[Dimanche 1er février 2015] Des miliciens bloquent les entrées à la Zad !!

7/2/15 :

5/2/15 :

Dimanche après-midi 1er février la gendarmerie a pris en flagrant délit un individu qui tailladait des pneus au cutter sur la D14 à quelques km de l’entrée « Maison Forestière de Sivens » en direction de la commune des Barrières. Il a été auditionné par le gendarme : Comme mobile, il a déclaré qu’il croyait que le véhicule appartenait à une personne s’opposant au barrage.

Dimanche 1er février 2015 : blocage de la route par une escadrille cosmopolite de pro-barrages et de milichiens

Dimanche 1er février 2015 : blocage de la route par une escadrille cosmopolite de pro-barrages et de milichiens

1er février : les flics empêchent les gens de sortir et de rentrer de la vallée du Testet

1er février : les flics empêchent les gens de sortir et de rentrer de la vallée du Testet

Autre témoignage :

A la nature et pour une agriculture solidaire.

Comme citoyen,je suis stupéfait de constater que la gestion des problèmes par les autorités de ce département ne fait qu’empirer. Ayant été refoulé par les nervis de la fdsea , cdja, chasseurs  qui m’ ont empêché de rendre visite à un éleveur et de participer à la journée mondiale des zones humides je me suis trouvé faire le point de la situation dans un lieu privé à Gaillac,

C’est alors que le corps d’élite de la gendarmerie de Gaillac a missionné un groupe de soldats,  sans doute mal informés ils ont choisi de forcer des personnes en réunion plutôt que de courser les miliciens  armés de barres de fer.

Dans leur action emportés par un élan guerrier, ils ont  exhibé toutes sortes d’armement et notamment un pistolet Taser avec lequel ils ont
courageusement menacés directement un homme âgé qui était venir s’ enquérir des raisons de ce vacarme.

Je veux rappeler aux autorités qui abusent et à mauvais escient dans cette circonstance de l’usage des forces de l’ordre que le Taser est une arme létale et  cause de plusieurs décès. Il serait temps d’en démunir ces corps de gendarmerie dont le comportement s’apparente trop souvent à celui de troupes d’occupations passant à l’assaut. Une bavure est si vite arrivée, force est de constater que les événements du mois d’octobre n’ont pas servis de leçon.

Combien vous faudra t-il de victimes avant que vous ne renonciez à la violence.

Car utiliser les milices pour justifier des dérapages et l’intervention des forces de l’ordre à sivens ne résoudra pas les problèmes que pose pour la société et son environnement les excès de l’agriculture industrielle. Je  demande que le corps de gendarmerie de Gaillac soit  dissous et la police assurée par des personnes faisant preuve de plus de modération, de moins de parti pris .

La ministre de la justice devrait se pencher sur le cas d’élus locaux qui outrepassent leur fonction en validant et couvrant ces actes de violences.

Pascal agriculteur et éleveur

Autre témoignage :

Suite aux violences qui ont eu lieu à Sivens ce dimanche 1° février,
Je me permet de vous adresser quelques informations
Présent sur les lieux, j’ai pu moi-même constater le support de la
gendarmerie aux agriculteurs «pro-barrage» et aux miliciens pour entraver la circulation sur toutes les voies publiques donnant accès au site de Sivens.
J’ai pu entendre les propos chargés de menaces des « pro-barrage », voir les violences exercés par ces milices armées et constater la passivité à la limite de la complicité des gendarmes.

Devant la gendarmerie de Gaillac, les violences en toutes impunités des mêmes 5 voyous arborant des sweat-shirt noir avec dans le dos «Brigade antiPelluts -Soutien aux gendarmes de Sivens» ne peuvent que mener à des débordements.

Après l’agression d’un jeune photo-journaliste et destruction de son matériel, l’agression de deux autres personnes dont une journaliste, trois français d’origine maghrébine, un élu, maire d’une commune du Tarn, menacé et dommages causés sur son véhicule à coup de barre de fer… des vandalismes sur d’autres véhicules…

Nous nous sommes sentis tous en danger. Nous sommes tous témoins, en France devant une gendarmerie des personnes ont été molesté, traumatisés.
Nous avons vu la gendarmerie attendre sciemment que la situation dégénère avant d’intervenir.
Nous avons vu les gendarmes cerner les personnes pacifiques et laisser les 5 voyous partir sans être inquiétés.
Les gendarmes ont absolument refusé d’enregistrer des plaintes autres que de dégradation de matériel.

Il y a des recours, créé par l’EU, une instance existe dans tous les
pays de l’EU, pour défendre les droits des usagers des services
publics.
Le Défenseur des droits est chargé d’améliorer les relations entre le citoyen, l’administration et le service public, notamment par la médiation.
http://www.defenseurdesdroits.fr/connaitre-son-action/la-mediation-avec-les-services-publics/presentation

C’est le meilleur moyen de dénoncer officiellement les faits d’hier.
De lutter contre les formations de milices fascistes soutenues par les forces de l’ordre, lutter contre toutes formes de violence et pire encore racistes.

La plainte pour être recevable doit être adressée contre le Préfet du Tarn.

A bientôt.

Nous nous devons d’être solidaires, d’informer et d’agir.

Sige Aeon

4/2/15 :

3/2/15 :

  • Communiqués du PIF (Pelluts International Front), du PAF et du POUF.
  • 3/2/15 : Une dame venue de loin pour voir un membre de sa famille sur la ZAD, profitant de la journée d’événements organisés, s’est vue bloquée, encerclée par les milichiens, menacée ; les gendarmes sont intervenus pour qu’elle puisse… repartir. Aujourd’hui, cette mère de famille a peur pour sa fille à cause de ce qu’elle a vu. Et voilà ce qu’elle a vu : quelques rares photos de cette journée « mexicaine » au Testet :
nouveau

Voilà l’élue Pascale Puybasset, adjointe au maire de Lisle-sur-Tarn en rouge, présidente de l’AVET (Association Vie Eau Tescou), entourée par les pro-barrage de l’association, des milichiens et la gendarmerie. La manifestation bloquante était-elle déclarée en Préfecture ? Pour quelles raisons ce blocage ? Où sont les tracts, les justifications d’une telle entrave ?

Voilà ce qu’on peut lire sur le site http://testet-sivens.com :

« La tension monte au sein des riverains que la presse locale surnomme les « Pro-Barrage », « On n’en a rien à foutre du barrage, nous, ce qu’on veut, c’est que les zadistes dégagent » revendiquent la plus part des riverains, « il est innacceptable qu’une minorité d’anarchistes, voyous, voire même un ou deux paysans « paumés » qui les soutiennent, puissent dicter au peuple comment on doit penser, agir. eh ben NON, BASTA !, VOLEM VIVRE AL PAÏS !… »

La présence de Pascale Puybasset, présidente de l’AVET, de ses collègues de l’association démontre le contraire : ils sont là pour le barrage, depuis le début. Ils disent qu’ils aiment leur pays mais ils défoncent la zone humide et après ils viennent la queue entre les jambes réclamer leur vallée comme un dû, le fameux « on est chez nous »… Mais si vous y teniez tellement à votre « chez vous », fallait pas vouloir ce projet de « retenue », non ?

puybasset-and-co

Pascale Puybasset en discussion avec ses milichiens qui bloquent la voie publique sous le regard des gendarmes.

Qui sont les terroristes ? écrivait-on le 14 décembre 2013, il y a déjà plus d’un an. Voyez les photos de l’endroit de la digue ce jour-là. Et regardez ce qu’ils en ont fait aujourd’hui…

PASCALE PUYBASSET A-T-ELLE LU LE RAPPORT FORRAY-RATHOUIS ? NON ?

Témoignage :

Bonjour,

Souhaitant participer à la Journée des Zones Humides pour assister à des animations découverte du milieu et me tenir au courant de l’évolution du projet de barrage de Sivens je me suis rendu au lieu dit Barat.

 

Là, comme d’autres, je me suis vu interdire, par des partisans du projet de barrage, la libre circulation sur la départementale D32. Je n’étais pas informé de leur présence. Si, après m’être présenté, j’ai pu débattre avec certaines personnes, je me suis fait insulter et menacer par quelques autres. Menaces verbales et menaces physiques. Certains ont photographié mon véhicule.

 

Ne cherchant pas la provocation, je suis retourné directement à Gaillac où j’ai retrouvé d’autres opposants au barrage. Peu de temps après (aurai-je été suivi?) des « pro-barrage » circulaient dans les rues de Gaillac armés de barres en fer et manches de pioches. En tant qu’élu, Maire de St Amancet (Tarn), j’ai essayé de m’interposer alors qu’ils voulaient s’en prendre à des jeunes. J’ai été à nouveau menacé. Les gendarmes sont intervenus sans désarmer ces hommes. Puis, sous prétexte d’une agression sur un « pro-barrage » (fait encore à prouver…) les gendarmes ont tenté de pénétrer à l’intérieur d’un appartement privé où se tenait une réunion.

 

Quand j’ai rejoint mon véhicule, rue des Côtes du Tarn à Gaillac, j’ai constaté que le pare-brise et une vitre latérale avaient été détruites à coup de barre. Les impacts sur le pare-brise ne prêtent pas à confusion.

 

Accompagné par quelques personnes, je suis allé déposer une plainte à la gendarmerie de Gaillac. Quelques minutes après ma sortie des bâtiments de la gendarmerie, les mêmes hommes, armés des mêmes ustensiles, sont arrivés devant la Gendarmerie. Malgré mes appels à l’aide dans l’interphone, les gendarmes ne sont sortis que lors de l’agression d’un photo-journaliste stagiaire qui tentait de faire des images. Les gendarmes ont séparé les deux groupes et ont laissé partir les agresseurs. Connaîtrons-nous leurs identités? Seront-ils inquiétés ou devons nous attendre un nouveau drame?

 

Une sale journée, très inquiétante si des miliciens armés (en treillis, brassards oranges, sweat-shirt noir à cagoule avec un logo «Brigade antiPelluts -Soutien aux gendarmes de Sivens») peuvent faire régner la terreur dans une ville comme Gaillac. J’ai été choqué, il y a déjà quelques mois, par la violence développée autour de Sivens, et ceci quelque soit le bord. En tant que citoyen et maire, c’est pour moi inacceptable. Des opinions différentes concernant un projet de barrage doivent pouvoir s’exprimer et ne justifient aucune violence et dégradations!

Je continuerai à lutter dans ce sens quelques soient les menaces. Bien cordialement,

Patrick Rossignol — Ferme de sejour « En Rives » Patrick Rossignol St Amancet 81110 Dourgne Tel : +33(0)5 63 50 11 21 Courriel :pr@enrives.eu

Autre Témoigagne :

Les gendarmes se sont pointés comme des dingues (une dizaines) au pied de la réu qui se tenait en centre ville accompagnés par des fafs (peut-être était-ce des gendarmes déguisés autrement ?) qui nous filmaient et qu’étaient « déguisés » avec des sweats comme çà. Sur les lieux, auparavant certains avaient collé des auto-collants fachos du MAS (mouvement d’action sociale). Salut à vous et bon courage.

soutiengendarmesSivens

[18h] Un communiqué de membres de la coordination des opposants et PG 81, Tarn 81. Pro-barrages et gendarmes : même combat ?
A lire notamment pour prendre  connaissance des circonstances rocambolesques dans lesquelles s’est tenue l’AG cet après midi…

LES PROS par Seb T (01-02-2015)

LES PROS par Seb T (01-02-2015)

[17h] Gaillac : alors que l’on attend les copains en train de déposer à la gendarmerie, 5 gros bras débarquent en véhicules, très excités, dont un armé d’une barre de fer. Brassard orange, sweat shirt noir à cagoule, avec logo « Brigade anti Pelluts – Soutien aux gendarmes de Sivens ». C’est la milice. Ils nous provoquent. On essaie de discuter tant bien que mal, en se demandant qd les gendarmes (qui observent depuis l’accueil de la gendarmerie) vont intervenir. Finalement ils rappliquent alors qu’un copain se fait fracasser son appareil photo par un milicien …C’est nous les méchants apparemment, les gendarmes sont culs et chemises avec  la milice. Ils escamotent la barre de fer et raccompagnent ces messieurs à leur véhicules. Hallucinant.
Du coup, on attend le copain journaliste qui dépose plainte à son tour !

[16h] RENDEZ-VOUS devant la gendarmerie à Gaillac, la convergence des résistants va porter plainte contre les nombreuses exactions perpétrées ce matin par les miliciens pro-barrages avec la complicité des forces de l’ordre aux abords de la vallée du Testet. Ce matin, un maire d’une commune du Tarn, s’est fait agressé par les miliciens pro-barrage , s’est fait casser pare-brise et vitre latérale de son véhicule. Un militant retraité s’est vu ouvrir la voiture par les miliciens qui lui ont volé des affaires personnelles qui étaient à l’intérieur. Plusieurs personnes ont été violemment bousculées, empêchées de filmer…

[12h] Un camion de pompier venu parce qu’un occupant a fait un malaise a été empêché pendant 1/4 d’heure d’accéder à la vallée par les miliciens, sous le regard débonnaire des gendarmes.

Autre info : les para-militaires en quad et 4×4 seraient payés par des agriculteurs, c’est ce qu’on a pu recueillir comme info ! On a donc raison de les appeler des miliciens en bande organisée ! Ils circulent librement, s’en prennent aux gens qui viennent dans la vallée, librement. Un copain chassé par les quads au voisinage de la ZAD.

Aux zad militants !! Appel à tous les médias honnêtes, aux auto-médias, aux gens en soutien à venir constater le blocage en force de la Zad par des milices en tenue de chasseur avec la complicité des Gardes Mobiles. Soyez groupés et calmes, en face ils cherchent la bagarre.

Depuis 9h30 ce dimanche des dizaines de pro-barrages couplés aux Gendarmes Mobiles bloquent les entrées et sorties de la Zad du Testet. La D32 avant Barat ainsi que l’accès D132 depuis D999 sont bloqués par le véhicules des pro-barrages en travers des routes et les gens sont refoulés. Les 4 fourgons de GM postés au carrefour de Barat et ceux aux autres entrées laissent faire (consentent) les pro-barrages !!! Attention, les chemins de traverse sont, eux aussi, gardés ce matin, par des flics qui bloquent aussi ces entrées (mais quelques militants arrivent à passer).
Leur objectifs ? :
Empêcher la tenue des AG du jour des résistants au barrage. A 10h devait se tenir l’AG de coordination, à 14h l’AG du collectif Bouilles pour organiser la suite de la lutte.
Empêcher en cette journée mondiale de zones humides que l’on accède à celle du Testet qui a déjà tant souffert.
Encore et toujours les pro-barrages tiennent à leurs bas intérêts personnels : du pognon pour des cultures aux pesticides, des subventions ou vol d’argent public, des magouilles pour leurs collusions d’intérêt et que leur importe la planète, le vivant, les générations futures !!

SCANDALEUX ! Ce 1er février, journée mondiale des zones humides, défendons la Zad du Testet ! De toute évidence nos réunions et notre union face à leur déni d’écologie, leur fait peur. Soyons plus nombreux.euses encore !!! Venez avec vos appareils photo, vos caméras et votre calme défendre le Testet!!

Telle est la situation à 11h10, rdv et actualisations à suivre dans la journée.

 

Publicités

6 et 7 décembre 2014 : Journées mondiales contre les projets nuisibles et imposés (PNI)

6 et 7 décembre 2014 :

Journées mondiales contre les projets nuisibles et imposés (PNI)

Les peuples du monde ne veulent plus que les états et autres profiteurs imposent leurs projets dévastateurs !

Ne nous laissons plus déposséder de nos moyens d’action, d’expression, d’organisation et de l’usage de notre Terre !

Les 6 et 7 décembre, mobilise-toi contre le projet nuisible et imposé près de chez toi ou contre tous ceux qui imposent leurs nuisances ailleurs !

Réflechissons et agissons pour une planète vivante et vivable !

Partout dans le monde, des entreprises imposent par l’intermédiaire ou avec la complicité des états et autres institutions, des projets dits « d’aménagement », « de développement »,… Ces projets vont systématiquement dans le sens d’une fuite en avant économique qui se matérialise par une destruction des milieux de vie. Petit à petit, les ultimes espaces sauvages sont rongés par le capitalisme. Petits et grands, tous ces projets nuisent au Vivant en général et nient les besoins fondamentaux des humains, y compris leurs conditions de vie.

Les acteurs de ces projets peuvent être publics ou privés, décideurs, promoteurs ou bénéficiaires.

Où que tu sois, tu trouveras une entreprise qui participe à un projet nuisible et imposé, ou une institution qui le finance. Où que tu sois, rejoins celles et ceux qui veulent réfléchir et agir pour une planète vivante et vivable.

Le collectif Tant Qu’il y aura des Bouilles

 

-> Projets inutiles : la victoire est possible ! Soirée-debat organisée par Reporterre le lundi 1er décembre à Paris.

– > L’Assemblée de Rennes qui s’est tenu ce matin du mardi 25 novembre rejoint les journées mondiales de mobilisation contre les projets nuisibles et imposés en appelant à une manifestation carnavalesque le samedi 6 décembre, pour affirmer à la fois la nécessité de se réapproprier l’espace publique et notre hostilité aux grands projets inutiles et dévastateurs. L’horaire et le lieu de la manifestation seront déterminés plus tard. Une affiche sera réalisée dans les plus brefs délais. Nous encourageons les comités de soutien aux Zad ainsi que toutes les personnes sensibles au mouvement qui naît à nous rejoindre dans l’après midi du samedi 6 décembre pour marcher et occuper festivement la ville. Amenez vos masques, déguisements, chars, vos chansons et vos couleurs!! Banzaï!

-> Et entre Valence et Grenoble, RV dimanche 30 novembre à midi à Roybon. Appel  à mobilisation permanente contre le center parcs des Chambarans !
Pique-nique, bal(l)ades, chansons, gadoue, gendarmes, vigiles, seront au rendez vous !
Plus d’infos sur http://zadroybon.wordpress.com et aussi sur http://chambarans.unblog.fr/ (voir « Articles récents », à droite) et http://www.pcscp.org/.
Ca urge, le massacre de la forêt a commencé !

-> Et aussi du côté de la Nomandelière en Vendée (Cf. article ci-dessous), ZAD à suivre…

-> Appel de la coordination 05 de lutte contre les grands projets nuisibles et imposés! Projection-discussion-soupe party anti-THT Contre la THT, le nucléaire et son monde dans la Haute Durance.
Projection-discussion & soupe party sur la lutte en cours entre Gap et Briançon, jeudi 27 Novembre à partir de 18h30 place Grenette, en face de la Bourse du Travail, à Gap (en cas de pluie, rendez-vous salle Grenette, en face de la prison)

-Des Zads à venir partout : à la Normandelière par exemple (cf ci-dessous)…

zone agricole de La Normandelière

zone agricole de La Normandelière

 

 

Et sur la Zad du Testet du 24 au 30 novembre SEME TA ZAD ! Tout le programme dans l’article suivant !

 

[Dimanche 14 Septembre] Ce que le CG et l’agence de l’eau ont oublié de prendre en compte

Stéphane MATHIEU, c’est le fonctionnaire qui s’exécute à diriger les opérations de réalisation du barrage pour le CG du Tarn, et qui répond à la presse en ne cessant de répéter qu’il y aura des compensations à la perte de la zone humide. On lui fait une proposition pour montrer l’absurdité de ces mesures de compensation : on se propose de tuer sa soeur et on va venir lui présenter une nouvelle dame, les experts lui expliqueront qu’elle est très bien comme soeur, qu’elle compensera très bien la perte de cette soeur. On attend sa réponse.

Quelle différence entre la mentalité du CG81 et de l’Agence de l’eau et celle de la colonisation de l’Afrique au XVIIIè siècle ? Même mentalité. L’état arrive, il dit : « maintenant tu dégages ».

Par ailleurs, il faudrait que tous ces technocrates voient la video expliquant comment on considère les zones humides dans le territoire de Belfort. Pourquoi préserver les zones humides ?

Et celle-là aussi : Les zones humides

APPEL à OCCUPATION JOUR et NUIT devant le CG81 à Albi!

APPEL à OCCUPATION JOUR et NUIT devant le CG81 à Albi!

Mardi 9 sept. matin nous avons été expulsés manu militari, coups de matraque, coups de pied des locaux du Conseil Général du Tarn. Des grévistes de la faim -depuis le 27 août- ont été malmenés. Aucune réponse à la demande de MORATOIRE ni de DIALOGUE.

Depuis mardi 13h nous occupons le trottoir devant le CG et comptons y rester pour sauver le Testet de la destruction en cours. ça fait 5 Nuits et 5 Jours et on tient BON!! Ambiance solidaire et gand soutien des passants en journée, pas (encore) d’emmerdes la nuit. Lire la suite

[Lundi 25 Août] Petit déjeuner à la Bouillonnante réoccupée

Info Bouilles Verte : la Bouillonnante est réoccupée ! Vous êtes conviés à un petit déjeuner ce lundi 25 dès 8h sur place avec ou sans croissants. De même vous êtes conviés à venir offrir votre présence tous les jours de la semaine à venir.

Pour rappel : le déboisement et la destruction de la forêt peuvent démarrer dès le 1er septembre (!!!). On a besoin de tout le monde et d’une présence, qu’elle soit d’une heure, d’une journée ou plus ( ce serait bien plus !).

Pour la défense de la zone humide du Testet, venez nous rejoindre pour ré-occuper la ZAD !

Nous ne défendons pas la nature, nous SOMMES la nature qui se défend !

Info Zad : 07 89 66 64 34

Stand de la ZAD du Testet à Hétérotopies

Le collectif Tant qu’il y aura des Bouilles sera présent avec un stand d’information sur la lutte sur la Zad du Testet du 11 au 14 août lors du festival « Rencontres des Possibles » du 11 au 1 aout au Suquet 81170.

Venez nous y retrouver en prévision de la réoccupation du 15 août!

Via Brachy et 2Bouts/Friture s’associent cette année aux Pierres sauvages pour faire connaitre celles et ceux qui expérimentent d’autres manière de faire et de vivre ensemble.

Comment ?
En organisant un festival : les Rencontres des Possibles
3 thèmes seront à l’honneur : Le « Do it Yourself » ( Faites-le vous-même), la Grèce et l’échange.

Quand ?
Du 11 août (au soir) au 14 août 2014.

Où ?
Chez les Pierres Sauvages au lieu dit « Le Suquet » à Bournazel – 81170 (9 min de Cordes sur Ciel et 1h10 de Toulouse).

Pourquoi faire ?
Pour un événement festif et instructif comprenant:

  • Ateliers pratiques pour petits et grands (confection de produits ménagers, de bonbons bio, cueillette et cuisine de plantes sauvages, etc.)
  • Initiations à la construction écologique
  • Ateliers sur la non-violence et la communication transformative
  • Repas « locavores » et grecs
  • Démonstrations d’imprimante 3D
  • Ateliers capoeira et danse Contact Improvisation
  • Témoignages et discussions/débats autour de thématiques comme l’éducation alternative ou l’économie solidaire
  • Dégustations de vins bio
  • Espaces de jeux et de troc
  • Librairie et atelier couture ambulants
  • Animations et espace jeux pour les enfants
  • Des concerts et une soirée DJ pour danser
  • Cinéma permanent

Une buvette et une restauration sur place seront proposées tout au long de la manifestation.

Le prix est libre.
La programmation est en pièce jointe et consultable sur le blog :http://heterotopies.overblog.com/actualités

Possibilité de camper sur place. (contribution 1€/nuit/personne)

Contact : Florian 06 43 19 88 13 – heterotopies@viabrachy.com

Eve 06 18 47 88 03 (Pierres Sauvages, accueil et accès site)

[Jeudi 10 Juillet] Balade naturaliste connaissance et découverte de la Zone Humide

Lisle sur Tarn

Le Collectif pour la sauvegarde de la zone humide du Testet organise :

Le Jeudi 10 Juillet

Une balade Naturaliste connaissance et découverte de la Zone Humide.
papillonRendez-vous 14 h 30 Parking Ouest

Maison forestière de Sivens. Gratuit
Animateur Christian Conrad Naturaliste
De l’Association APIFERA TARN
Renseignement 06.70.05.31.18