[Mardi 4 novembre] Actus / Infos

Ce soir à 18h à Paris, des opposants au barrage seront reçus par le ministère de l’écologie. Nous avons été informé des revendications qui y seront déposées : liste des revendications 4 nov 2014. Aucune de ces personnes ne représente le collectif d’occupation de la vallée du Testet, avec toutes ses nuances. Dimanche 2 novembre, l’assemblée du mouvement du Testet a acté qu’elle ne se laissera pas prendre au piège de la démocratie technique. Nous n’attendons rien d’un Premier Ministre qui a donné son feu vert pour l’utilisation de forces armées violentes contre nous, qui tente aujourd’hui de maquiller le meurtre de Rémi en une sorte d’accident « regrettable ». Nous sommes toujours plus nombreux à prendre confiance dans notre capacité à déjouer ces pièges du « cause toujours ». Les médias bourgeois peuvent bien continuer à créer le spectacle de démocratie. Cela ne changera rien à l’évolution des consciences. Le masque de l’état est tombé au Testet, révélant l’ignoble visage du pouvoir central, sa domination totalement arbitraire, sa mentalité de marchands d’esclaves, son vil désir de toute-puissance absolue, sa haine de notre culture populaire, paysanne, irréductiblement ancrée dans la terre.

Bonjour les bouilles,
Voila suite a la manif de samedi a Toulouse, je me suis retrouvé en GAV pendant 24h suivi d’une nuit a la maison d’arrêt de SEYSSES , avec Charlie le clown, je vous promet que j’avais réellement peur, et lundi aprem comparution au tribunal de Toulouse, et donc je tiens réellement a remercier toute les personnes présentes en notre soutien, mille merci. Lâcher rien la lutte continue.
Kevin

Nouveau procès à 14h aujourd’hui mardi, RV devant le TGI, métro « palais de justice » comme hier. On connaît le résultat de deux comparutions immédiates de lundi. Un clown est poursuivi par quatre policiers pour « violences agravées » (jets de pierre) et refus d’ADN. Le juge l’a condamné à 6 mois de prison dont 4 mois avec sursis, plus 100 euros d’amende pour chaque policier, sur la seule base des déclarations des policiers. L’autre est condamné à 4 mois de prison dont 2 mois avec sursis. Une perle du procureur : il avait des dreadlocks, c’est le « look des casseurs » selon lui. Les deux manifestants ont passé la nuit en prison à Seysses, au lieu d’être gardés au commissariat, un peu comme s’ils étaient déjà coupables…C’est le juge d’application des peines qui décidera s’ils feront de la prison ferme ou pas. Ce pourrait être contrôle judiciaire ou TIG. Ce soir, ils sont sortis. Un autre, Thomas, a vu son procès reporté au 15 décembre, avec mandat de dépôt : enfermé. Courage !

Plus que jamais d’actualité : Appel à participer à la journée du 22/11, contre les répressions policières. La ZAD du Testet lance également un Appel à une coordination des Zones à Défendre, à diffuser.

Un recensement est ouvert pendant un mois pour nous signaler les amendes et destructions importantes d’effets personnels subies pendant des actions collectives. On réfléchit à mettre en place une caisse de solidarité pour dédommager.

Liste des besoins de la ZAD à consulter ici !

À propos des manifestations :

On reçoit des communiqués :

On reçoit des  textes :

 Articles dans la presse :

Textes de référence des promoteurs/décideurs/bénéficiaires du projet de barrage :

Soutiens et rassemblement à venir partout en France et en Europe  :

-Et à Paris c’était comment ? Communiqué de l’assemblée en lutte.

  • Paris /Montreuil : assemblée générale  ce mardi 4 novembre à la Parole Errante à 19h, 9 rue François Debergue 93100 Montreuil.
  • Caen : après la manif de vendredi, réunion mercredi 5 à 18h, batiment Lettres, arrêt de tram Université. Tract ici : Ni oubli ni pardon.
  • Bourges : mercredi 5 novembre 16h, place du 8 mai 1945 (rond point en haut de Séraucourt / MCB). Rassemblement en hommage et à la mémoire de Rémi Fraisse. Lecture, plantation d’un arbre, dépôts de témoignages, recueillement, pot du souvenir. Lettre et pétition sur place. Appel à tous les guitaristes (ou autre) locaux pour accompagner cet hommage. Pas de drapeaux d’organisations.
  • Castres : mercredi 5 novembre 17h30 devant la sous-préfecture ; Nous montrerons, dans le calme, notre opposition à ce projet, au déni de démocratie, à la violence . . .en particulier la violence d’Etat, la violence policière qui sévit depuis début septembre sur ce chantier. . . Une bougie. . .une pancarte . . .un mot, écrit ou dit . . . (plutôt que nos drapeaux et nos banderoles. . .)  Pour Rémi. . .
  • Mirande : jeudi 6 novembre 10H place de l’ Astarac ; bienvenus à tous et surtout lycéens lycéènes – FLYER
  • Gap : jeudi 6 novembre 18h, salle de la mairie, réunion discussion soutien ZAD du Testet – affiche détaillée
  • Lorient : jeudi 6 novembre 18h30 devant la Préfecture pour Rémi Fraisse opposant au barrage de Sivens, décédé au cours de la lutte le 26 octobre (annonce)
  • Marseille : vendredi 7 novembre 18h au Kiosk des réformés ; A Rémi, A la Vie, A nous autres! Si aujourd’hui c’est toute la France qui gronde, c’est que mater les révoltes et les vies qui s’y lient à coup de mort et de mutilation, ne peut pas nous laisser insensibles. Il y a au fond de nous bien plus que de la tristesse. Il y a tout ce qui est nécessaire pour que cette mort ne soit pas une de plus mais la dernière. C’est l’avenir des luttes et de nos vies qui est en jeu. Ne pas se résigner face aux violences policières, face à ces menaces de mort, mais au contraire se rassembler de plus en plus nombreux pour faire mouvement et faire force, à Marseille comme partout en France. Venez avec l’intelligence de vos tripes! N’oubliez pas de vous couvrir le visage, le mistral donne le rhume.
  • Angers : vendredi 7 novembre 17h30, Fontaine du jardin du Mail. merci de venir seul(e) entre ami(e)s ou en famille avec une bougie ou une fleur. Hommage silencieux, seuls des poèmes seront lus en sa mémoire. Ni banderoles, ni messages de haine.
à Marseille...

à Marseille…

 

 

à Rome...

à Rome…

 

à Barcelone...

à Barcelone…

 

en Allemagne...

en Allemagne…

jutopie

Aux jardins d’Utopie, à Grenoble

STOP Sivens

Aux jardins d'utopie à Grenoble

Aux jardins d’utopie à Grenoble (galerie de photos)

« SI UN HOMME MARCHE DANS LA FORET PAR AMOUR POUR ELLE PENDANT LA MOITIE DU JOUR, IL RISQUE FORT D’ETRE CONSIDERE COMME
UN TIR-AU-FLANC.

MAIS S’IL PASSE TOUTE SA JOURNEE A SPECULER, A RASER CETTE FORET ET A RENDRE LA TERRE CHAUVE AVANT L’HEURE, ON LE TIENDRA POUR UNE CITOYEN INDUSTRIEUX ET ENTREPRENANT.

COMME SI UNE VILLE N’AVAIT D’AUTRE INTERET POUR SES FORETS QUE DE LES ABATTRE. »

Henri David Thoreau.
« La vie sans principe »
1863

[Lundi 3 Mars] Rassemblement au TGI d’Albi

Vendredi 28 février, au Tribunal de Grande Instance d’Albi, la procédure d’expulsion du camp de la Bouillonante (en lutte pour empêcher la construction du barrage du Testet) a été attaquée pour vice de forme. Le juge du TGI a accepté de prendre en compte la requête. Rappelons brièvement qu’aucun huissier n’est passé au camp pour constater la résidence, ce qui rendait cette expulsion illégale.

Le juge a reporté l’audience à ce Lundi 3 Mars à la demande du Conseil Général du Tarn. CG et Préfecture sont assignés!

Soyons nombreux Lundi 3 Mars à 11 H devant le TGI d’Albi.

« Si on leur fait perdre quelques semaines, si on arrive à réunir une forte mobilisation dans les jours et les semaines qui viennent on a vraiment une victoire à notre portée ».

Ce barrage doit inonder et détruire plus de 30 hectares de forêt classée zone humide et servir de réservoir d’eau à 25 (!!!) maïsiculteurs pour leur arrosage et dilution des intrants. Un racket de millions d’euros d’argent public, un vrai projet inutile de bout en bout. Et il nous serait imposé?

la-bouillonnate0211Sur le terrain, un nouveau campement est en cours de construction sur la parcelle d’en face. Venez-nous aider dès que possible. On a besoin de palettes, matériaux de construction en tous genres, nourriture, pharmacie et de bonne volonté. Équipez-vous de bottes, vêtements de pluie, lampe frontale, …

Ami.e, camarade ou sympathisant.e, nous te rappelons que tu peux être tenu.e au courant des nouvelles, activités et urgences de la ZAD du Testet en nous envoyant ton email à collectifbouilles@riseup.net