Bouilles hebdo du 14 au 20 avril 2014

Expulsion ces jours-ci, enfin, selon le calendrier de la Préfète !

  • Inscription à Infos-Bouilles (mails d’info et d’alerte) : utilisez le formulaire de contact.

Vendredi 18 avril

La  Cour d’Appel de Toulouse  a rendu un arrêté annulant l’ordonnance d’expulsion du TGI d’ALBI sur les parcelles du Conseil Général ( à l’exception de la Métairie Neuve).

Le rendu de la Cour ici

Un article de la Dépêche du Midi

 

Jeudi 17 avril

Un nouveau texte de quelques habitants de la ZAD sur la page expression libre.

A celles et ceux qui sont sur place à l’aube, est-ce qu’on entend toujours le pic épeiche qui appelle sa femelle avec cet incroyable série de coups de bec dans le tronc ? On dirait que le bruit des bottes et des pelleteuses n’est pas pour tout de suite.

Mercredi 16 avril

On a lu le communiqué de la Préfecture ce lundi :

L’expulsion des occupants illicites aura donc lieu ; dans le respect du droit mais aussi de la vie quotidienne des riverains qui ont droit à la tranquillité publique et la libre circulation.

Toute la manipulation du projet de barrage de Sivens est dans cette phrase. Ce que Josiane Chevallier, la préfète, appelle les « riverains », qui se sont plaints dans la presse d’une gêne occasionée par l’occupation, ce sont en réalité les partisans du barrage : les agriculteurs Laurent Viatje et Bernard Durrieu, les familles qui vendent leurs terres : Maurel et Escande. La mise en scène est grosse mais ne blouse pas celles et ceux qui connaissent leur monde.

7h30 : Toujours pas d’alerte

Mardi 15 avril

Les flyers pour la convergence des marches du 27 avril sont disponibles. Inscrivez-vous, distribuez-les.

randonnées_27042014_definitif_thb7h40 : Ca a l’air calme sur place. Dans la Dépêche du Midi aujourd’hui (Expulsion confirmée pour les occupants), la préfète « se félicite » d’une « décision de justice favorable à l’Etat« . C’est marrant cette privatisation de l’espace public et ce sentiment de jouissance. Ils naissent dans les milieux qu’il faut, ils font les études qu’il faut, ils se retrouvent à ces postes, et ils se croient l’Etat, quelque chose de différent de nous.

On ne le dira jamais assez, la justice n’est en France qu’un service du pouvoir exécutif. Ce n’est pas nous qui le disons mais un professeur de droit constitutionnel à Paris : Dominique Rousseau, voir la brochure Testet, page 5.

Lundi 14 avril

12h02 : Les avocats des habitants de la ZAD ont téléphoné au Greffe du tribunal qui effectivement, confirme la décision du juge, alors que le rendu devait être à 14h. L’ordonnance a déjà été rédigée. Donc ils peuvent venir expulser dès cet après-midi.

11h45 : Tandis que les avocats des habitants de la ZAD attendent le rendu du tribunal pour 14h concernant leur droit à un délai de deux mois pour quitter le Bouillon, un article de la Dépêche du Midi publié à 11h25 annonce déjà le résultat : ils sont expulsables de manière imminente !!! L’article : « Retenue de Sivens: expulsion confirmée [vidéo]« . Extrait de cet article :

Ce lundi, « le juge de l’exécution a rejeté l’ensemble des demandes présentées par les occupants illicites du site de Sivens, faisant droit à la demande d’expulsion sans délai formulée par la préfecture, le 30 mars 2014 » indique la préfecture du Tarn dans un communiqué.

On apprécie pas que la Justice fonctionne à deux vitesses : une rapide pour la Préfecture, et une autre pour les citoyens, plus lente.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s