Bouilles Hebdo du 4 au 10 mai

Mercredi 6 :

Mardi 5 :

  • On le dit souvent : pensez à consulter l’agenda. A venir notamment mercredi prochain un séminaire intéressant à la fac d’Albi
  • On nous envoie ce courrier édifiant de la FDSEA Finistère dans le cadre de la consultation à propos du projet de SDAGE  Loire-Bretagne 2016-2021 (adressé aux maires des communes concernées).  Le plus fort, un projet de motion toute rédigée à faire adopter en conseil municipal…4 documents scannés : 1 et 2  (le courrier, en gros, laissez nous polluer en paix ! ) et la motion à faire voter :  3 et 4.

Lundi 4 :

  • Un lecteur avisé nous en apprend un peu plus sur la signification du mot « pélut », dont les pro-barrages ont affublé les occupants de la zone :

« Pélut (et non Pelluts) est un nom d’origine Béarnais. « Pélut signifie .. au sens propre .. qui a un système pileux très développé, et brave, courageux au sens figuré. Ce nom peut aussi être en rapport avec la végétation environnante, indiquant qu’elle est particulièrement fournie, … ou encore désigner quelqu’un de chanceux dans le sens de né coiffé, ou, bien-né. »
Source : http://www.lebearn.net/patronymes.html

  • Un article de Reporterre sur la toute jeune ZAD d’Oléron tandis que sur place à Sivens, les arrêtés (du CG 81) d’interdiction de stationner, circuler, se ballader, etc… sont reconduits jusqu’au 30 juin ! Mr Carcenac, les amoureux du coin pensent bien fort à vous en allant s’y promener…

BD VIEILLES SOUCHES par SEB T (mai 2015)

Publicités

4 réflexions au sujet de « Bouilles Hebdo du 4 au 10 mai »

  1. Perso, le tutoiement ne s’adresse qu’à des familiers, entre ami(e)s et amours, jamais à 1 Carcenac qui ne fait que partie du sac des parasites gloutons du budget local, national et autres.
    Entre conflits d’intérêt et capitalisme acharné, le PS = Partie du Scrotum ?

  2. Allez donc voir les vidéos réalisées par l’agence de l’eau Adour Garonne.

    http://www.eau-adour-garonne.fr/fr/evenements/consultation-2014-accueil/consultation-2015-outils-pour-comprendre.html

    Comment avec ces infos, peuvent ils encore croire à un barrage et à la destruction de zones humides sans avoir au préalable changé les modèles agricoles de la vallée.

    Changer la personnalité des agriculteurs ou d’autres personnes c’est sur que cela prend du temps ( peut-être les élus au pouvoir se disent qu’ils vaut mieux que la génération en cour décèdent pour que le changement commence ) tandis que détruire et bâtir du béton sur la tête des militants conscients des enjeux est plus faciles.

    C’est rageant !

    Je me demande comment il faut continuer le combat !!

    Pour ma part , Le « face à face » à crée des tensions trop grandes et des dissensions qui ne sont pas basés sur des faits mais sur l’ignorance et le mépris de l’autre.

    La médiation/ l’écoute/ le non-jugement de l’autre et l’accompagnement devraient faire partie de nos stratégies.
    Le soucis, c’est qu’aujourd’hui c’est le rôle de l’administration de l’état qui ne fait pas son travail à notre juste mesure.

    – Ferions nous ce qu’ils font, bénévolement, mais avec nos idées et propositions ??

    – Des conseiller techniques en agriculture biologique bénévoles ? Pour accompagner ce qui le souhaitent à changer leurs pratiques agricoles.

    – Organiser les filières en bio et localement pour accompagner la transition.
    ( La région à commencé le travail mais cela manque de bras et d’investissement )
    – Participer aux syndicats mixte de gestion des eaux.

    À être dans la réaction, souvent nous manquons la possibilité de s’investir durablement dans des institutions qui organise « la vie » et d’apporter du changement.

    Le rapport de force est nécessaire, mais s’investir au quotidien dans ces institutions est peut -être un autre outil pour la transition du capitalisme .

    Je ne suis pas doué pour les grands textes, je préfère en parlé, mais ça me tenais à cœur de partager ici mon ressentis.

    à bientôt
    Benjamin

    • Les officiels connaissent les solutions alternatives, mais en s’agrippant à leurs porte-feuilles, ils deviennent déjà corrompu(e)s par le pouvoir. Alors quand il y a en plus des dessous de table juteux, ils font des tour de passe-passe avec leurs « bonnes intentions ». Ou au moins reculer devant les chantages à l’emploi par ceux qui multiplient le chômage !
      Mais malgré tous les moyens de frappe physique et médiatique, la réalité les rattrape également de + en + vite. Les sondages trafiqués sont de + en + décriés, etc…

      Que faire ? Distiller localement et partout, l’agro foresterie par le permaculturel (philosophie de symbiose avec la Nature et le cosmos. Et parallèlement monter des enquêtes/dossiers sur la corruption. Comment croyez -vous qu’1 Beeeeeulin et d’autres, contrôlent les gouvernants ?
      Eh oui, si l’on n’extirpe pas efficacement l’origine des poisons, on ne peut respirer sainement et durablement. A chaque problème, plusieurs solutions…
      Et ne jamais perdre espoir, c’est déjà 1 victoire qu’ils n’auront pas !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s