Bouilles Hebdo du 26 octobre au 1er novembre

Jeudi 29 :

  • La sculpture en hommage à Rémi a disparu dans la nuit de mardi à jeudi. Comme il est dit en commentaire :  » [les pro-barrage] sont vraiment indécents , mais égaux à eux-mêmes depuis le début … ». Cela dit, de nombreux tarnais croisés ces jours-ci restent incrédules devant tant de bétise…
  • Une vidéo compilant des images des rassemblements du week-end dernier.

STELE

Mardi 27 :

Lundi 26 :

On nous envoie plein de compte-rendus d’actions qui se sont déroulées ces jours-ci, en hommage à Rémi Fraisse :

Et ailleurs :

à Sivens...

à Sivens…

à Sivens...

à Sivens…

 

à Echillais...

à Echillais…

25/10/15 : Une journée digne et belle au Testet

Nous nous retrouvons relativement nombreux à Gaillac vers midi (150 environ). Les GMs sont là aussi, discrets, alentours. Une huile de la préfecture débarque pour discuter.
On comprend assez vite que l’on va pouvoir faire quelque chose. Au final, on décide après l’AG improvisée la plus efficace de l’histoire de se rendre en convoi à la Maison de la Forêt,  où l’on nous autorise à aller semble-t’il. On remplit les voitures et on décolle.
Le brouillard se dissipe, les hauteurs du Gaillacois luisent sous la lumière automnale, les couleurs sont magiques. Après un pique-nique partagé, nous sommes désormais quelques centaines à descendre vers le lieu où Rémi est tombé. Prises de parole  : poèmes, courts témoignages. Certains retrouvent leurs marques sur le lieu, où la vie reprend, d’autres le découvrent. Moments calmes et solennels (à peine troublés par l’hélico de la gendarmerie). Puis, sous le soleil déclinant, nous partons le coeur moins lourd qu’en début de journée.
Nos pensées vont en ce jour à la famille de Rémi et à ses proches. Nous les remercions de leur présence à nos côtés aujourd’hui et saluons leur courage et leur dignité.

24/10 : Marche vers Sivens le 25 et actions du jour

Voici un communiqué du collectif Tant qu’il y aura des Bouilles puis un nouvel appel lancé par des opposant-e-s au barrage de Sivens, soutenu pour l’instant par le Collectif tant qu’il y aura des Bouilles et le NPA81  :

Quel est ce pays où l’on est sommé de s’expatrier pour commémorer un mort ?
Pour comprendre comment nous en sommes arrivés là : deux textes
complémentaires: « Pourquoi nous nous opposons à un projet de barrage au Testet » (texte qui devait être lu à Sivens ce dimanche) et « L’époque est-elle fasciste ? » (rédigé il y a 6-7 mois déjà mais plus que jamais d’actualité !

On nous envoie aussi ce texte : Rémi Fraisse et les nervis fascisants de l’agro-pollution
et à noter sur « Les eaux glacées… » : La com 21 vue de Sivens
Les derniers communiqués du PG81 et du  NPA81.

On nous annonce aussi, pour ce samedi 24 octobre à partir de 16h30 à Gaillac (place de la Libération), le monument éphémère à la vie  qui vous invite à joindre votre présence à lui , en
— participant à son installation ;
— l’enrichissant d’un texte, d’un dessin, d’un objet (qq fournitures seront à disposition, merci d’en amener d’autres) ;
— l’illuminant d’une bougie de veille, dès que le jour baisse (pour cela aussi, venez muni/es).
Venez contempler, vous recueillir, chanter, vous échanger…, seul/es ou en famille — dans un esprit de partage & de sérénité. Cette action se comprend comme une OFFRANDE… à la vie, à la paix ! Au plaisir de vous y retrouver, voire (si les circonstances sont favorables), prolonger la soirée par un repas à ciel ouvert —
d’avance merci d’y contribuer par vos spécialités !

Qques photos de l’action  (avant la vague bleue, merci aux participant-e-s et aux initiateurs-trices) :

DSC_0877.retIMG_1513ret

 

 

 

IMG_1501DSC_0885IMG_1503DSC_0906

23/10 : Dernières infos

Beaucoup d’infos !

Tout d’abord, le plan B numéro 1 : hommage à Rémi à Plaisance du Touch, dans un lieu qu’il appréciait particulièrement…

A lire, le communiqué de presse de certaines des composantes de l’Appel, avec des liens médias, dont le poignant A Rémi Fraisse, notre fils mort il y a un an

Le rapport de la commission d’enquête de la LDH sur les conditions ayant conduit à la mort de Rémi Fraisse, à télécharger ici. A lire, édifiant, même nous on y a appris des trucs…

L’article du jour de Reporterre sur l’interdiction et celui du 20/10 sur l’enquête sur la mort de Rémi. Le Monde : Mort de Rémi Fraisse : l’enquête baclée de la gendarmerie (et aussi La contruction du barrage toujours en suspens ) et celui de Médiapart sur le même sujet…

Interdiction de la Marche du 25/10 à Sivens

Voici le compte rendu de la réunion de ce matin en préfecture que l’on reçoit ce soir. C’est gratiné et consternant.

 » En début de réunion, le préfet a présenté aux parties présentes l’arrêté pris par la maire de Lisle sur Tarn, Mme Lherm, interdisant toutes les manifs prévues sur le site le 25/10.  A noter, contrairement à ce que nous disions précédemment, une des manifs était bien portée par la FDSEA et les JA, les autres émanant de 2 autres associations (riverains et pro-barrage). Le préfet a expliqué qu’il ne pouvait revenir sur cette décision. Les « autres » étaient manifestement déjà au courant.

A noter, Mme Lherm,  dans  son arrêté, autorise la famille à se rendre sur site, « duement accompagnés par les forces de l’ordre » !

A noter, les menaces à peine voilées du président de la FDSEA Tarn, Philippe Joucla, si tout évènement avait lieu sur le site (en gros : « nous nous réservons le droit d’utiliser des voies non-légales ») et la présence de Mr Viguié, un des agriculteurs pro-barrages les plus habiles barre de fer à la main  en mars dernier (« il est normal de se faire justice soi-même »).

A noter aussi, la présence du sénateur Carcenac, président du conseil départemental du Tarn, qui a cru bon rappeler qu’en cette période de chasse, les bois étaient peu sûrs… »

21/10 : Communiqué du collectif Tant qu’il y aura des Bouilles

Un rassemblement et une marche en hommage à Rémi Fraisse, tombé sous les tirs des gendarmes il y a un an, est prévu dans la forêt de Sivens depuis plusieurs semaines à l’appel de nombreux collectifs et organisations et soutenu par la famille de Rémi.
Notre but est simplement de commémorer dans le calme et la dignité la mémoire de Rémi. Il est donc évident que nous n’avons aucune velléité guerrière ou belliqueuse. De même, que les riverains et agriculteurs pro-barrage soient rassurés : une réoccupation n’est pas à l’ordre du jour, la reprise des travaux n’étant pas pour demain a priori.

Le même jour, un petit groupe de personnes, pour certaines membres de la FDSEA et des JA Tarn et pour d’autres membre d’une organisation de riverains (selon nos informations), ont l’indécence d’organiser une manifestation sur le site de Sivens. La préfecture considérant que notre commémoration n’est pas plus légitime que le rassemblement des pro-barrage, elle risque soit d’autoriser soit d’interdire les deux rassemblements. Ainsi, l’Etat entend jouer la stratégie de la tension – la même qui a abouti à la mort de Rémi le 25 octobre 2014 – potentiellement génératrice de frustrations et de violence afin de se donner le rôle du pacificateur, en renvoyant dos à dos pro-barrage et opposants pour faire oublier la responsabilité initiale de l’Etat. Ne tombons pas dans le panneau: perturber une commémoration légitime est une nouvelle provocation de l’Etat et des pro-barrage.

Nous maintenons notre participation à un rassemblement large et populaire le 25 octobre 2015 pour aller marcher à Sivens, en mémoire de Rémi.

Superbe action signée… « La pelle masquée »

Bravo et merci !

« Dans la nuit du lundi 19 au mardi 20 octobre 2015, le groupe « La Pelle
Masquée » a érigé clandestinement une sculpture en pierre de Castries et
roues de charrette en bois cerclées d’acier de 1,8 tonne et plus de 2m de
haut. Ce monument rend hommage à la mémoire de Rémi Fraisse, tombé sous les
tirs des gendarmes il y a un an, et à toutes celles et ceux qui continuent
à lutter pour l’environnement et l’humanité. »

« Nous humains, enfants de la Terre, continuons le combat pour la vie »

 

P1120278sculpture_zad_sivens_v_1-0e080