel d'escalade...

Ce lieu non expulsable entreposait beaucoup de
matériel collectif de la ZAD !!

 

Vendredi 19 septembre 2014

Bonjour,

Mardi un copain de passage sur la zone a pris une photo (avec accord) d'un
autre copain qui s'est fait casser le nez par les keufs (il me semble quand
il s'est fait virer d'un hamac ?)

Il souhaiterait diffuser son témoignage et la photo (à Reporterre entre
autre) mais n'a pas le contact de la victime. Il présume que c'est OK
puisqu'il a été invité à prendre la photo du blessé.

On cherche donc à entrer en contact avec la victime pour avoir son aval.
Merci de diffuser l'info pour essayer de retrouver cette personne.

 

Samedi 13 septembre 2014

Texte écrit sur la ZAD la 1ere semaine de deboisement par un occupant:

J'ai vu un chat blanc qui attaquait un serpent dans la forêt des mille verts, présage que je ne peux qu'interpreter qu'avec les yeux du reve...
J'ai vu le très vieux chêne et nous avons parlé du massacre des arbres...
Tout cela n'est pas si grave me dit-il nous étions la avant vous, nous le serons après. Les mille et une graines remplaceront nos frères sacrifiés.

J'ai vu un grand guerrier a la mine farouche ployant sous la douleur de sa jambe meurtrie qui ne se plaignait pas et j'ai porte son sac.
J'ai vu des femmes enfants mutilés par les tirs des hommes cosmonautes sans pitié le coeur couvert de haine.

J'ai vu des prêtres fous invoquant a leur aide les entités du ciel, de la Terre et du feu.
Des jeunes gens en nage, sous le soleil de plomb, qui creusaient des tranchées pour bloquer les machines.
Des femmes magnifiques leur donner a manger...
Des vieillards courageux prodiguer leurs conseils.

J'ai vécu dans ce reve et j'ai reve la pluie pour que, dans leur bourbier, s'enterrent leurs machines...
Le dragon invoque apparut dans la lune et l'orage gronda et les éclairs brillerent loin des discours...

Des humains se battent avec l'ardeur farouche de leurs aïeuls gaulois, les légions periront de leur propre colère!
Courage, honneur et gloire a tous ces combattants!!!

Que le ciel foudroit nos ennemis afin que nos enfants puissent courir un jour sous l'ombre des grands chênes...

Que vive la forêt de Sivens! Et meurent les machines...

 

Mardi 26 août 2014

 

La ZAD du Testet résiste et fait reculer les Gardes Mobiles. Récit de la 2ème journée riche en échauffourées sur la zone humide du Testet entre zadistes et forces de l’ordre. 

« Ils sont arrivés vers 8h, plus nombreux -au moins 60 gardes mobiles (GM) et des membres du PSIG*- et nettement mieux équipés que la veille -confie un zadiste occupant de la zone humide- : avec des flash-balls et des grenades lacrymogènes. » Après une phase d’observation, les GM se sont affrontés aux zadistes de la première barricade à l’entrée du pont juste après la D999.

« Ils ont essayé de débouler par le Tescou [rivière qui traverse le Testet] »- dit le zadiste- » tantôt ils faisaient des avancées puis se prenaient des jets de cailloux et reculaient à nouveau ».

Les zadistes ont à leur tour encerclé les GM qui essayaient de les contourner pour entourer la barricade. Laquelle barricade s’est enflammée peu après empêchant les GM d’avancer. Il y a eu intervention des pompiers pour éteindre le feu qui continuait d’être alimenté par des zadistes. Les échanges de cailloux d’un coté et de flash-balls de l’autre se sont poursuivis. Le même zadiste témoigne : « à un moment, j’étais avec un copain dans un champ et deux tirs de flash-balls nous ont surpris car on était assez loin, puisque les GM étaient à l’orée du bois. On a compris que c’était des éclaireurs parce qu’ensuite 6 à 8 GM sont entrés dans le bois et ont carrément canardé au flash ball ». Il ajoute : « J’ai parlé ensuite avec 2 personnes qui ont senti les projectiles des flash-balls passer à peine à 10 cm de leur tête, preuve qu’ils ne visaient pas le corps ».

En milieu d’après-midi l’avancée des GM les porte près de « la Bouille », nouveau campement sur l’emplacement de l’ancienne « la Bouillonnante » où est posée une caravane depuis ce week-end. Caravane stratégique et qualifiée de logement par les zadistes et leur avocat, toute expulsion relevant alors du droit au logement et donnant lieu à procédure via les tribunaux, donc à gain de temps. Pour défendre la caravane 8 ou 9 zadistes ont choisi de se mettre nus face aux forces de l’ordre sur le toit de la dite caravane. Leur nudité aurait-elle payé? Il s’en est suivi un déploiement des GM en ligne auquel les zadistes ont répondu par un déploiement étalé similaire, dans le style far-west, les protagonistes se considérant les uns les autres en chiens de faïence.

Sur ces entre-faits a eu lieu une autre intervention notable : une dizaine de membres du Collectif pour la défense de zone humide du Testet sont arrivés avec des gilets jaunes et des drapeaux blancs et ont discuté avec des gendarmes gradés. Quelque temps plus tard, les GM ont proposé un accord aux zadistes : s’ils pouvaient venir déblayer une partie de barricade qui était sur la route, sans essuyer de tirs de cailloux, ils partiraient, faute de quoi, ils donneraient l’assaut. Les zadistes en ont convenu et c’est démunis de leurs casques que les GM ont fini le déblaiement qu’ils souhaitaient avant de tourner les talons et quitter la zone. Il était alors vers 17h30. Le zadiste insiste et affirme que « Notre but n’est pas de démonter du keuf mais de résister à ce projet. Face à la violence on montrera notre détermination à défendre la zone contre le barrage. »

Les travaux de terrassement continuent, mais au ralenti

« Dans la matinée et dans un autre point de la zad – poursuit le zadiste- des amis ont essayé de bloquer l’avancée des travaux en jetant des cailloux sur le camion venu poursuivre les terrassements commencés la veille. Vers onze heures-midi, ça a été l’arrêt des travaux et le camion est reparti. »

Des naturalistes bien escortés

Encore une fois, un petit groupe de naturalistes escortés par gendarmés venus faire des « prélèvements d’espèces » a été soumis à la pression des zadistes lesquels escortaient l’escorte militaire, décriant la collaboration des scientifiques à la destruction de la vallée. Ils auraient tout de même abouti à « la capture d’espèces protégées (au moins la lamproie de Planer mais sans doute aussi les amphibiens). » d’après le site du Collectif pour la sauvegarde de la zone humide du Testet(1).

Solidarité de la population locale

Au cours de la journée nombre de gens sont venus apporter « de la bouffe, des vélos, du matériel- nous dit le zadiste-. Des gens de tous âges sont passés tout au long de la journée. Un mec a donné 3 vélos et a aidé à en réparer d’autres et sa femme a fait une liste des courses qu’elle compte nous apporter ». Autre forme de soutien, des gens qui viennent de loin pour soutenir par leur présence « Il y a des mecs qui sont venus en scooter depuis paris en passant par Aurillac pour nous soutenir ».

Une journée sans blessés malgré de nombreux tirs de flash-balls et de pierres. Le concert annoncé par les zadistes(2) aura bien lieu dans la forêt et la bonne ambiance. Et demain? Les barricades se préparent déjà à de nouveaux assauts. Les travaux sont autorisés à partir du 1er septembre et la CACG maître d’œuvre du chantier a annoncé sur ses appels d’offres que le déboisement doit être achevé fin septembre. Après l’échec essuyé au mois de mars dernier, zad occupée et travaux reportés, la 2ème manche se joue maintenant, avec le même sentiment d’urgence du coté des pro ou des anti-barrage.

(1) : http://www.collectif-testet.org/actualite-200-mobilisations-sur-le-terrain.html

(2) : https://tantquilyauradesbouilles.wordpress.com/2014/08/22/concerts-de-soutiens-sur-zad-26-27-aout/

*(PSIG) pelotons de surveillance et d’intervention de la gendarmerie

 

 

 

Publicités

36 réflexions au sujet de « Témoignages »

  1. 2 QUESTIONS ME TARODE :comment ce fait il que les élus que l’on à pût voire s’exprimer n’ont fait aucun recours devant la loi; sur UN, les malfaçons du préfet et de ses entreprises et de DEUX sur des préalable recherches archéologiques avant travaux ??? (sens compté le faite qu’il est annoncé que 20ha de reconstruction de zones humide,et que 34 à 48ha seront ennoyés alors que pour 1ha détruit 1,5ha doit être reconstruit;et l’étude du déplacement des espèces et leurs prélèvement ont ils été fait?).(peut-être beaucoup trop de questions pour des élus!)

  2. On fait fausse route!!
    A qui profite le crime?
    Quelle entreprise a tous les marchés dans la région?
    Quelle entreprise a sponsorisé l’annuaire 2014 des élus du Tarn?
    Quelle entreprise tente d’ouvrir une carrière à Lisle-sur-Tarn? (tout proche de gazad)
    Quelle entreprise tente de capter des subventions avec une unité de méthanisation à Lisle-sur-Tarn? (vinométha…)
    Quelle entreprise a le marché de construction du barrage en co-traitance?
    Quelle entreprise se cache et a peur de nous?

    La réponse sur la 1ère page de l’annuaire 2014 des élus du Tarn… (supplément de la dépêche du midi du 28 avril 2014)

    Petit indice: pourtant c’est une entreprise « verte »

  3. Lundi 29 septembre
    Présente, dès 6h15 au croisement de la D999 et D132, j’ai assisté à ce qui s’est déroulé à partir du moment où un déploiement colossal de forces de l’ordre est arrivé. Je suis indignée! La brutalité dont j’ai été témoin, non seulement sur la dizaine de personnes assises par terre et totalement pacifiques, que sur les véhicules stationnées là et leurs occupants est tout-à-fait indigne! Les personnes au sol ont été frappées à coup de matraques, trainées au sol par le col ou les cheveux, frappées de nouveau à coup de bottes et rejetées au sol quand elles se relevaient. Quand aux véhicules dans lesquels nous étions remontés (une autre petite dizaine), les GM les ont pris d’assaut, brisant des vitres à coup de matraque avec une violence inouïe, sans souci des personnes à l’intérieur, et arrachant les occupants de leurs sièges pour les projeter au sol! le tout dans un nuage de gazs lacymo!
    Le zèle a été jusqu’à endommager des portes de voiture sans aucune raison. Il n’y avait d’ailleurs aucune raison à tout cela.
    Peu de temps après, au-dessus de gazad, même scénario de violence et d’injures obsènes.
    Destruction du matériel: tout est piétiné, brisé, brulé et les personnes régulièrement gazées!
    Une réflexion adressée à une jeune fille, parmi d’autres qui donne le niveau des GM: « tu ferais mieux de venir nous sucer »!!! Voilà qui se passe de commentaires.
    C’est juste révoltant, révoltant, REVOLTANT!
    Dans quel pays sommes-nous?
    Un pays de répression, de non-droits, de mensonges politiques et médiatiques, de projets scandaleux pour des intérêts purement privés…

  4. APPEL AUX VICTIMES DES EXACTIONS POLICIERES SUR VOITURES

    Pour mise en place d’un atelier d’auto-réparation solidaire, ai besoin des contacts des personnes dont les voitures ont été endommagées sur la ZAD par les forces de l’ordre (notamment le 29 septembre, très tôt le matin)

    Laisser moi votre mail via cette rubrique, merci

  5. Bonjour
    Suis OUTREE !!!

    Non seulement les GM ont allègrement défoncé la voiture de ma fille qui bloquait l’entrée du site le matin du 29/09 (D999), mais on a reçu hier soir un PV pour Stationnement Dangeureux avec 3 points de retrait de permis (jeune conductrice, il lui en reste donc peu !!!)

    Elle s’était pourtant fait assurer par les GM que si elle sortait de sa voiture (dont il avaient cassé 2 fenêtres, le pare-choc, une porte et une suspension …), il n’y aurait pas d’autres suites !!!

    ET LE PREFET IL N A PAS HONTE DE COUVRIR TOUT CA ET DE MENTIR SANS SCRUPULES ???
    Mais dans quel monde vit-on, vers quels mondes allons nous ???

    RESISTENCIA !!!!

  6. le 18/10/2014

    Un coup de gueule : dommage que vous ne parlez pas du tout de la victoire qui y a eu mardi dernier par rapport à la protection de Sitelle, qui est aujourd’hui le dernier arbre habité sur la zone du chantier.

    Comme vous n’en parlez pas je me permet de vous faire le résumé : vers 14h les GM se sont présentés au pied de ce vieux chêne et ont commencé à négocier, avec les 6 personnes présentent dans l’arbre, la descente volontaire. Evidemment tout le monde reste en haut donc 3 GM grimpeurs, en pleine confiance, ont commencé la monté. A leurs arrivé ils ont trouvé 3 zadistes en formation de tortue, un autre dans un filet, et 2 autres au sommet. Surpris, à leurs tour entame négoce, en vain. Puis, dans de bien mal positions, ont tenté de défaire la tortue encore en vain. Ne sachant que faire ils ont fait appel à leur adjudant chef qui monta à sont tour. Renégoce, encore en vain. Après une heure passé dans l’arbre, les 4 GM grimpeurs sont redescendu bredouille et toute la ptite compagnie s’en est allez !!!!!!!
    C’est pour ça que Sitelle est toujours debout et le restera.

    C’est vraiment mais alors vraiment dommage que dans votre résumé journalier de mardi vous ne faite pas apparaitre une si belle victoire pacifique.

    Nous avons peu de victoire alors merci de ne pas les oublier.

    Un grand, grand bravo aux 6 zadistes, l’équipe piou-piou, pour cette si belle victoire.

    Pépére

    ZAD partout

  7. Courage à tous,resistez,mes amis,et honte à tous ceux qui défendent les interets contre les hommes!!Mémoire à notre camarade rémi,continuons le combat.

    Pascal,Graulhet

  8. Comme d’habitude, lorsque la situation echappe a tout controle, les politiciens et les medias noient le poisson et organisent la desinformation, l’intox a grande echelle, a coup de « casseurs », « d’extremistes », « de radicaux », « de clandestins », « de quelques individus violents, organises et voulant en decoudre »… a coup de « drones survolant les centrales » pour bien cultiver la peur et l’angoisse au francais moyen qui n’a aucune idee du fond de « l’histoire », qui s’en fout royalement, et qui preferera se coucher en se rassurant avec les belles images d’efficacite et de souffrance qu’ont nos pauvres gendarmes a faire regner l’ordre et la democratie… tout ca pour tenter de vite faire oublier cet enieme fiasco politique, economique, ecologique, social et humain ayant conduit quelques jeunes pacifistes courageux plein d’ideaux, a se rebeller contre l’absurdite d’une machine capitaliste feroce et aveugle, et par la meme a l’hopital ou a la morgue .
    —rip remi fraisse—

  9. La nuit où les clowns ont sauvé la ville de Gaillac.
    Ce jour là, nous étions plusieurs milliers de personnes à pleurer la mort d’un jeune homme. Beaucoup d’entre nous avaient depuis des mois multipliés les appels et les témoignages contre la violence déployée par les forces de l’ordre sur la zone du Testet, à quelques kilomètres de Gaillac. Dans la soirée, beaucoup étaient venu à Gaillac pour dire leur émotion, leur colère aussi. Ils ont débattu longtemps, laissant circuler la parole espérant qu’elle suffirait à libérer l’émotion et apporter la paix. Mais ce qui venait de se passer était trop grave et venait après des mois de lutte, la colère l’a emporté sur la raison. S’engageait alors un affrontement rendu inévitable entre les opposant au barrage les plus radicaux et les CRS, les même qui la veille avaient reçu l’ordre irresponsable de défendre une zone vide de tout enjeu avec les conséquences qu’on connait, et qui maintenant se retrouvaient à devoir protéger le centre ville d’une émeute. A ce moment là, un groupe de jeunes zadistes qui avait défendu avec conviction l’idée d’une opposition pacifiste depuis le début du mouvement se sont levés et sont venu se placer directement dans les nappes de gaz lacrymogène se positionnant entre leurs camarades et les casques, les boucliers et les matraques. Conduit par une trentaines de clowns, bravant la violence des CRS qu’il connaissait parfaitement, se laissant encercler par eux au risque d’être piétinés et battus par ces hommes qui le jour même avaient très probablement tué un des leurs. Avec leur nez rouges, avec des ailes en carton sur le dos, faisant des grimaces, dansant, sautant, ils ont réussi à force de patience à désamorcer une situation qui sans eux avait toutes les chances de finir dramatiquement. Ni la raison, ni la force ne pouvait réussir ce qu’ils sont parvenu à faire, les hommes politiques avaient failli à leur rôle et brillaient par leur absences, les force de l’ordre ne pouvaient qu’engendrer une escalade terrifiante, mais les clowns étaient là ! Par leur courage et leur détermination, par leur créativité, leur capacité à improviser des réponses à des problèmes auxquelles semblait n’exister aucune solution, ils ont fait la démonstration de la valeur des idéaux pacifistes qu’ils portent et c’est un formidable espoir en ces temps où la violence de quelques uns se conjugue à l’inertie et à la résignation du plus grand nombre. Certes, ils n’ont pas à proprement parler sauvé la ville mais ils l’on sauvé de la honte qui aurait pu résulter de victimes supplémentaires.

  10. Salut,

    A propos de Pierre-Alexandre BOUCLAY, il n’est pas simplement journaliste « fascinant de bêtise ». ou un guignol comme votre présentation le laisse paraître.. c’est avant tout un type qui a ses entrées dans une web tv tenus par des gens du FN…

  11. Vous parlez de paix dans votre blog… mais alors pourquoi mettre toute cette violence dans nos rues toulousaines?
    Je suis opposée à la construction du barrage, mais quelles sont vos méthodes? Vous dénoncez les violences et la mort hautement tragique et injuste de Rémi mais vous, que proposez-vous? Vous mettez chaque samedi nos enfants en danger dans des rues que vous envahissez et vous répandez la violence. Vous cassez et saccagez les banques, pénalisez les commerçants et vous confondez tout.
    Ce sont les collectivités publiques qui sont en charge des décisions, quel rapport avec vos saccages?
    Nous sommes nombreux à nous éloigner de vous car vos armes sont pires que celles de vos adversaires et de plus, vous ne tolérez aucun juge.
    Comment accepter un tel chaos et parler de paix comme vous le faites? Regardez la violence que vous véhiculez. La rue n’est pas que l’exutoire de notre colère, c’est aussi un endroit où on doit pouvoir vivre ensemble sans que vous blessiez aussi nos enfants.
    Vous êtes tout ce que vous condamnez et vous gâchez votre cause. C’est votre responsabilité. Pour quelle type de monde militez-vous? Moi, je suis écœurée par toute cette violence…

  12. BESOIN D’AIDE ET D’ACCOMPAGNEMENT
    Active depuis peu au sein de l’association : Pays Rochefortais Alerte, je viens vers vous afin de trouver du soutien et de l’accompagnement dans nos démarches. Voici maintenant 2 ans que la lutte a commencée, face au projet de la création d’un hyper incinérateur à Echillais (Charente maritime 17).
    Pour plus de renseignements allez sur le site : pays rochefortais alerte ou facebook avec le meme nom.
    La situation actuelle n’évolue pas voir régresse. Il ne manque plus qu’une signature et les travaux (Vinci) commencent ! L’association et ses bénévoles luttent très activement auprès des élus locaux, régionaux, nationaux, les instances de l’état, de la région, du département et de la commission européenne.
    Aujourd’hui le silence, le mépris et l’agressivité montante affichés à l’égard des citoyens n’est plus supportable ! Les politiques essaient de diviser le peuple en avançant des arguments économiques qui ne tiennent pas la route ; ils traitent d’alarmistes le comité composés de 102 médecins sur les risques sanitaires d’un tel projet. D’autres associations notamment écologiques militent aussi contre le projet.
    Aucun référendum ni concertation n’ont été proposés ! Les membres de l’association commencent à se diviser quand aux actions futures à mener ! Les avis divergent et pourtant nous sommes tous complémentaires et avons le même but : faire échouer ce projet.
    Nous sommes quelques uns à penser qu’il faudrait créer un deuxième collectif afin de préparer s’il le faut une Zone A Défendre sur le site de l’incinérateur. Seulement nous n’avons aucunes expériences et ne savons comment organiser tout cela ! Le but de cet appel est de pouvoir être mis en contact avec l’un d’entre vous et partager votre expérience. Un camarade se mettra aussi en contact téléphonique avec vous via les numéros indiqués sur le site.
    En attendant de vos nouvelles bon courage dans la lutte !

  13. ras le bol que quelques trou du cul arriver de l’autre bout du pays et du monde viennent et se permettre de mettre a sac 20 années de discussion. Que cela ne vous plaise ou pas, les pseudos ecolo sivens est un projet de 20 ans donc allez voir ailleurs et arreter de faire du bla bla, ce n’est pas de l’ecologie que vous pouvez pretendre mais juste de la stupidité des anarchistes de merde !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

  14. Merci de nous avoir donner le lieux du festival c’est sympa de faire un festoch entre vous , on est meme pas prévenu on a tout rater on doit etre la juste pour se faire taper sur la geule par les flics quand vous avez besoin de nous j’espere que vous vous etes bien eclater

  15. bonjour, je met ce commentaire surtout pour vous dire que nous n’avons pas réussi à trouver le festival , et plusieurs groupe n ‘ont pas trouvés non plus ,c’est dommage très mal indiqué ,de plus impossible de vous joindre au tel . au plaisir de vous retrouver rapidement

    • Salut,

      Les pancartes indicatrices ont été enlevées pendant un moment. On les a vite remises en place…Vu les circonstances (Cf communiqués explicatifs), on pouvait difficilement faire mieux mais on s’améliorera pour la prochaine fois…
      Merci !

  16. c’est la meme pour nous ont a pas trouvé le festival, nous n’avons été prévenu par personne et impossible de trouvé le lieu ,ni de vous joindre au tel .dommage nous sommes déçu car nous serions bien venu avec vous.

  17. salut c’était deux belles journées que vous nous avez préparées, c’etait très sympa cette petite fete de famille et pour moi pour moi écolo j’ai appris pleins de choses et découvert des gens sympa. mais par contre je trouve et c’est on avis , ainsi que celui de pas mal de personnes qui n’écriront sans doute pas sur ce site mais tout avis est bon à prendre, cette petite fete n’était pas très fédératrice dans le cadre de notre combat qui a tendance a se perdre un peu dans tous les sens depuis la destruction de la zad de sivens , nous vous avions proposer sur ce site une grande manifestation pacifiste et qui aurai réuni tout les défenseurs de sivens et montre à tous que nous étions encore tous mobilisé et qu ont lachaient rien envers et contre tout. la manifestation de ce week end c’était sympa de l avoir organiser mais il en restera quand meme que beaucoup de gens ne sont pas venu , parceque l’impression que cette aniversaire et toute cette énergie donnnée n’avait pas sa place dans une ferme de bobos capitalistes qui n’accepte pas les chiens , qui refuse de communiquer à tous le lieu de la manifestion, qui vivent tout confort et dans des yourtes avec éléctricité s’il vous plait, pendant que les combattants du barrages galère a trouver des lieux pour rester sur place et continuer la lutte une bonne grosse manifestation pacifiste aurait été plus représentatrice et fédératrice ça n engage que moi. mais merci pour tous vos efforts cette lutte restera une lutte tant que nous seront en communication et que les avis de tous bon ou mauvais seront ecouter.

    • OK, tout cela a été aprement débattu…le temps de la grosse manif viendra, pas de soucis, mais à l’instant présent ce n’est pas le plus pertinent.
      pour les remarques sur les bobos capitalistes, etc… vous êtes un peu hors-sujet : tous les « ex » du sivens ayant été soutenus par ces personnes peuvent en témoigner !

      • c’était quoi le plus pertinent!!!!!!!!!!!!!!!! débattre à huit clos et garder entre vous vos hypothèses et solutions? Sivens a déclenché pour beaucoup une nouvelle conscience , de nouveaux débats et luttes. On s’est senti exclus et ne suis pas la seule à l’avoir ressentie comme ça. le numéro indiqué n’était pas bon et plusieurs sont revenus amer. A quand la mixité….?

      • On n’était pas en moyen de faire un truc ouvert et large, comme prévu initialement et comme expliqué dans les deux communiqués publiés avant l’évènement. Pour le tél., il y a eu en effet un bug corrigé rapidement…on fera mieux la prochaine fois.

      • salut , je voulais juste vous faire remarquer par mon premier commentaire, que dans cette lutte contre le barrage de sivens, il fallait prendre tout le monde en compte car le temps venu vous aurez besoin de tout le monde pas seulement de quelques personnes, ils y a les zadistes occupants de la zad et merci à eux, les personnes de votre association, mais il y a aussi pleins de personnes qui ne peuvent pas s’occuper a temps complet de la lutte parce que boulot , enfants, qui ne sont pas forcément près de la zone de sivens et autres, mais qui sont très motivés et toujours au rendez vous quand il faut etre la malgrès tout, meme face au lacrimos et aux flics . Nous vous remercions d’avoir créer cette asso qui est pour nous le seul lien actif entre nous et l’info de sivens. Voila mais il faut quand meme essayer de faire des rassemblements pour tous pas seulement entre quelques personnes au risque de voir le mouvement s’éssoufler , surtout avec des évènements comme celui de ce week end qui prenait des airs un peu très privés.

      • On n’était pas en moyen de faire un truc ouvert et large, comme prévu initialement et comme expliqué dans les deux communiqués publiés avant l’évènement. Le plan B a été organisé en moins d’une semaine. On prend en compte vos remarques pour la suite bien sûr !

  18. bonjour effectivement un festival annulé mais reconduit sur un autre lieu , comme indiqué sur les affiches et dans vos commentaires sur ce site, le seul hic c’est que peu de personnes ont eu accès à ce lieu qui serai privé PAS TOP . vous indiquer un téléphone qui ne répond pas et vous n’indiquer pas le lieu ou du moin a peu de gens. alors ont peu se demander si tout les défenseurs du testé étaient désiré ce week end . c’est dommage, si ses journées etaient destinées a discuter de la suite a donner au mouvement de sivens, tout le monde aurai du pouvoir venir et etre tenu au courant. il ne faut pas laisser des gens de coté, et surtout il ne faut pas commençer à creer des brouilles , ou des clans nous avons besoins de tous, pour gagner le combat. Et si vous décider de faire des réunions entre vous alors ne mettez pas ça en gros sur le site comme une manifestation pour sivens. cela a juste servi à créer une polémique dont ont à pas besoin , pour défendre la zad du testé.

  19. zad échillais (17) : vinci va trés probablement commencer les travaux entre le 15 et 30 mai!!!!!!!!!!! besoin de soutien dans le coin.APPEL AUX ENGAGE(E)S

  20. aujourd’hui mardi 12 mai expulsion des zadistes de la zone échillais et oléron ( 17) à 6h du matin!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s