Réponses au tract des pro-barrages pour leur manif du 15 novembre 2014

Les « pro-barrages » ont pondu un tract intitulé : « Laissez-nous décider de l’avenir de nos territoires » qui appelle à une manifestation le 15 novembre à Albi. Le président de l’association des maires et des élus locaux du tarn, Sylvain Fernandez, a expédié un courrier à ses adhérents dans lequel elle les invite à remplir un modèle de lettre à soutenir le Préfet et le président du CG81 et à venir à la manifestation du 15 novembre avec leurs insignes d’élus.

Nous disposons de moyens de expédier un mél à l’ensemble des destinataires du mailing de l’association des maires et des élus du tarn. Si vous voulez leur envoyer un message, écrivez votre message à notre boîte aux lettres collectifbouilles (a) riseup.net, nous leur ferons suivre en vous mettant en copie. Si vous êtes habile en informatique, si voulez leur écrire directement, vous pouvez aussi récupérer toutes ces adresses mél :

À vos plumes et n’hésitez pas à nous mettre en copie si vous voulez qu’on publie les réactions ! Comme le dit un commentaire, si déjà tous les élus recevaient une synthèse des articles parus dans Médiapart sur le projet de barrage, ils seraient assez refroidis à l’idée de venir à Albi le 15/11 manifester avec les pro-barrages…

Le projet de barrage de Sivens : le projet qui sera le plus étudié par la population locale de toute l’histoire du Tarn !

Association des Maires et des Elus Locaux du TARN
188 Rue de Jarlard
81000 ALBI
Tél. 05.63.60.16.30
Fax. 05.63.60.16.31
E-mail : contact@maires81.asso.fr

 

Et voici certains de vos courriers :

[14 novembre 2014]

[13 novembre 2014]

  • EXCLUSIF ! Jean Jaurès répond à Sylvain Fernandez, président de l’Association des maires du Tarn, à Thierry Carcenac, président du Conseil général et il en profite pour répondre à tous les élus PS tarnais qui sont pour le barrage de Sivens

[12 novembre 2014]

[11 novembre 2014]

[10 novembre 2014]

[9 novembre 2014]

[8 novembre 2014]

[7 novembre 2014]

 

Vous pouvez aussi écrire aux organisations qui font cet appel :

AVET, Association Vie Eau Tescou (Photo de 2012 avec Georges Paulin) est la vitrine populaire du projet de barrage, mettant en avant un maraîcher passé en bio en 2011 et un éleveur qui ne connaît pas la technique de semis direct sans labour, nécessitant 10 fois moins d’eau que la céréale fourragère conventionnelle.

  • Association Vie Eau Tescou 5, lieu-dit Cendral, 81630. Secrétariat : pascale.puibasset@voila.fr
  • FDSEA 81 : 96, Rue des Agriculteurs 81011 ALBI CEDEX 9 Tel : 05.63.48.83.60. Fax : 05.63.48.83.66. fdsea81@fdsea81.com http://www.agritarn.com/. Directeur Philippe Bardy, 06 82 71 02 77, philippe.bardy@fdsea81.com.
  • JA 81 : 96 rue des Agriculteurs 81011 ALBI Cedex 9 Téléphone: 05-63-48-83-68 Email: contact@ja81.fr
  • Chambre d’agriculture du Tarn : 96, rue des agriculteurs BP 89  81003 Albi Cedex  France Tél. 05 63 48 83 83 Fax. 05 63 48 83 09 Mél : accueil@tarn.chambagri.fr
  • CCI du Tarn Maison de l’Économie 1, avenue Général Hoche 81012 Albi cedex 9 Tél. 05 67 46 60 00 – Fax 05 67 46 60 01  mél : cci@tarn.cci.fr
  • Chambre des Métiers du Tarn : 112 route des Templiers CS 22340 81020 ALBI CEDEX 09 Tél : 05.63.48.43.53 Fax : 05.63.38.40.25 Mél : direction@cm-tarn.fr
Publicités

57 réflexions au sujet de « Réponses au tract des pro-barrages pour leur manif du 15 novembre 2014 »

  1. c.r. de mon intervention lors de la matinée avec Ministre ESS, Préfette et élu(e)s divers d’Ariège :

    Après m’être présentée en tant qu’électron libre des Etats GénérEux d’Ariège et organisatrice de la Synergie des dynamiques qui clôturera le mois ESS à Foix, j’ai interpellé ce beau monde sur les obstacles qui sont posés devant les artisans et les paysans sans terre qui composent la riche créativité du petit peuple. Et j’ai pris le culot de leur distribuer les tracts que m’a filés Alain le 05/11, sur le meurtre de Rémi. J’avoue que meurtre est 1 mot + approprié qu’assassinat, car les commanditaires ne voulaient certainement pas une faute de cette ampleur…Mais je ne pouvais me donner le droit d’en corriger le texte. Cela pour dire qu’il faut aussi être vigilant sur les termes employés pour ne pas tomber dans leur stratégie de manipulation…

    Et ce malgré les regards effarés des organisatrices de la Cress, dont l’1 me connaissant du temps où nous faisions partie du comité de programmation de Résistances, a essayé de m’ignorer avant qu’on lui dise que j’avais levé la main depuis 1 moment. Entre nous, voir la terreur dans les yeux de certain(e)s dont 1 RG qui flippait déjà dès qu’il m’a vue arriver à 8h45, être saluée par André Rouch, Norbert Meler et autres qui me connaissent pour d’autres de mes actions annexes…ben c’était sacrément jouissif pour mon sadisme naturel…

    Sur ce, je dois reconnaître que Carole Delga a eu droit à mon estime, car lors de son allocution ministérielle, elle a répondu à touts mes questions et n’a même pas mis l’évocation de Rémi au rébus.
    Certes, elle a été très habile dans son discours pour ne pas entacher son gouvernement, mais elle a eu le courage d’en parler avec émotion. Alors qu’1 autre que je connais également, Frédérique Massat, ne l’aurai pas fait. Tant nourrie à la langue de bois que quand elle parle de transition énergétique, faut se demander si elle ne parlerait pas chinois celle là !

    En ce qui concerne le frêne en hommage à Rémi, il a été déplanté et semble avoir été récupéré par de mes potes de lutte (lequel ?), d’après ce qui a été rapporté à Norbert Meler. Celui ci m’a assuré que si la demande d’1 telle action lui avait été demandée officiellement, il n’aurait pas hésité à l’autoriser car la mort de Rémi l’a également bouleversé. Il ne se dit même plus socialiste, mais n’admet pas ce qui est administrativement 1 violation de l’espace public, ni que les employés municipaux aient été gratuitement insultés alors qu’ils ne faisaient que remplir leur mission et cela sans violence aucune. Perso, je ne peux que comprendre ses arguments. Donc pour vérifier sa sincèreité, je vous propose de lui déposer 1 demande collective et signée par nous toutes et tous, pour en re-planter officiellement et cela dans le cadre de « Mort pour la Résistance au désordre organisé ».

    Et ma réponse aux pro-barrages :

    Est-parce que vous ingérez tant de pesticides et d’Ogm, que vous allez confondre notre Résistance à votre désordre organisé, avec ces pauvres ragondins ?
    Est-ce parce que vous êtes piégé(e)s par vos voleurs de banquiers que vous vous permettez de piller impunément les ressources naturelles, le patrimoine et le budget nationaux ?
    Est-ce par immaturité que vous répandez tant de poisons et de violences, au lieu de reconnaître vos erreurs de calculs capitalistes ?
    La France vous a aimé(e)s assez pour vous permettre de parasiter son dos, mais qu’en est-il de votre reconnaissance ? Entre ingratitude et gloutonnerie énergivore, vous êtes indignes d’une France si riche de différences culturelles et de biodiversité ! Qu’êtes-vous donc ?

  2. Vs êtes peut-être surement pas au courant mais le DROIT à manifester est un, comme son nom l’indique, un DROIT en France. Donc oui la majorité silencieuse peut aussi s’exprimer. Si comme vous le prétendez vous êtes là pour défendre notre liberté, laissez nous libre de nous exprimer le 15.
    Un citoyen qui arrive à saturation.

    • bien sûr allez manifester si le coeur vous en dit! Il n’est pas question de cela ici, on s’étonne notamment (et on n’est pas les seuls) du positionnement de certains responsables d’assocs (par exemple Maire et Elus du Tarn)

  3. salut les zamis ! Simplement je suis comme vous sensible aux combats qui semblent perdu d’avance. Je voudrai donc connaître vos positions sur deux projets pharaonesques qui nous attendent à savoir la fameuse autoroute allant jusqu’à castres ainsi que le méthanier de montans. Merci pour votre franchise !

  4. Même le Medef menace de descendre dans la rue…Quel humour noir de fiel !
    Sur, ce j’avoue qu’autant je déplore la violence qui n’engendre que la violence, autant me navrent ceux qui partent perdus d’avance, et propagent 1 désespoir qui n’est pas de mise dans 1 lutte juste et justifiée !
    La liste des projets inutiles est longue, mais nous sommes légion, n’est-ce pas ?
    Je propose qu’ 1 chaîne humaine qui les relie les 1 aux autres, permettra 1 meilleure visibilité sur l’ampleur des dégâts officiellement organisés. A mettre en place avec tous les grands réseaux tels les Amis de la Terre, Greenpeace, Réseau Sortir du nucléaire…etc…et tous les comités locaux de soutien aux luttes, de France et d’ailleurs. Qu’en pensez-vous ?

  5. Un peu hors sujet , mais pour illustrer une pensée . faire le lien entre les évènements ici ou dans d’autres continents . http://www.monde-diplomatique.fr/2014/11/APPAIX/50973 .
    On prend les hommes pour des bêtes, brutes dociles, qu’on abrutit toujours plus , et pour une poignée de dollar d’autres hommes assouvissent leur soif de sang , et de violence . La horde déchainée de démons trouve là sa nourriture .

    Que voulez vous faire contre cela , puisqu’il n’y a plus d’esprit présent ? quel gouffre ! quelle bouche de Moloch !

    Il y a longtemps que le monde est fou, et que les pouvoirs le sont tout autant. Un ministre, que je ne nommerai pas, disait qu’il fallait fabriquer des forêts comme on plante des champ de maïs … quelle bêtise , quel aveuglement … et pour mettre en œuvre ces choses là, il leur faut arracher tout , détruire tout sur le passage , et réduire l’être humain à l’état de brute . c’est pourquoi, la spiritualité joue un rôle déterminant dans l’histoire, par son absence effective de la sphère consciente . Comme on dit science sans conscience est ruine de l’âme .
    ruiner la terre comme le font faire les pouvoirs, est ruiner la vie, l’âme, ou son esprit . en ce sens, ils sont fous . et ils sont nombreux … en masse donc .

    La folie, c’est perdre à la fois le lien humain à la terre , et à la nature, mais aussi le lien à la vie , et à cet esprit . C’est le point le plus délicat . comment dire ce que c’est ? sans imaginer, sans intuition, c’est strictement impossible à penser . en quelque sorte, façonner le monde selon la seule raison , c’est de la folie … c’est s’amputer de l’arbre de la vie, qui relève du sensible, de l’aimant, du doux .

  6. « et un éleveur qui ne connaît pas la technique de semis direct sans labour »
    L’auteur de l’article ignore ou feint d’ignorer que la technique du NL est associée à l’usage du glyphosate, matière active du désherbant total plus connu sous le nom de Roundup.
    Vade retro Monsatan!!! Ouaaarf!

    Sinon commentaire perso, Je me demande ce que vous foutez en France, vous devriez migrer au Vénézuela, en Bolivie, à Cuba ou encore au Bouthan, vous seriez bien plus heureux!

    • Oui, le semis direct nécessite du round-up, mais 10 fois moins d’eau et moins de passages de tracteurs. Du point de vue des partisans de la mécanisation / robotisation des activités humaines, du point de vue des partisans de l’augmentation des rendements financiers, le semis direct est la meilleure solution. C’est pourquoi un type comme Jean-Louis Belot, éleveur de vaches, est dans un gros délire quand on le voit s’obstiner à vouloir un barrage quasiment pour lui tout seul !

      Quand à la Bolivie et compagnie, moi je trouve que vous devriez aller sur Mars : toute la vie y est artificielle, mécanisée, il n’y a pas d’écolos, pas d’avis contraire à la robotisation totale des activités humaines. Y’a déjà des charters pour y partir. Qu’est-ce que vous attendez ?

      • d’autant que cela voudrait dire qu’on ne peut partager l’espace, et que ne pourraient pas coexister dans notre pays des avis et expériences divergentes (ce qui semble être le chemin pris par nos représentants politiques). Ca vous rappelle le bon vieux temps monsieur, j’imagine : »le bateau ou le cercueil »

  7. Juste leur répondre: laissez nous décider de l’avenir de nos enfants et de l’avenir de notre pays!! L’argent public appartient à tous et non pas à une poignée de capitaliste assoiffé de projets démesurés qui ne font que mutiler notre pays et nous conduire encore plus vite « dans le mur »!!!
    que mangerez vous quand tout sera inondé ou bétonné? Que pensez vous qu’il se passera quand vous aurez déboisé, détruit tout le peu d’espace naturel qu’il reste en France?? inondation, coulée de boue, pollution encore pire, ça ne vous dit rien??
    Alors stop aux projets inutiles, énergivores…
    Je suis avec vous et vous souhaite de tenir le coup dans cette lutte

    • Yes, on n’a pas dit qu’il fallait faire du semis direct. On a simplement dit que dans leur logique, c’était normal de tendre vers le semis direct au lieu de s’arc-bouter sur la technique d’irrigation. Le barrage est déjà une technique complètement dépassée du point de vue des solutions actuelles. L’évolution des techniques va à une telle vitesse que de toutes façons, personne ne peut vraiment suivre tout ce qui se fait raisonablement. On est tous pris au dépourvu par le système des machines lui-même.

      • « L’évolution des techniques va à une telle vitesse que de toutes façons, personne ne peut vraiment suivre tout ce qui se fait raisonablement. On est tous pris au dépourvu par le système des machines lui-même. »
        Oui, j’ai bien l’impression que vous êtes un poil décalés avec la réalité du terrain.
        Ces nouvelles « techniques » sont expérimentées depuis une vingtaine d’années mais ne donnent pas les mêmes résultats partout, la nature, la structure des sols, la météo, le relief conditionnent beaucoup les résultats, parfois très décevants avec des inconvénients non négligeables…
        Votre vision est totalement primaire (utopique?), d’ailleurs vous vous gardez bien de donner vos sources sur ces fameux résultats.
        Permaculture à l’échelle d’un potager, c’est amusant à expérimenter, sur plusieurs ha, faudra nous donner vos recettes! Etudes, références sur ces économies d’eau?
        Les retenues d’eau élaborées avec des digues de terre et d’enrochement ont été construites alors que vous n’étiez même pas nés, elles font parties des ouvrages ancestraux que l’Homme a façonné au cours du temps (chemins, murs, murets, terrasses, habitats), la Nature qu’Il a dû contraindre pour (sur)vivre. En aucun cas ce genre d’ouvrages n’a bouleversé quelque biotope que ce soit, il s’en créé d’autres, ils évoluent continuellement, la nature n’est pas figée!
        Sivens a fourni des tonnes de bois pour étayer les galeries des mines de Carmaux et des tonnes supplémentaires pour les verriers, c’est cette activité qui a faillit la faire disparaitre, alors à côté vous jouez petit sur ce coup là… Je n’ose pas dire ridicule surtout avec un mort sur les bras!
        L’argent public appartient à tous mais ce n’est pas « tous » qui y contribue! Et s’il y a bien une chose que le public pourra profiter gratuitement c’est ce plan d’eau en forêt!
        Vous qui évoquez le long terme pour vos enfants, s’il y a bien une chose pérenne c’est cette retenue d’eau alors que vous assénez qu’elle ne devrai servir que les intérêts d’agriculteurs actuels, c’est mensonger et fait fi de l’avenir!
        D’accord avec vous sur l’expansion des villes et irrémédiablement sur des terres fertiles mais malgré ça et l’extension inexorable de surfaces agricoles qui retournent à la friche, aux taillis et à la forêt (50000 ha/an quand même!) n’a pas amputé les productions agricoles, la France reste exportatrice et vous ne manquez de rien (pas comme au Vénézuela où les boutiques sont vides!).
        Posez-vous un peu la question sur les moyens qui ont permis cela.
        Oui, c’est tout ce que vous détestez mais vous n’êtes pas tous seuls, dans une société la majorité aspire à vivre bien, se loger, se vêtir, se chauffer, se nourrir, se déplacer, avoir des loisirs, se cultiver, élever ses enfants, voyager, s’offrir tout un tas de conneries devenues incontournables et à votre avis c’est grâce à quoi que cette majorité y parvient?
        Revenez un peu en arrière, quand le budget alimentaire pour un ménage représentait 70% de sa richesse, vous comprendrez que c’est grâce à l’agriculture intensive que votre budget bouffe ne représente plus que sa portion congrue, loyer, énergie, transport, éducation ayant pris la place.
        Alors souffrez que des agriculteurs en consacrant un temps considérable à leur travail puissent améliorer leurs rendements, c’est aussi simple que ça.
        Vous ne pouvez en néophytes vous imposer en donneurs de leçons face à des gens dont c’est le métier, souvent depuis leur plus jeune âge et contrairement à ce que vous semblez penser, ils sont dans leur majorité très ouverts aux techniques que vous venez d’aborder, mais pas seulement, les réductions de doses, les semis sous couverts, les TCS, les rotations de cultures ne sont pas étrangers dans le milieu et puis il y a l’adaptation, le matériel qui va bien mais qui coûte un bras, un semis direct c’est 3 fois le prix d’un semoir normal et la puissance devant…
        Ce sera tout pour ce soir… 😉

      • Rageous nous dit : « vous assénez qu’elle [le barrage de Sivens] ne devrai servir que les intérêts d’agriculteurs actuels, c’est mensonger « 

        Et ensuite Rageous se prend les pieds dans le tapis en admettant : « Alors souffrez que des agriculteurs (…) puissent améliorer leurs rendements, c’est aussi simple que ça. »…. grâce à l’irrigation supplémentaire qu’apportera ce barrage (que vos maîtres renomment depuis peu en retenue -comme c’est mignon- histoire de manipuler la population… et donc vous aussi, vous utilisez les mêmes « éléments de langage » que vos maîtres)

        Donc, rageous, ce barrage…. vous venez de nous dire qu’il est pour les intérêts de quelques agriculteurs qui veulent améliorer leur rendements… ok, on le savait et donc…. qui ment dans l’histoire?

        Pour le reste de votre commentaire (dont vous semblez très satisfait au vu du petit clin d’oeil à la fin du commentaire genre ‘t »as vu ce que je t’ai mis »), je verrai si je prends du temps à le démonter. Ce sera facile car on connait par coeur ce type de raisonnement qui n’est pas rigoureux. Vous mélangez des choses justes, des poncifs, des lieux communs, des manipulations tout ça à travers le petit bout de la lorgnette (de vos intérêts) pour aboutir à un truc au final incorrect.

        C’est usant.

        PS: au fait, êtes vous au courant,Rageous, que la FAO (l’ONU donc) incite fortement depuis 2006 au développement de l’agriculture agroécologique pour faire face au défi de la sécurité alimentaire? , Rageous. votre modèle agricole chimique, pétrolier (et sur-irrigué) est à la fois dépassé, nuisible et dangereux

        Je cite la FAO :
        « Le rapport cite des modèles récents sur l’approvisionnement mondial qui montrent que l’agriculture biologique peut produire assez par tête d’habitant pour nourrir la population actuelle de la planète.

        “Ces modèles suggèrent que l’agriculture biologique a le potentiel de satisfaire la demande alimentaire mondiale, tout comme l’agriculture conventionnelle d’aujourd’hui, mais avec un impact mineur sur l’environnement”, selon la FAO. »

      • Pour répondre à Rageous :
        Nous ne savons et peut être plus nous bouger le cul pour assurer une culture propre.
        Les agriculteurs ne sont certainement pas les coupables, mais plutôt la conscience (ou plutôt l’ignorance, et/ou le déni collectif).
        C’est clair que nous devrions dédier plus de moyens à notre nourriture.
        Et heureusement certains agissent pour briser les abus et les intermédiaires.
        Nous sommes bien trop nombreux dans ce pays, le planning familial est bien à redéfinir en recentrant la présence humaine à quantité raisonnable dans l’équilibre de l’espace terrestre.
        Le problème est finalement selon moi que globalement l’innovation, l’argent et le pouvoir sont aux mains de non scrupuleux ou d’inconscients consommateurs individualistes prompts à la rétention du changement vertueux.

  8. MODELE DE LETTRE TYPE POUR LE PREFET ET MR CARCENAC SUR LE MODELE DE CELLE DU PRESIDENT DE L’ASSOCIATION DES MAIRES DU TARN

    Mr ou Mme …… le … novembre 2014
    citoyen non élu

    à Monsieur Thierry GENTILHOMME
    Préfet du Tarn
    et Monsieur Thierry CARCENAC
    Président du conseil général du Tarn

    Objet: opposition à votre démarche à Sivens

    Monsieur le Préfet , Monsieur le Président,

    Je tiens ,en tant que citoyen de la République Française tarnais (ou non) , à vous manifester très solennellement et peu chaleureusement mon opposition à vos actions et celles de vos services dans ce dossier de Sivens.

    Notre vote à l’élection de nos élus à tous les niveaux , communal, départemental, régional,national , ne nous exonère pas de veiller à ce que leurs décisions soient en adéquation avec l’intérêt général et que nos finances publiques ne soient pas dilapidées pour servir des intérêts privées et des lobbies.
    Leur donner carte blanche, ce serait affaiblir la démocratie . Nous avons le devoir moral de les remettre dans le droit chemin quand ils franchissent la ligne blanche et cela sans attendre l’échéance des élections suivantes pour les renvoyer dans leurs foyers.C’est le devoir d’alerte .

    Cette escalade de la violence policière face aux actions pacifistes des opposants sur le terrain a malheureusement ( et bêtement comme vous diriez) débouché sur la mort d’un jeune homme impliqué dans la défense de la nature au sein de FNE.

    On ne peut passer sous silence la destruction au forcing de la zone humide et de son écosystème , et surtout les menaces , les injures et les coups que les forces de police ont porté aux opposants dans nos si paisibles campagnes tarnaises que vous avez transformés en champs de bataille.

    En cette période d’engagement de la planète entière, engagement qui doit être suivi d’actions concrètes et pour limiter les effets du changement climatique que nos activités humaines amplifient, des programmes de rationalisation et d’économie sur tous les usages de l’eau doivent s’imposer à tous. Les générations futures nous remercierons d’avoir compris que nous devons nous adapter à la nature et non pas l’adapter à nous. En particulier nos modes de productions agricoles doivent être adaptées à nos territoires , à la nature de leur sol et de leur climat.

    Aussi , Monsieur le Préfet, Monsieur le Président du Conseil Général, je tiens à vous demander d’admettre , comme l’a montré le rapport des experts mandatés par Mme Ségolène Royal que ce projet est une erreur d’appréciation sur les besoins et les moyens d’y répondre. Je vous serai gré de ne pas persister dans cette obstination qui a déjà pris la vie d’un homme.

    Je vous prie Monsieur le Président du Conseil Général de croire à l’expression de mes sentiments empreints de tristesse devant un tel gâchis d’énergie et d’argent public en ces temps où vous demandez par ailleurs à vos électeurs de faire des efforts financiers.

    Je vous prie Monsieur le Préfet de croire en mon espoir de voir les provocations et les tensions s’apaiser malgré les appels à l’affrontement que l’on entend proférés çà et là sur les marchés ou dans les médias par certains élus et certains agriculteurs. J’espère que vous mettrez autant de diligence à réprimer les exactions de ces derniers.

  9. Au Testet on met en avant un certain type d’activité agricole(productivité) pour justifier la construction d’un barrage, ici dans le sud-manche, on met en avant la protection de la nature pour justifier l’arasement des deux barrages qui sont en place depuis 85 ans. Dans les deux cas ce sont les intérêts financiers qui priment. Ici il s’agit de supprimer une source d’électricité hydroélectrique, les magnats du nucléaire pourront ainsi dire en toute tranquillité que le nucléaire est nécessaire car les énergies renouvelables ne permettent pas d’assurer un besoin subit d’énergie(coup de froid etc.) Pourtant à peu de frais on pourrait multiplier par quatre la production de ces barrages, Le choix a ce jour est d’effacer les barrages au nom de la nature. Effacer les barrages en libérant sans traitement les boues chargées de métaux lourds(une usine de chrome pour pièces automobiles a déversé ses déchets pendant des années dans la Sélune) et de pesticides et engrais écoulés de l’agriculture intensive qui se fait sur le bassin versant de la Sélune.
    A Sivens on veut construire une retenue d’eau pour que quelques agriculteurs puissent mieux s’enchaîner au crédit agricole et aux multinationale de l’agroalimentaire. Pourtant le long du ruisseau(petite rivière) qui alimenterait le futur barrage, il y a déjà parait-il des petites retenues d’eau qui seraient peut-être suffisante pour permettre l’irrigation qui suffise à l’existence d’exploitations agricoles qui fonctionnent sur un modèle raisonné et raisonnable.
    Dans les deux cas l’intérêt de la décision qui a été prise en premier ( construction à Sivens, Arasement à Vezin) est celui du grand capital.
    Aujourd’hui, se battre contre le barrage du Testet où se battre contre l’arrasement du barrage de Vezin c’est se battre pour une société dans laquelle l’être humain compte plus que l’intérêt financier de tel où tel autre être humain, c’est aussi se battre pour une société dans laquelle l’être humain est conscient qui est une émanation de la nature et que tout le mal qu’il fait à la nature il se le fait à lui même.
    Se battre contre construction où arasement, c’est très bien! Pourtant cela doit nous obliger à imaginer la société qui doit se substituer cette société du progrès et de la croissance perpétuels, vestige du défunt vingtième siècle.
    En 2005, au moment du référendum sur le traité constitutionnel européen de nombreux groupe citoyens ont ont pris leur destinée en main pour finalement amener le peuple Français à être le premier à se prononcer contre ce traité. La traîtrise de nos politiques tous unis derrière le traité de Lisbonne nous a fait nous replier totalement désabusés. Où que nous soyons, REMETTONS EN MARCHE NOTRE RÉFLEXION CITOYENNE POUR CRÉER UNE SOCIÉTÉ OU L’ETRE HUMAIN PRIME. Que plus jamais il n’y ait de REMY FRAISSE

    • Vous m’excuserez, mais en terme de rapport à la nature les solutions viennent après un temps de vie et d’expérimentation « in situ ». Il ne s’agit pas d’imaginer des solutions globales, mais d’expérimenter des stratégies locales, évolutives en fonction des résultats et de l’évolution du contexte ( notament, le climat). Par ailleurs, depuis l’ère industrielle, les meilleures terres agricoles ont été confisquées pour être mis au tapin de l’agroalimentaire industriel. En outre, l’alimentation , même végétale, des humains n’a plus grand chose à voir avec ce qu’elle était autrefois (la plupart des légumes les plus consommés sont originaires d’amérique centrale et étaient donc inconnus au moins jusqu’en 1500).
      Quand au système des jardins potagers privés, vous constaterez, si vous prenez la peine de vous documenter, qu’il a permis d’éviter la famine en france sous l’occupation. En économie, le chemin le plus court, (quand le producteur est le consommateur) reste le plus vertueux.
      bien a vous

  10. CE N’EST PAS LA PEINE D’AVOIR TROP, ASSEZ C’EST SUFFISANT!
    La coupe est pleine, la Nature n’en peut plus.
    Croissance, croissance, croissance, ils n’ont que ce mot à la bouche.
    Les arbres ne montent pas jusqu’au ciel.
    Le temps est maintenant venu d’arrêter tous ces projets qui sont destinés à améliorer la production, le rendement, notre soit disant confort et patati et patata.
    Les rayons alimentaires des supermarchés sont pleins et produisent de plus en plus de déchets, d’obèses et de malades.
    Le barrage de Sivens : NON, NO, NIET!
    Et tout le reste, NDDL, 1000 vaches, OL LAND, GPSO, Golf de Tarnos…
    ZAD PARTOUT!

  11. Salut les p »tits bourgeois!
    Je vais d’abord répondre à galafe qui n’a pas bien compris mon propos.
    Je faisais remarquer que ce genre d’ouvrage n’est pas ciblé que pour les agris ACTUELS mais aussi pour les générations suivantes! Enfin, je le souhaite…
    Si le terme de retenue vs barrage vous chagrine sachez qu’un barrage à la base est un ouvrage d’art, en l’occurence ce n’est pas le cas ici.
    Pour ce qui est des poncifs ou manips, je pense au bout de 35 ans de métier dans une région sèche n’avoir pas de leçons à recevoir de votre part et surtout après avoir lu l’article des Inrocks qui vous fait passer pour des branquignoles.
    A propos de la FAO, il faudrait actualiser vos infos…
    Six mois de silence après ce rapport, Jacques Diouf, directeur général de la FAO apportait enfin un démenti à cette rumeur farfelue entretenue par certaines associations écologistes.
    Dans un communiqué de presse du 10 décembre 2007 la FAO a déclaré qu’elle n’avait aucune raison de croire que l’agriculture biologique puisse remplacer les systèmes agricoles traditionnels pour garantir la sécurité alimentaire mondiale, en aucun cas elle n’a prétendu qu’il est possible de nourrir toute la planète grâce à l’agriculture biologique.
    http://www.fao.org/Newsroom/fr/news/2007/1000726/index.html
    Après vous allez nous raconter que vous n’êtes pas manipulés?

    Je passe sur les relents malthusiens de Barbich juste lui dire que ses parents auraient mieux fait de s’abstenir.

    A chien agile,
    « En économie, le chemin le plus court, (quand le producteur est le consommateur) reste le plus vertueux. »
    Oui, bon, la culture vivrière n’est pas non plus un modèle de richesse, comme son nom l’indique elle permet juste de vivre, je pense que vous avez d’autres besoins que de manger!
    Vous imaginez s’il n’y avait pas Rungis ou les marchés gare dans les grandes villes le merdier que ce serait pour s’approvisionner?
    Comment ferez-vous pour votre café, votre thé?

    Toto, je me doutais bien en venant ici que j’étais dans l’antre de jeunes séduits par la Décroissance, enfin avec ses limites, hein…Ça va, ça vient avec bagnoles, portables, ordis, se refaire la cerise, récupérer son RSA, éventuellement retourner en cours, penser à passer chez Môman pour le linge cradingue, etc…
    Sinon quel exemple d’intolérance vos NON, NO, NIET, ça ressemble à s’y méprendre à du totalitarisme!
    😉 ça c’est pour galafe, sans prétention aucune.

    • @Rageous : La croyance qu’il faille augmenter les rendements pour « nourrir la planète » est fortement corrélée avec l’intention de faire croître la population. C’est évident. On se fait traiter de malthusien dès qu’on aborde le tabou de la natalité, facile.
      Il est clair que le système des machines a besoin de fabriquer de plus en plus d’êtres humains sur le modèle des animaux en batterie. Ces animaux, il faut leur produire de la nourriture, leur réserver un espace pour déféquer, et un espace pour produire : car il n’est pas question qu’ils soient oisifs et qu’ils n’en fassent à leur tête comme l’oiseau.
      Tout ce qui fait l’être humain, la conscience d’avoir conscience, la capacité de pensée autonome, disparaît pour laisser la place à l’univers de la poule industrielle. Cette mentalité qui pousse à faire croître ce type de productions, c’est comme un virus qui colonise l’esprit humain, qui en prend le contrôle.
      Étudier les dossiers de la FAO pour se faire une idée du type d’agriculture qu’il faut développer, c’est comme étudier les opinions des lièvres pour savoir quelle vie devrait mener un renard.

      • « La croyance qu’il faille augmenter les rendements pour « nourrir la planète » est fortement corrélée avec l’intention de faire croître la population. »
        On n’est pas dans une « croyance », ce sont les faits! Le nombre de gens qui ne mangent pas à leur faim ne cesse de diminuer malgré une population qui augmente, Je suppose que vous y êtes sensibles?
        A remarquer que quand le souci de s’alimenter s’atténue, il ouvre d’autres possibles comme s’instruire, gagner en autonomie, à l’accès aux biens & services, à la santé et au final à faire moins d’enfants. Tout ceci est bien corrélé!
        Si, si regardez les stats, les PVD voient leur natalité baisser au fur et à mesure que leur niveau de vie augmente. La théorie de Malthus en prend un coup!
        Ce n’est pas moi qui ait embrayé avec la FAO, je n’ai fait juste que rectifier une rumeur qui a depuis longtemps fait un flop sauf parmis vous visiblement…
        Un peu d’honnêteté intellectuelle ne fait pas de mal…
        D’autre part dans ce modèle que vous souhaitez voir disparaitre combien d’entre vous êtes prêts à travailler la terre? Je ne sais pas si vous avez remarqué mais le nombre d’actifs en agriculture a fortement diminué sans pour autant baisser la production, une prouesse! Je doute fort que votre système d’agriculture parallèle en fasse autant…
        Les « petits », les « faibles » , les « sans-dents » ne s’approvisionnent pas dans les biocoop, ni dans les amap, ceci étant réservé à une clientèle de nantis ou à celle n’ayant pas le souci de ces frais du quotidien qui plombent leur revenus.
        Une dernière chose puisque vous faite une objection à l’élevage et à l’agriculture en générale dit intensive, je vous ferais remarquer les dégâts causés par l’AB;
        Plus de 50 morts et près de 1000 personnes dialysés à vie à cause de graines germées bio contaminées par E.Coli, résultat d’une affaire qui s’est orientée d’entrée vers la production intensive (le concombre espagnol s’en souvient encore!), qui a fait perdre beaucoup de temps dans la recherche de la véritéet qui a encore une fois mis au ban toute une filière pas seulement en Espagne, en France des productions entières de maraichers sont parties à la décharge!
        Il demeure une dizaine de personnes oubliés des medias qui ont encore de graves séquelles pour avoir consommé de la farine de sarrasin bio contaminée par du datura…
        Sans parler des retraits de produits bio pour causes sanitaires de plus en plus courants:
        galettes de maïs, steack hachés, jambon, fromage de chèvre dont on ne dit pas qu’ils sont bio…
        Vous pouvez les retrouver ici :
        http://www.rappelsproduits.fr/retour-securite/liste-produits.php?rech_pas=5&dep=0
        Je veux bien qu’on ne soit pas très réceptif à l’industriel mais ce serait bien de balayer devant sa porte!
        Ne pas oublier qu’on mourrait au siècle dernier avec des conserves « maison », des céréales de mauvaises qualités, des pathologies animales transmissibles, etc. que l’AB impose un cahier des charges mais pas de devoirs de résultats.
        Les agris commencent à connaitre très bien les effets dévastateurs des mycotoxines des plantes quand elles ne sont pas traitées! Lisez Bruce Ames!
        http://www.nutranews.org/sujet.pl?id=1107
        En AB, ils ne voient le mal que dans les produits phyto et médicamenteux, tout en utilisant des molécules dites « naturelles » mais pas plus sympathiques la preuve, la roténone a été interdite, le neem l’est toujours (…) et le cuivre est en passe de l’être!

      • Rageous, vous êtes dans la croyance. Et la pire des croyances : vous êtes celui qui croit qu’il ne croit pas !
        Vous êtes nés ici ou là, avez vécu dans tel milieu, avez rencontré telles personnes, vous croyez un ensemble de choses en fonction de tout ceci et en particulier vous croyez qu’il faut augmenter les rendements pour nourrir la planète. C’est complètement faux de mon point de vue. Nous, en France, avec 15-20% de la SAU, on nourrit les français en fruits et en légumes, ce qui devrait constituer 80% de notre alimentation vu que les humains ont un tube digestif de frugivore (comme le singe). Bref, votre croyance n’est pas mieux que la mienne, elle amène à un monde complètement différent. Vous êtes dans la technocratie totalitaire : vous donnez toutes les activités humaines au monde des machines. Allez donc sur Mars, tout y est artificiel, et il n’y a pas d' »écolo » comme vous les appelez.

      • Rageous a dit : « D’autre part dans ce modèle que vous souhaitez voir disparaitre combien d’entre vous êtes prêts à travailler la terre? Je ne sais pas si vous avez remarqué mais le nombre d’actifs en agriculture a fortement diminué sans pour autant baisser la production, une prouesse! Je doute fort que votre système d’agriculture parallèle en fasse autant… »

        Oui un modèle autre que productiviste nécessitera beaucoup plus de paysans, d’agriculteurs.
        Travailler dans le modèle agricole industriel que vous défendez? peu de monde le veut, c’est tout le problème.
        Par contre, travailler dans un autre modèle où le travail du paysan serait valorisé, où il ne travaillerait pas seul avec des machines, où il pourrait éviter de se sur-endetter, où il ne dépendrait pas de subventions pour vivre, où l’accès à la terre pour de petites fermes serait favorisé etc….

        … il y en a sans doute beaucoup. A peu près tous ceux qui aujourd’hui font un travail de merde, sans aucun sens (voire dangereux) dans l’industrie.

      • Rageous a dit : « (…) Je ne sais pas si vous avez remarqué mais le nombre d’actifs en agriculture a fortement diminué sans pour autant baisser la production, une prouesse ! »
        « Prouesse » (!) résultant en grande partie du cannibalisme foncier encouragé par les normes d’agrobusiness de la PAC depuis des décennies, la rapacité des centrales d’achat des grandes enseignes commerciales, éliminateurs de la petite paysannerie, au terme de faillites, et de nombreux suicides chez les petits paysans endettés pour avoir essayé de « s’adapter » aux normes productivistes et « sanitaires »…. hypothèques du foncier par des banques comme le crédit agricole, revendu à des agriculteurs ou « groupements » mieux nantis et autres spéculateurs fonciers, cultivateurs de subventions, réparties de manière inique…
        La Révolution de 1789-1793 a aussi donné lieu dans certaines régions comme le nord à une révolution agraire partielle, permettant la création de communaux et de parcelles à l’usufruit des serfs émancipés, paysannerie vivrière qui permit à la petite paysannerie, notamment au cours de la révolution industrielle, au 19° siècle,
        1°) de garder une autonomie et de résister à la nouvelle forme d’exploitation salariale dans les mines et usines sidérurgiques des maîtres de forges, comme les capitalistes pro-Bourbons Wendels – Seillière & Co ;
        2°) de soutenir et soulager les douloureuses grèves des mineurs et leurs familles, souvent brisées ou réprimées dans le sang, notamment par un certain Clemenceau… Une agriculture vivrière émancipatrice, depuis toujours honnies par les puissants…

    • Rageous (=rageux en français) j’avais très bien compris votre propos suivant :
      Rageous : « Je faisais remarquer que ce genre d’ouvrage n’est pas ciblé que pour les agris ACTUELS mais aussi pour les générations suivantes! ».

      Permettez moi donc de vous expliquer plus amplement.

      Une poignée d’agriculteurs productivistes demeurera toujours… une poignée d’agriculteurs productivistes quand bien même cette génération sera remplacée (peut être) par une suivante.
      Autrement dit, ce barrage à un moment donné sera toujours utilisé par une poignée d’agro-industriels (disons 20 sur les 80 agriculteurs potentiellement recensés). Quant aux autres agriculteurs (les 60 donc) qui n’ont pas besoin de ce barrage, ils seront toujours largement plus nombreux que la poignée (les 20).

      Ce que vous tentez de faire c’est de vous contorsionner en additionnant toutes les générations de « ces poignées d’agriculteurs » qui se succèderont jusqu’à l’extinction de la vie humaine sur terre. Admirable ! Faites de mêmes avec tous les autres. Vous comprenez que votre raisonnement ne tient pas la route? C’est juste une manipulation grossière.

      Si le terme de retenue vs barrage vous chagrine sachez qu’un barrage à la base est un ouvrage d’art, en l’occurence ce n’est pas le cas ici.

      Le terme ne me chagrine pas. Je fais juste remarqué que la comm’ change depuis peu. C’est rigolo… et tellement habituel. Le barrage tel qu’il était nommé jusqu’à peu par vos ami.e.s se composera notamment d’un mur de 13m en surface (+4m dans le sol). Un mur en béton sera nécessaire (d’après ce que j’ai compris) et il sera recouvert de terre histoire de permettre à vos ami.e.s de faire de la comm’ pseudo écologique. A noter Que ce mur soit en béton ou en branchage-façon-castor, il n’en demeure pas moins que son objectif sera de « barrer » le tescou. Il s’agit bien d’un barrage quelque soit les nouvelles contorsions de langage que vous essayez d’effectuer (faites gaffe vous allez vous faire mal).

      Pour ce qui est des poncifs ou manips, je pense au bout de 35 ans de métier dans une région sèche n’avoir pas de leçons à recevoir de votre part

      Je ne vois pas le lien mais peu importe….

      Concernant la « région sèche » :
      -L’agro-industrie productiviste (incluant bien sûr celle ayant pour objectif l’alimentation des élevages industriels) est la plus grosse emettrice de gaz à effet de serre d’origine humaine (de mémoire de l’ordre de 40%). Ceci participe énormément au réchauffement climatique lui-même provoquant des sécheresses (cf. étiage du tescou)
      – L’agro-industrie productiviste a besoin d’énormément d’eau pour produire les cérélaes et légumes mis en avant par… l’agro-industrie (maïs, soja etc…). Ceci provoque des asséchements de cours d’eau de plus en plus prématuré et sévère (cf. le tescou)
      -vous et vos amis pleurnichez pour avoir un barrage qui servira…. à l’agro-industrie productiviste… qui participe aux sécheresses que vous dénoncer.
      « dieu se rit des hommes qui déplorent les effets dont ils chérissent les causes » Bossuet – XVIIs

      Venons en au sujet sérieux

      A propos de la FAO, il faudrait actualiser vos infos….

      D’abord, comme le dit « les bouilles » citer l’ONU-FAO sur ce sujet, c’est un peu comme demander à un constructeur de barrage s’il est pertinent de construire un barrage.
      L’ONU a été et est toujours bien entendu dans une logique de « développement » productiviste. Néanmoins, elle admet, études à l’appui, que l’agro-écologie est le modèle agricole qui nous permettra de nourrir la population. J’y reviens plus bas.
      Autre point à prendre en considération, l’ONU est une institution internationale fortement « travaillée » par les lobbyistes industriels et dans une très moindre mesure (les moyens sont disproportionnés) par les lobbyistes écologiques. Ceci participant sans doute à la mise au point de type « oui mais c’est pas tout à fait ça en fait » (un euphémisme) du directeur de la FAO. Cet euphémisme ne remet d’ailleurs pas du tout en cause les conclusions du rapport de 2006. Ce n’est pas du tout un flop tel que vous le martelez….

      …. car je reprends maintenant un communiqué du centre d’actualités de l’ONU du 8 mars 2011, qui fait état des conclusions de son rapporteur spécial pour l’alimentation, Olivier De Schutter :
      8 mars 2011 –
      « Aujourd’hui la preuve scientifique est faite que les méthodes agricoles écologiques surpassent l’utilisation des fertilisants chimiques dans la production alimentaire notamment dans les régions où la faim sévit », a-t-il ajouté.
      Selon l’expert, l’agriculture telle qu’elle est pratiquée aujourd’hui n’a pas de capacité de résilience face au changement climatique et ne s’avère donc pas « le meilleur choix aujourd’hui ».

      « Une grande partie de la communauté scientifique reconnaît l’impact positif de l’agriculture écologique sur la production alimentaire, la réduction de la pauvreté et le changement climatique, C’est ce dont nous avons besoin dans un monde de ressources limitées », a-t-il souligné.

      Pour l’expert, le problème de la faim dans le monde et du changement climatique ne se résoudront pas avec l’établissement de grandes fermes industrielles mais avec la mise en œuvre de projets écologiques adaptés aux petits producteurs.
      http://www.un.org/apps/newsFr/storyF.asp?NewsID=24662&Cr=agriculture&Cr1#.VGManfmG91Y

      Je vous retourne donc votre conseil en vous suggèrant d’actualiser vos propres infos.

      PS : Quant à votre « clin d’œil spécial galafe », j’ai vraiment l’impression d’être dans une cours d’école malgré vos « 35 ans de métier dans une région sèche » . Mais peu m’importe.

      • Galafe,
        désolée ça devient compliqué de répondre au bon endroit…
        Je répète que la FAO n’est pas mon sujet de référence, je n’ai fait juste que de rectifier une rumeur!
        Maintenant vous me balancez votre penseur, ex-rapporteur spécial des Nations-Unies, officine qui vous insupporte si j’ai bien compris, sauf que lui par contre il vous convient, c’est ça? Comme je vous comprends!
        Un autre promoteur de l’agroécologie qui fait l »éloge de la paysannerie en se goinfrant au passage dans les salons parisiens ou ailleurs pour prêcher la bonne parole.
        Un petit tour très critique ici s’impose:
        http://www.agriculture-environnement.fr/a-la-une,6/peut-on-nourrir-la-planete-grace-a-l-agroecologie,752.html

    • « Toto, je me doutais bien en venant ici que j’étais dans l’antre de jeunes séduits par la Décroissance, enfin avec ses limites, hein…Ça va, ça vient avec bagnoles, portables, ordis, se refaire la cerise, récupérer son RSA, éventuellement retourner en cours, penser à passer chez Môman pour le linge cradingue, etc…
      Sinon quel exemple d’intolérance vos NON, NO, NIET, ça ressemble à s’y méprendre à du totalitarisme! 😉 ça c’est pour galafe, sans prétention aucune. »

      Ayant eu l’honneur d’être cité par St Rageous, disciple du Dieu croissance, je suis de retour après un peu d’absence pour cause de récolte manuelle de mes dernières pommes de terre encore présentes au potager. Merci mon père de m’avoir incorporé aux « jeunes » séduits pas le Décroissance.
      A 55ans ma jeunesse envolée me récompense de quelques douleurs lombaires dues au maniement régulier de la bêche.
      Mes mollets sont certes encore bien musclés car entretenus par l’utilisation quotidienne de ma bicyclette.
      Je récupère mon RSA au potager (Radis, Salade, Aubergine) car j’ai arrêté tout esclavage salarié il y a 7 ans. Je mets un point (poing) d’honneur à ne percevoir aucunes aides de les tas.
      De cours je ne connais plus que ma basse-cour.
      Homme au foyer, travaillant dur du matin au soir. Mon épouse effectue quelques heures par mois pour rentrer quelques sous qui repartent de suite pour payer les biens et services non produit par l’autonomie.
      Vie sobre et modeste, proche du respect de la Nature, que nous sommes heureux!!!
      Fraternel jusqu’au bout je vous pardonne, humain Rageous, vos erreurs d’appréciations à mon égard et vous invite totalement à virer de bord. Il n’est pas trop tard.
      Votre Toto.

      • Au temps pour moi, Toto, et votre portrait plaisant, mais mon potager et ma basse-cour ne me suffisent pas, vivoter ne fait pas partie de mes objectifs, j’ai d’autres ambitions pour l’avenir et cette liberté là j’y tiens!

      • M’est avis que rageous, contrairement à ce qu’il prétend ou laisse entendre, n’est pas du style à bosser 10 heures par jour une bêche à la main ou le cul assis dans son tracteur….

        Lobbyiste, rageous?

  12. Rageous écrit « L’argent public appartient à tous mais ce n’est pas « tous » qui y contribue! »
    Votre modèle, selon lequel ce sont ceux qui possèdent le plus, qui donnent le plus, qui doivent avoir le plus de poids dans la décision, est non seulement faux, puisque tous ces gens qui sont à la fois promoteurs, décideurs et bénéficiaires, s’arrangent pour ne pas payer d’impôts, mais aussi sectaire puisque dans le trio « liberté, égalité, fraternité », vous venez d’enlever « égalité » et les deux autres tombent du même coup avec.
    On voit bien où vous voulez en venir. Sous l’apparence du technicien fort en technique, il y a ce marchand d’esclaves qui tente l’hypnose avant le coup de trique. Sous le fortiche en réthorique, le beau parleur, il y a celui à qui on a appris à commander, c-a-d à dominer, c-a-d à manipuler des esclaves. Comme en 1936 en Espagne, il va falloir que vous autres les enfants de Pétain, vous organisiez un génocide, sur les « mal-pensant », sur les gens comme nous qui ne vivrons jamais comme vos esclaves.

    • « Votre modèle, selon lequel ce sont ceux qui possèdent le plus, qui donnent le plus, qui doivent avoir le plus de poids dans la décision »
      Ne me faites pas dire ce que je n’ai pas dit!
      « s’arrangent pour ne pas payer d’impôts » comme d’autres « s’arrangent » pour toucher des allocs! 😉
      On tourne en rond là!
      Eh, doucement là sur l’esclavage! Que devrais-je dire quand je bosse 10 h/jour, 365j/an depuis 35 ans!
      Et Pétain prônait justement ce que vous défendez l’agriculture familiale alors revoyez vos classiques.
      De même que le concept d’écologie est né des délires du national socialisme!

      • Ceux qui s’arrangent pour ne pas payer des impôts font les lois. Ceux qui touchent les allocs les subissent. ET puis proportionnellement, on a la TVA qui est l’impôt le plus injuste. Je reste du côté de ceux qui ont si peu à perdre. Votre raisonnement ne se fonde pas sur des valeurs universelles mais des raisonnements sectaires qui visent à stigmatiser. Vous cherchez un bouc-émissaire ? Allez voir ailleurs ! Sur Mars ?

      • Rageous a dit : « Eh, doucement là sur l’esclavage! Que devrais-je dire quand je bosse 10 h/jour, 365j/an depuis 35 ans! »
        Pauvre vieux, qu’est-ce qu’on n’envie pas ta vie ! Tu auras une belle retraite, si le cancer ne te la vole pas, beaucoup d’argent, beaucoup de libertés, camping car, petits enfants et voyages à gogo. Ben nous, c’est aujourd’hui qu’on est libres ! Et il n’est pas question de vous laisser tomber : notre part on la fait, mais directement auprès des gens agés, sans passer par les fonds de pension qui dévastent la planète.

        Rageous a dit : « Et Pétain prônait justement ce que vous défendez l’agriculture familiale alors revoyez vos classiques.
        De même que le concept d’écologie est né des délires du national socialisme! »

        Avant tout, Pétain a capitulé parce qu’il craignait plus la révolte civile à Paris contre les incapables du gouvernement et des armées que les Allemands à Paris. Quand je dis « enfant de Pétain », c’est parce que vous aussi, vous craignez la révolte du peuple, vous avez cette peur du rouge et du bolchevik bien ancrée dans votre culture. Du coup, vous ,nous combattez sans nous connaître. Vous êtes capables de laisser faire un nouveau Pétain de Valls à cause de cette peur.

      • à des bouilles,
        C’est dommage de ne pas capter ce que j’ai dit mais ça confirme l’endoctrinement dont vous êtes sujet…
        Ma retraite devrait être en dessous de 600 €, je suis en pleine forme et je hais les campingcaristes! 🙂
        Par exemple un autre sujet pour lequel vous devez être très favorable je suppose et qui vous donnera une piste sur mon métier…

        Je crains pas la révolte du peuple! Je trouve navrant qu’une bande de « zonards » se servent de ce malheureux barrage comme faire-valoir à une lutte perdue d’avance. Vous devriez aller à Bercy directement, enfin! Vous y auriez bien plus de soutien!

      • Et vous, propriétaire terrien, vous vous servez de ce système de commentaire pour introduire le sujet du loup. Pas mieux ! Vous croyez qu’on va se solidariser avec vous en vous comportant de cette manière ?

      • Le novembre 13, 2014 à 09:00,
        tantquilyauradesbouilles dit :
        « Et vous, propriétaire terrien, vous vous servez de ce système de commentaire pour introduire le sujet du loup. Pas mieux ! Vous croyez qu’on va se solidariser avec vous en vous comportant de cette manière ? »

        Absolument pas!
        C’est juste pour vous montrer un autre exemple de l’irrationnalité abrutissante écolo, ses contradictions, ses approximations et ses mensonges tout en vous mettant sur la piste de ce qui fait mon activité depuis 35 ans et ce sur 170 ha en… fermage! 🙂

        « Si quelqu’un veut vous prendre votre soeur, supposez que vous ne soyez pas d’accord. C’est pareil.
        Même si on vous propose une ou deux femmes qui, selon les experts, feront parfaitement l’affaire de soeur en compensation.
        Toute votre démonstration, on s’en fout, vous êtes dans votre croyance. »

        Démonstration imparable! J’en suis toute ébaubie!
        Les lieux vous appartiendraient-ils pour vous y comporter de la sorte? !

        « La seule question qui se pose, c’est : comment on fait pour décider ??? »
        Commencez par apprendre à lire sans vos oeillères!

  13. Rageous, je crois qu’il faut arrêter les positions idéologiques, vous avez peut-être raison sur certains points mais la tête froide et sans préjugés, relisez les basiques sur ce barrage. Un bon début est la lettre de ce professeur en géosciences qui a pris la peine de relire tous les dossiers techniques. Il s’agit de Lucien Barbaroux. Son étude méticuleuse est impressionnante. Vous la trouverez listée en date du 10 novembre, sous le titre « réponse à J. Valax ».

    • Merci Eliane, je suppose avoir trouvé le « bon début » dans ce courrier de Lucien Barbaroux dont vous parlez?
      https://tantquilyauradesbouilles.files.wordpress.com/2014/11/sivens-pour-une-issue-raionnable.pdf

      Premier point, c’est assez gênant de lire un scientifique faire l’apologie d’études militantes comme FNE ou le GIEC et de le voir acquiescer les conclusions d’un rapport commandité, c’est à dire un rapport dont les auteurs ont obligation de conclure comme le ministère le veut. Le rapport a été écrit en 4 semaines seulement (contre 5 ans d’études pour le dossier CNPN et l’Arrêté Préfectoral – Dossier Loi sur l’Eau) par deux ingénieurs (un des Ponts et l’autre d’AgroParisTech…), c’est à dire deux illustres inconnus incompétents (en regard des avis et expertises sur le dossiers CNPN et de la DREAL)… C’est donc clairement une commande du ministère pour appuyer une décision déjà prise. Ce rapport est un torchon tout juste digne d’un étudiant de master… et encore !
      Par exemple :
      – Le rapport fait état de la présence de zones naturelles classées alors qu’en réalité il n’y a aucun classement naturel sur le site.
      – La rapport fait état d’une besoin en eau de 448 000 m3 (basé sur la moyenne des pompages actuels moins 100 000 m3 « sécurisés » par un autre barrage), tandis que l’étude du CG fait état d’un besoin de 726 000 m3 basé sur la demande extrême (2004) et une marche de sécurité (« réchauffement climatique ») de 15 %.
      – Le rapport fait état de 30 exploitations agricoles bénéficiaires du barrage en se basant sur seulement 6 contacts (une demi-douzaine) avec des agriculteurs. L’étude du CG fait état de 81 agriculteurs qui ont besoin de ce barrage en se basant sur les demandes annuels de pompage dans le Tescou…
      – Le rapport « des experts » fait état de deux avis négatifs du CNPN, mais fait silence sur le troisième avis positif.
      – Le rapport « des experts » propose un chapitre sur les mesures compensatoires environnementales… sans avoir présenté une seule fois les inventaires et les impacts … Mais tout en les critiquant !!!
      Le rapport « des experts » dit ne pas critiquer l’avis du CNPN, mais le fait pourtant !!! Ce rapport trouve qu’elles ne sont pas suffisantes… Tout en oubliant de prendre en comptes les création d’habitats sur le barrage lui-même ou le Tescou (Frayère à Lamproie de Planer, Forêt marécageuse à Aulne glutineux, mise en place d’ilots de senescence en forêt pour les pic et les chiroptères, mise en place de prairies sèches pour l’azuré du serpolet de 10 fois le superficie détruite; la création de deux bassins d’infiltration des eaux pluviales qui sont des zones humides, création de mares forestières pour les amphibiens comme les tritons, plantation d’arbres pour recréer les corridors de vols des chiroptères) soit des mesures compensatoires de plus de 15 ha supplémentaires !!!

      « Surdimensionné »… Seulement 34 ha… C’est peanuts !!!
      Dont 12 ha de « zones humides » qui ne sont en fait que des ripisylves (10 ha de forêts le long des berges du Tescou) de types Aulnaies marécageuses (c’est à dire de faible valeur écologique) et des prairies méso-hygrophiles (2 ha) soit les zones d’extension des crues du Tescou !!!
      http://www.collectif-testet.org/uploaded/CNPN/sivens-avis-dreal-md.pdf
      http://www.collectif-testet.org/uploaded/CNPN/sivens-dossierderogation.pdf
      http://www.cgedd.developpement-durable.gouv.fr/IMG/pdf/009953-01_rapport_cle22264d-1.pdf

      Pour ces piètres connaissances météorologiques du département (il évoque les effets cévenols qui sont bien plus à l’est, la preuve encore cette année!) il concède tout de même une mauvaise répartition de la pluvio et c’est justement ce problème qui fait tout l’intérêt de stocker l’eau quand elle est abondante pour la profiter en période sèche! Même un môme de 10 ans peut le comprendre!
      D’où le peu de crédit à porter à ce Pr qui finalement développe plus sur les « affaires » même celles d’un autre projet qui fait encore polémique que sur ses sujets dont il paraît être spécialiste. C’est un militant pour la cause et ça se voit!

      Alors pour « les positions idéologiques » faudra revoir tous les slogans et analyses que vous faite tous ici avant de me les faire porter!

      • @Rageous : Il y a des gens qui ne veulent pas détruire cette zone humide, le CNPN en tête.
        Si quelqu’un veut vous prendre votre soeur, supposez que vous ne soyez pas d’accord. C’est pareil.
        Même si on vous propose une ou deux femmes qui, selon les experts, feront parfaitement l’affaire de soeur en compensation.
        Toute votre démonstration, on s’en fout, vous êtes dans votre croyance.
        La seule question qui se pose, c’est : comment on fait pour décider ???

  14. Rageous a dit : « Plus de 50 morts et près de 1000 personnes dialysés à vie à cause de graines germées bio contaminées par E.Coli, résultat d’une affaire qui s’est orientée d’entrée vers la production intensive »

    Concernant e-coli.
    Cette bactérie est présente dans les tubes digestifs des ruminants et notamment des porcs. Losque ces porcs sont élevés de façon industrielle sur caillebotis (85% des élevages procins) pour récupération du lisier, une grande quantité de bactéries se retrouvent dans le lisier (à la différence du fumier).
    Ces élevages porcins sur caillebotis sont shootés aux antibiotiques ce qui rend les bactéries (notamment e-coli) ultra résistantes.
    La question est de savoir comment ce lisier industriel a pu se retrouve sur une culture dite bio.

    Les responsabilités concernant les morts et malades dus à E-coli sont donc plus à chercher du côté de l’agro-industrie (via l’élevage intensif porcin) et les logiques industrielles (dénaturation de bio par la logique marchande-maximisation-des-profits des centrales d’achat des hypermarchés et travail des lobbyistes pour faire changer les normes bio) que du côté de l’agriculture biologique.

      • Ok, ça pose question mais comparer une interdiction de baignade (préventive) à une hécatombe due au bio et c’est parce que son origine est bio qu’elle a été si longue à déterminer!

      • Cela pose question nous dit rageous. Encore un joli élément de langage / euphémisme.
        rageous rien ne prouve que l’intoxication alimentaire e-coli en allemagne qui a provoqué env. 50 morts que vous évoquez soit due au surpuissant lobby du bio qui a tout fait pour entraver les enquêtes comme vous le martelez avec nuance.

        Vous êtes risible.

        cf. mon commentaire posté ci-après pour les explications.
        « Le pathogène tueur de 2011 en Europe aurait été répandu volontairement ou accidentellement », source Dan Flynn dans Food Safety News du 30 avril 2014.

  15. Bonjour,
    @Tous : c’est dense. Respect
    Rageous, vous avez écrit :
    « D’autre part dans ce modèle que vous souhaitez voir disparaitre combien d’entre vous êtes prêts à travailler la terre? Je ne sais pas si vous avez remarqué mais le nombre d’actifs en agriculture a fortement diminué sans pour autant baisser la production, une prouesse! Je doute fort que votre système d’agriculture parallèle en fasse autant »

    Nous sommes bien d’accord… C’est ce que je vous ai écrit précédemment. Pourquoi des machines et des phytos ? Bien entre autre pour remplacer les mains qui ne désherbent plus et les yeux qui ne veillent plus.
    Je n’ai pas choisi de naître enfant gâté de parents paysans chevriers livrant à une coopérative à 40 kms pour faire des produits revendus à 10 kms de la ferme. Ce par ignorance du moment, par nécessité de faire bloc devant des sociétés de distribution qui pressent en permanence.

    Bien seule la volonté de chacun peut amener à un progrès. Pour que l’on se tienne à consommer moins de polluants, de meilleure qualité. Pour que nous nous bourrions, y mettons les mains pour cela et pour que le monde agricole puisse connaître plus de flexibilité et de revenus.

    L’homme est bien le seul animal dont l’activité pourrit l’espace commun, alors une dizaine de milliards… Si ça tient. Si les générations futures seront heureuses de l’espace qu’elles hériteront.

    Si les bourgeois, les politiques prenaient la bêche un peu.

    • Barbich
      « Si les bourgeois, les politiques prenaient la bêche un peu »
      Il me semble que ça a déjà été expérimenté avec les « intellectuels » maoïstes, pas une réussite…

  16. Galafe,
    inutile de tordre et de dévier les faits en cherchant à trouver une origine qui vous arrangerai notamment vers ce que vous haïssez le plus : l’élevage industriel!
    Il aura fallu en pleine crise allemande que dans la bonne ville de Bègles soit organisé un buffet avec des graines germées pour cibler enfin l’origine, parce que là encore c’est la même souche virulente d’E.Coli qu’en Allemagne qui a été détectée dans un lot de graines de Fenugrec bio importées d’Egypte, pays bien connu pour ses élevages de porcs…
    Rappel des faits
    http://amgar.blog.processalimentaire.com/contaminant-chimique/retour-sur-lepidemie-dinfections-a-escherichia-coli-entero-hemorragique-o104h4-liee-a-la-consommation-de-graines-germees-en-juin-2011-a-begles/

  17. rageous,

    Votre commentaire ne remet pas en cause ce que j’ai dit sur l’origine de la contamination des graines.

    Ca tombe bien, l’Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) évoque un contact avec «du matériel fécal d’origine humaine et/ou animale». Ca alors ?! surprenant non?

    Donc, poursuivons votre raisonnement :
    comme les Egyptiens n’élèvent pas -bien entendu- de cochons, c’est donc que les égyptiens eux mêmes ont fait caca sur les graines… c’est bien ça? …

    Je plaisante, je plaisante quoi qu’il en soit cette affaire n’est pas close car on nous apprend que :

    « Le pathogène tueur de 2011 en Europe aurait été répandu volontairement ou accidentellement », source Dan Flynn dans Food Safety News du 30 avril 2014.

    Et oui rebondissement de l’affaire e-coli….

    cf. lien ci-dessous, tiré du site dont vous nous avez fourni le lien précédent (je fournis le même site pour éviter de vous entendre dire que je cite des sites partisans.
    D’ailleurs, c’est exactement la raison pour laquelle je cite la FAO sur l’autre sujet qui nous occupe, rageous : à savoir pour éviter de vous entendre nous caricaturer -comme vous le faites depuis le début sur ce site- en disant que les sources ne proviennent que d’écolo-partisans qui vivent nus dans les arbres et qui descendent la nuit se nourrir des racines.)

    http://amgar.blog.processalimentaire.com/contaminant-chimique/retiur-les-causes-lepidemie-e-coli-o104h4-en-allemagne-cause-accidentelle-deliberee/

    pour finir, bien entendu, l’agriculture biologique peut entrainer des intoxications alimentaires. On ne remet pas ça en cause.
    Par contre….
    … une fois qu’on aura traité ce cas e-coli (semblant mettre en cause l’agriculture biologique) vous voulez bien qu’on nous aborde tous les autres cas d’intoxications alimentaires dues à l’agro-industrie?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s