[Mardi 9 Septembre] Bilan de la journée

Comme on en a marre de regarder tomber les arbres et de se faire défoncer en forêt, on a délocalisé la lutte aujourd’hui.

Action au Conseil Général. On est allé à Albi s’inviter dans les locaux du Conseil Général, en espérant que notre action allait faire revenir Carcenac (Thierry) de Paris pour nous rencontrer. On entre comme dans du beurre de tous les côtés et on met une belle pagaille en hurlant « Moratoire » et autres slogans bien sentis, en reconstituant dans l’escalier central une forêt avec les plantes en pot qui trainent de ci delà et en brassant le secrétariat de Thierry  pour obtenir un rendez vous et présenter nos revendications. 2-3 tags de-ci de-là et discussions avec le personnel.

Après un bon moment, on sent que la situation se tend, apparemment des ordres sont arrivés (on va dialoguer enfin ?) et des gars de la BAC, moins cool que la police municipale, se mettent en action en entreprenant de dégager le couloir menant au bureau de Thierry, bloqué par des copains et copines assises. Du coup, cela se met à chauffer. Comme c’est plus dur sans lacrymos et flashball, les flics nous jettent littéralement jusqu’à l’escalier. Là, on s’agrippe àr Guillaume Cros, un élu de la région qui nous suit depuis qques jours et qui fait rempart de son corps. Il est lui aussi balancé dans l’escalier. Confusion. Bousculade. Matraque. Echange de coups.  Un copain embarqué.

Puis cela se calme à nouveau, on est assis dans l’escalier, on bouge plus. Puis, c’est reparti, on se fait jeter manu miltari dans les escaliers. De dépit, on recule en résistant pacifiquement un max et en arrachant au passage les affiches de l’expo Jaurès qui sont là (le pauvre a du se retourner dans sa tombe plus d’une fois dans la matinée). On finit en montant au grillage et en chantant, avant de pique-niquer devant les portes closes.

Désolé Thierry pour les 2-3 pots de fleurs et les 2-3 tags, force est de constater que l’on n’a pas encore le niveau de la FNSEA niveau « saccage » !

Sur le site. Les GMs (toujour saussi énervés) et machines sont arrivés tôt. Le GIGN était là aussi et a délogé  les grimpeurs aux Perches (plates-formes à 18 mètres de haut, au centre du site). La caravane de la Bouille est expulsée mais on avait déjà déménagé pas loin.

Ailleurs. Avec les copains du Testet et les gendarmes d’Albi (sympas), visite au barrage de Fourrogues, sur la Vère. Construit par la CACG pour le CG puis déclaré illégal. Thierry a dit à son sujet « ce barrage n’existe pas ». Donc on a commencé à  démonter ce barrage hirs-la-loi. Quand nous serons des milliers sur le site, on s’y mettra plus sérieusement.

Demain. On attend du monde, si vous n’êtes dans aucune des actions prévues, RV à Barat à 5h du mat’.

On reste camper devant le Conseil Général jusqu’à nouvel ordre.

Notre communiqué à propos de la tambouille politique en cours.

 

 

Advertisements

16 réflexions au sujet de « [Mardi 9 Septembre] Bilan de la journée »

  1. Vos agissements sont une honte!
    Vous vous dites non violents??? Allez dire ça aux agents du CG que vous avez agressés et volés alors qu’ils ne faisaient que leur boulot! Vous etes irrespectueux et immondes!! Defendre une cause ok mais vos méthodes sont inadmissibles! S’attaquer à de pauvres agents c est honteux et ne revendiquez pas la defense du Testet là car ça n’a rien à voir! Les agents ne sont pas responsables! Ils financent pour la plupart vos actions en vous payant le RSA avec leurs impots!
    Vous allez leur rendre ce que vous avez volé??? Pfffff
    Vous ne savez meme pas ce que vous defendez!

      • Nous travaillons à sauver la zone humide, même déboisée, elle peut repousser si elle n’est pas inondée.
        Nous travaillons à faire économiser 10 millions d’euros à la collectivité.
        C’est dur, pas reconnu comme travail, pas rémunéré.
        Et vous, quel genre de travail vous faites ?

      • Impossible de répondre sous votre commentaire!
        Je/nous, les contribuables faisons le travail qui payera les dégâts que vous avez fait et remboursera ce que vous avez volé!
        Vous ne travaillez pas, vous dégradez, agressez, volez, ne vous étonnez pas des conséquences…et vous avez vous même commencé à dégrader la forêt il y a longtemps! Et ensuite, peu importe le fond de votre action, je m’insurge contre la forme! Vous ne vous rendez pas compte de ce que vous avez fait! Des agressions gratuites et des actes inadmissibles envers des agents et surtout vous avez terrorisé et bousculé des usagers du service public! Quelle est votre excuse pour eux??? Ils étaient là où il ne fallait pas être?? Arrêtez de mentir! Vous frappez les premiers!

      • Votre crâne est bourré de clichés. De nombreuses personnes qui s’opposent à ce barrage sont salariés ou indépendants. Arrêtez de regarder la télé et allez discuter calmement avec les gens qui campent devant le CG à Albi. Sortez de chez vous et de votre métro-boulot-chimio !

    • Encore une preuve de votre intelligence votre commentaire! Pour la chimio merci elle a fonctionné! Vous ne comprenez donc pas que ce dont je discute ne concerne en rien si oui ou non il faut un barrage? Là pour le coup, je n’ai nullement envie de rentrer dans ce débat! Ce que je condamne ce sont VOS agissements envers des gens qui n’y sont pour rien! Mais ça ça dépasse votre entendement! Vous en faites quoi des affaires que vous avez volées à des gens qui se sont trouvés là où il ne fallait pas?
      Et les gens sont obligés de travailler mais alors ça aussi ça vous dépasse! Les salariés présents???? Comment dire??? Réfléchissez vous allez trouver tout seul je pense! Vous êtes ridicules et les gens klaxonnent parce que c’est marrant c’est tout!
      Vous allez répondre sur les agressions et les vols commis ou pas?? non parce que sinon je me moque bien de ce que vous pourrez dire d’autre!

      • C’est quoi qui a été volé ? Un stylo ? Vous y étiez ?
        Quand aux agressions, il faudrait que les personnes du CG parlent d’elles-mêmes, de ce qu’elles ont vu et entendu.
        Allez voir le récit du Tarn Libre, on dirait que l’agresseur n’est pas vraiment qui vous pensez…

      • Je clos ici un débat stérile! La vérité triomphe toujours! Les Tarnais savent que vous avez agressé des agents, tout saccagé et volé! cela me suffit! Vous ne le reconnaissez pas? Tant pis…Vous n’en êtes que plus ridicules!
        Bon vent!

      • Haha merci pour la blague! Je vais l’envoyer à rire et chansons! Se planquer derrière des cagoules pour taguer (cf presse) c est vrai c est pas de la « debine ».

  2. Merci par votre resistance de nous faire comprendre que l’on est pas en démocratie !
    écoeurée par toute cette violence des GM contre des « citoyens français et TARNAIS.
    On doit ferner notre gueule pour laisser les requins (cacg) et tous les « petits » requins locaux
    qui veulent leur part du GATEAU. Le lac et le barrage : C’est pour qu’ils se goinfrent de l’argent des citoyens. Courage
    je suis venue à Barat. je viens au CG 81 joelle de Lisle sur Tarn

  3. On aimerait beaucoup que les gendarmes de toutes sortes se retournent contre leurs employeurs et se mettent du côté du peuple dont ils sont issus.

    Pour un salaire de misère, ils ne peuvent pas continuer à assumer leur mauvais choix professionnel.

    Gens d’armes ! Redevenez des gens normaux ! Démissionnez !
    Soutenez le peuple contre la dictature du Toutargent , de la corruption, des mensonges, des privilèges honteux !

    Quittez la prison de votre uniforme sur la rive maudite du Tescou, changez de rive, venez nus, nous vous habillerons de manière plus décente !

  4. Proposition de réponse au commentaire de M. Calcel (mail circulé sur bouilles interne):
    Salut à tou-tes,
    j’étais présent à l’action CG 81 hier et tiens à exprimer mon profond désaccord aux remarques de M. Seb Calcel dans son mail du 10/09 en copie ci-après.
    On peut lire dans ce mail une tentative d’intimidation ou de décrébilisation de notre action et de notre mouvement, objectif prévisible dans le contexte actuel de guerre d’image entre pro et opposants.

    Nous aurons très bientôt (sinon déjà) nos films de l’ensemble de l’action et pourrons alors analyser et commenter ensemble voire publiquement les images. On peut aussi demander à voir les images citées par ce M. Calcel.
    – oui: un groupe d’opposants est rentré en demandant à rencontrer M. Carcenac avec force bruits, comme dans toute manif sauvage! L’objectif de l’action était -faut-il le rappeler- de faire du bruit sur le fond du projet, d’aleter le public et les décideurs en somme, pour forcer le débat public contradictoire qui n’a jamais été proposé.

    – oui: une tapisserie a été taguée, des pots de fleurs renversés. On peut aussi reprendre le commentaire de cette employée du CG, horrifiée devant de la terre renversée sur les carrés de moquette grise: « c’est un massacre! » et se demander s’il est juste ou excessif. Faut-il proposer à Mme ou M. de visiter la rive gauche du Tescu au niveau du lieu-dit Barat pour se donner une meilleur idée des dommages irréversibles provoqués par l’autisme du CG? Ou faut-il leur obtenir des visas pour Gaza, pour aller rencontrer les familles des 2,140 victimes des massacres dûs aux bombardements israéliens cet été ?

    – non: une prise d’otage, ce n’est pas ça. Les employés ont tous été encouraé-es à se positionner librement, se solidariser ou non avec l’action et les revendications, et laissé-es libres de quitter le CG à leur demande. Aucun-e d’entre eux n’a été menacé, forcé à rester ou a fortiori sequestré. Une prise d’otage, c’est par exemple quand une personne en force une autre sous la menace d’une arme à aller quelque part ou faire quelque chose contre son gré. La prise d’otage implique la mise en danger de l’intégrité physique, ce qui ne peut en l’occurrence pas s’appliquer aux actes des manifestants contre les employés mais plutôt aux forces de police déployés par la suite, à l’encontre de l’ensemble des personnes sur place.

    – non, les manifestants n’avaient pas prévu d’armes, et ne portaient aucun « ant en fer » ou barres. Mais pour certain-es effectivement de quoi masquer son visage. On peut rappeler le contexte décennal d’accélération et d’élargissement des dispositifs et technologies de surveillance limitant de plus en plus les libertés individuelles et collectives.

    – non, nous ne nous sommes pas rués sur les forces de l’ordre. Nous étions présent-es au RDC et au 1er étage, notamment sur des fauteuils au sommet des escaliers dans une mise en scène du pouvoir arrogant, occupés à scander (oui) et discuter (oui) avec les employés et avons aussi pris le temps de discuter avec les forces de police déployées. Comme le montrent les images, des tactiques de blocage non-violent ont été utilisées (tortue, bloc, nudité partielle, …) et les violences ont été, à l’exception du coup de poing d’une personne désormais poursuivi pénalement pour son acte, dans leur quasi-totalité le fait des forces de police contre les occupants du CG.

    Les revendications sont inchangées:
    MORATOIRE immédiat sur les travaux de déboisement, défrichage préalables aux travaux de construction du barrage de Sivens,
    REEVALUATION du dossier au fond garantie par une expertise indépendante.

    GARDAREM LO TESTET
    amicalement, un-e habitant-e de la forêt

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s