[Samedi 30 Août] Communiqué

Collectif Tant qu’il y aura des bouilles

Lisle-sur-Tarn, 30 août 2014

Arrêtés martiaux du CG : la loi passée de force n’est pas forte

Hier, une simple page internet annonce que le Conseil Général du Tarn instaure une espèce de loi martiale sur la forêt de Sivens (voir capture d’écran ci-dessous). Il déclare interdire à quiconque de fréquenter cette forêt, comme un tyran s’énerve et envoie ses armées parce qu’on ne lui laisse pas assouvir ses caprices, ici, un barrage passéiste (pour l’irrigation !), onéreux et particulièrement dévastateur. Thierry Carcenac se rapproche plus de Napoléon Bonaparte que de Jaurès.

Avant-hier, la Préfecture du Tarn déclarait que « la force doit rester à la loi ». On rigole !

D’abord, l’avis d’enquête publique a été défavorable à la Préfecture puisqu’il était subordonnée à l’avis favorable des spécialistes de l’environnement et que ces derniers ont tous unanimement et catégoriquement refusé la destruction de la Zone Humide du Testet avec ses prétendues mesures de « compensation » ; la Préfecture peut jacasser : elle a imposé par la force ses arrêtés d’intérêt public et d’intérêt général (*).

Ensuite, le juge Bruno Bachoffer, au Tribunal Administratif de Toulouse, qui a débouté le Collectif Testet contre ces arrêtés passés en force, n’a même pas pris la peine de motiver sa décision, trichant ainsi avec le code de déontologie des magistrats et les principes républicains (**). La Préfecture peut faire pétarader sa « justice » : ce qui n’est pas motivé, expliqué, n’est que tyrannie arbitraire et illégitime.

C’est pour ces raisons que nous déclarons que la loi passée de force n’est pas forte. L’occupation militaire et les arrêtés liberticides n’ont aucune légitimité devant le peuple, devant les contribuables qui sont censés payer 20 % du barrage, devant les usagers de l’eau du bassin Adour-Garonne qui sont censés payer 50 % du barrage. Quelque chose est brisé ; cela ne fonctionne pas !

C’est pourquoi nous appelons la population à :

Houspiller les promoteurs-décideurs-bénéficiaires : Mafieux !

Inscrire cette phrase sur tous les murs des villes : « La loi passée en force n’est pas forte »

et venir ce week-end à la maison de la forêt en voiture !

NON AU BARRAGE DE SIVENS

sivens arretes

 

(*) voir l’historique par le Collectif Testet (http://www.collectif-testet.org/198+pourquoi-nous-refusons-ce-projet.html) et voir la lettre d’un opposant à la Préfète .

(**) Voir « La Justice sous tutelle de l’exécutif » page 5 de la brochure « Barrons la route au barrage de Sivens et sauvons le Testet de la noyade », janvier 2014, 16 pages (https://tantquilyauradesbouilles.files.wordpress.com/2014/01/2014-01-07_brochure-testet.pdf)

Info ZAD 0789 666 434

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s